WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker

Enfin... du poker. Les cartes sont données aux WSOP

Enfin... du poker. Les cartes sont données aux WSOP 0001

La folie continue depuis hier, et quand je suis arrivé dans la salle de poker pour le tournoi # 2 des WSOP (un no limit Hold'em à $ 1 500), une confusion énorme semblait régner dans la salle. Les organisateurs ont changé la place de certains joueurs et le tournoi s'est finalement joué à onze joueurs par table. Une vaste étendue de table de poker remplissait la salle de convention. Le bruit de 2 200 joueurs en train de manipuler leurs jetons ressemble à celui d'un champ remplit de criquets, volume à fond.

C'est littéralement impossible de s'imaginer le nombre de « grands noms » du poker qui participent à un tournoi pareil avec plus de 200 tables, mais je vais juste nommer ceux que j'ai pu apercevoir. Phil Ivey, Tobey MacGuire, Jesus Ferguson, Annie Duke, David Williams, Mike Matusow, Antonio Esfandiari, Howard Lederer, Huck Seed, TJ Cloutier, John Juanda et plusieurs centaines d'autres venus pour jouer aux cartes.

Bien qu'il faille s'attendre à ce qu'un tournoi de cette ampleur ne débute pas à l'heure, ce n'est qu'après 28 minutes que les cartes ont été données. Au moment où j'écris ces lignes, le bruit qui cours est qu'ils vont jouer jusqu'à trois heures du matin, et comme le tournoi se déroule maintenant sur trois jours, ils s' arrêteront demain à neuf joueurs pour la finale filmé par la télévision.

Vers quatre de l'après-midi, le tournoi avait déjà perdu 25% de son effectif de départ, et vous aviez le sentiment que le nombre de joueurs restant à trois heure du matin ne serait finalement pas si grand que ça. Ca allait très vite, comme vous pouvez l'imaginer pour un tournoi avec 2 200 personnes, et je pourrais parier que c'était pour plus de 50 % des participants le tournoi le plus cher auquel ils aient participé. Je n'est pas vu beaucoup de poker en fait, il y avait tellement de poker à voir...il était difficile de se concentrer sur une table en particulier (ou 10, ou 100...).

Pendant les premières heures du tournoi, il ne semblait pas y avoir d'écran visible dans la salle pour suivre les augmentations des blinds. Le seul écran que j'ai pu apercevoir gérait les listes d'attente des tables d'argent. Evidement, on annonçait l'augmentation des blinds, mais j'étais frappé de constater qu'aucun joueur ne pouvait savoir où en était dans l'augmentation des blinds à moins de suivre sur sa montre. Pour aggraver la situation, un curieux spectateur zélé se dirigea directement vers l'ordinateur du directeur du tournoi et appuya sur le bouton « nombre de joueurs » , ce qui a désactivé l'horloge pendant quelques minutes, et n'a fait qu'augmenter la confusion qui régnait alors.

Mike Matusow fut parmi les premiers à passer à l'attaquer, il a doublé son tapis en rasant un individu très musclé, qui s'est vengé sur un pauvre serveur en lui reprochant d'avoir apporté de l'eau...ou,euh...quelque chose. Matusow atteignit les dix mille en jetons très tôt.

Jusqu'au soir, il était évident que tout se passait très vite. Je dirais que de 14h à 20h, on perdit un joueur toutes les deux minutes. C'était incroyablement difficile de suivre ce qui se passait, il fallait seulement être au bon moment au bon endroit pour voir un peu d'action. C'est définitivement un challenge de couvrir un événement de cette taille, et je n'aurais jamais pensé dire une chose pareille mais j'attends avec impatience ...le tournoi de Stud Hi-Lo...oui, je l'ai dit. Au moins ce tournoi se jouera dans des proportions acceptables.

Pour être juste, je qualifierais ce premier jour des WSOP de succès. Je pense que l'équipe du Harrah's a fait du bon boulot, tout spécialement la manière qu'il a su gérer de façon efficace et rapide la question des joueurs en attente.

En fin de compte, 2 305 joueurs ont commencé ce premier jour avec un rêve. Etre le premier a gagné un bracelet des WSOP en 2005, dans un tournoi de cette ampleur. La somme des prix distribués dans ce tournoi est de $ 3.2 millions, et le gagnant empoche $ 725 405, soit juste un peu moins de 500 fois sa mise de départ. C'est un bon moyen de faire fructifier son argent. Arriver simplement en table de finale garantie un minimum de $ 54 075..., pas mal pour un investissement de $ 1 500.

A la fin de la première journée, sur les 2 305 inscrits, il reste 111 joueurs en compétition pour la première place à $ 725 000 et le bracelet en or.

Les cinq plus gros tapis à la fin de cette journée sont :

Daniel Monroe 130 700

Mike Matusow 108 300

Andrew « A.J. »Kellsall 107 900

Scott Fischman 82 100

Jim Plateroti 77 200

A noter également:

Mark Seif 73 000

Dave « DevilFish » Ulliott 54 000

Greg Raymer 44 000

Allen Cunningham 41 000

Cindy Violette 27 000

Phil Hellmuth 12 000

Cette liste vous dit tout ce qu'il y a à savoir à ce stade du tournoi. En dehors de ces 111 joueurs restant, j'ai reconnu peut-être une quinzaine de noms. Et parmi les 89 joueurs qui ont déjà sauté mais qui ont touché de l'argent il y avait un seul nom connu (Evelyne Ng).

Est-ce que c'est ça le futur des WSOP ? Avec une participation record à chaque tournoi, et arrivé à ce stade, est-ce qu'il ne va pas devenir inintéressant pour les professionnels de participer à ces tournois en essayant de se frayer un chemin parmi cette foule, et se battre à longueur de journée contre ces joueurs inexpérimentés ? J'ai entendu certains pros en discuter et l'un d'eux a déclaré (avec une note de tristesse dans la voix) « cela ne veux plus rien dire maintenant ».

Je pense que cela restera le plus gros tournoi du début de ces WSOP (quelque chose me dit que le Omaha Hi-Lo n'aura pas 2 305 participants), et heureusement le nombre de participants ne devrait plus dépasser les 1 300 (ouf !).

Le deuxième jour du tournoi débute à 14 h et les blinds sont de 800-1 600 avec 300 d'ante.

On se retrouve là-bas !

Note : il reste encore beaucoup de temps pour gagner votre inscription pour le tournoi majeur des WSOP. Des satellites sont proposés tous les jours sur Party Poker.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?