EN DIRECT
PokerStars Championship Barcelona

EPT Copenhague : Mads Andersen champion 2006

EPT Copenhague : Mads Andersen champion 2006 0001

L'ancien champion du monde danois de backgammon, Mads Andersen, a décroché le titre 2006 de l'European Poker Tour après avoir fait étalage de son jeu agressif. La nationalité du vainqueur et son ancienne spécialité conduit forcément à le comparer à Gus Hansen, ancien champion danois de backgammon.

Commençons par le début: comment Andersen s'y est pris? Après les coups de coudes et les remous des jours 1A et 1B, les 97 joueurs restant entrèrent dans l'arène comme un seul homme pour se concentrer sur leur business : les prix en jeu. 27 places étaient payées, la première recevant une somme de près de 2.500.000 Dkr (approximativement 340.000 euros).

Au sommet de la hiérarchie en ce début de finale, Marc Naalden, un joueur peu connu, disposait de 120.000 en jetons, suivi par des joueurs anglais, Xuyen "Bad Girl" Pham et Ram "Crazy Horse" Vaswani (du fameux groupe de joueurs "Hendon Mob") avec respectivement 89.000 et 72.000 chips. Parallèlement, en fin de liste, un groupe de joueurs détenait peu de jetons à l'image de l'autrichien Josef Kollaritz avec environ 4.000 en jetons. Ces derniers s'activèrent rapidement.

Les premières passes d'armes furent électriques et les éliminations arrivèrent en masse et très rapidement. Ram Vaswani, surfant sur un très bon jour, pris l'avantage et à la même table, le joueur écossais Tony Chessa fut assez actif, éliminant coup après coup ses adversaires.

L'autrichien Christian Grundvig, en pleine forme après sa huitième place et un prix empoché de 117,000$ au "WPT Main Event 2006 Pokerstars.com Caribbean Adventure" deux semaines auparavant, démontra que le poker est parfois une affaire de chance, tripplant ses jetons grâce à une paire JJ jouées contre deux paires QQ et AA, après avoir attrapé un J au cours du flop. Armé désormais d'un arsenal de jetons, auréolé d'un succès à l'EPT ?4,000 event de Baden où il termina 4ème en octobre, Grundvig représentait une véritable menace pour les autres rescapés.

Marc Naalden trônait toujours fièrement du haut de son destrier, faisant bonne utilisation de ses piles de jetons, en touchant les bonnes cartes lorsqu'il le fallait. Il se trouvait maintenant à la tête de 250.000 en jetons, à courte distance du reste des joueurs encore en lice.

L'heure de vérité arriva pour les dernières places de finalistes. Alors que 30 joueurs seulement étaient encore présents, les animateurs du début du tournoi tels Ram Vaswani, Julian Thew et Noah Berken étaient décemment placés avec une pile de jetons approchant les 100.000, quoique à distance des leaders. Bien sûr, plusieurs grands noms du jeu étaient partis en flamme lors de la journée d'ouverture: le champion local Gus Hansen, le champion "Aussie WSOP" Joseph Hachem, et le crooner hollandais Marcel Luske, pour ne citer qu'eux.

Mais à cet instant, le futur gagnant, Mads Andersen, déboula comme un missile après avoir commencé la journée avec un stack inférieur à 20.000. Maintenant, grâce à son style agressif et de bonnes cartes, il en possédait près de 250,000!

Julian "Yoyo" Thew termina aux premières places payées - c'est le moins que l'on pouvait attendre de ce joueur en grande forme actuellement - tombant malheureusement sur un draw en suite ouverte (NDR : début de suite devant être confirmées durant le flop) qu'il ne réussi par à transformer. Qualifiée re-buy sur Internet et issue du tableau 1B, l'autochtone Anina Gundesen finit classée également, tout comme Noah Berken. A l'image de Julian Thew, ce dernier ne put supporter deux défaites lors de l'abattage des cartes à la fin d'un flop.

Alors que Xuyen Pham continuait à se montrer fort, Mads Andersen creusait nettement son avance pour garder la tête avec une pile approchant les 600.000 chips au compteur. A l'inverse, Ram Vaswani perdit sur une suite à la rivière, ce qui fut d'ailleurs l'une des sensations du tournoi.

Un autre danois revenu à la charge fut Phillip Hilm, accumulant les bons coups au point de se trouver dans le sillage d'Andersen - jusqu'à ce que ce dernier ne fasse un nouveau bond à 800.000. Il ne faisait nul doute que les Danois s'engouffraient sur la voie tracée par les exploits de Gus Hansen.

Par la suite, le dernier groupe de huit joueurs assis à la table finale - prévue le troisième jour - vit le jour. Xuyen Pham fut assez malheureux pour rater la marche menant vers la table finale, mais en guise de consolation, elle repartit avec un prix de 14.600£ sur son compte. Voici les huit finalistes à ce stade :

Mads Andersen (Danemark) 1,023,000

Phillip Hilm (Danemark) 600,500

Shek Chi Hung (Danemark) 307,000

Marc Naalden (Hollande) 273,000

Anina Gundesen (Danemark) 223,500

Edgar Skjervold (Norvège) 186,000

Markus Gonsalves (Etats-Unis) 156,000

Johan Bergquist (Suède) 47,500

On pouvait noter de fortes différences entre les joueurs au sein même du contingent danois, qui fit d'ailleurs honneur à son pays à Copenhague. Notamment, Mads Andersen est un habitué des grands rendez-vous grâce au backgammon mais sans expérience significative en qui concerne le poker. Puis, Anina Gundesen, arrivée au tournoi via les qualifications internet. C'est la magie du poker contemporain, en somme.

Plus tôt, en ce jour de finale, Gundesen fit montre de beaucoup d'habilité dans l'utilisation du KK en éliminant notamment Johan Bergquist, un peu court avec peu de jetons. Johan Bergquist finit huitième. L'une des autres sorties peu attendues fut celle du danois Shek Chi Hung, dont le "all-in" fut inopportun contre Hilm et son JJ.

Phillip Hilm s'est emparé de pots de dimensions honorables et s'est retrouvé au cours du tournoi avec à la fois la moitié des jetons disponibles de sa table et le double des jetons détenus par Mads Andersen. Hilm élimina Anina Gundersen qui termina à la sixième place pour un prix confortable d'environ 53.396 euros. Un bon retour sur investissement.

A ce point du tournoi, Hilm disposait de 850.000 contre 660.000 pour Mads Andersen et 633.000 pour Skjervold. Gonsalves et Naalden étaient tous les deux court avec un petit 200.000 chacun.

Gonsalves fut sorti à la cinquième place lorsque son A9 à la recherche d'une autre carte butta contre la paire d'Hilm. Victorieux ici, perdant là, en appelant avec une paire de 4 face à Marc Naalden dont la paire d'ace fit du bien sa pile de jetons.

Andersen fut ensuite l'auteur d'un coup vigoureux sur le "turn" (NDR: quatrième carte du flop) aux dépends de son rival, Hilm, ce qui annonçait une série agressive d'Andersen. Un mauvais "bad beat" pris Marc Naalden de court et aida du même coup Hilm à remonter la pente. Pas pour longtemps, puisque Hilm fut sorti à la quatrième place au cours d'une main qui l'opposa à Andersen.

La tension était à son comble. Soudainement, Marc Naalden pris un avantage certain contre Andersen, qui du même coup se retrouvait à la rue question jetons. Mais le poker étant ce qu'il est, et chaque main disputée déchargeant sur le tapis une avalanche de jetons, Edgar Skjervold fut le prochain à prendre les rênes.

Un peu plus tard, un imposant QQ permit à Andersen de faire mettre le genou de Naalden à terre. Il répéta l'attaque gagnante avec un 9 10 contre un AQ. Le 10 toucha son alter ego sur le tapis et Naalden s'inclina pour une troisième place.

S'en suivi un tête à tête équilibré entre les deux joueurs restant jusqu'à ce que Skjervold pris un avantage certain, jouant A5 contre AQ. Mais Andersen fit un retour fulgurant en obtenant deux paires sur le flop tandis que Skjervold opta pour le bluff sous forme d'une surenchère all-in, un tapis que s'empressa d'appeler Andersen.

C'était la fin pour le Norvégien. Finalement, il plaça un all-in avec un A10 et fut dominé par un AK. La messe était dite.

Voici le résultat de la table finale :

Mads Andersen (Danemark) 2,548,070 Dkr

Edgar Skjervold (Norvège) 1,701,722 Dkr

Marc Naalden (Hollande) 716.636 Dkr

Phillip Hilm (Danemark) 557,384 Dkr

Markus Gonsalves (Etats-Unis) 477,000 Dkr

Anina Gundesen (Danemark) 398,000 Dkr

Shek Chi Hung (Danemark) 318,000 Dkr

Johan Bergquist (Suède) 239,000 Dkr

Félicitation à Mads Andersen que l'on est sûr de retrouver à l'avenir autour des tables.

NDR : qualifiez-vous pour la grande finale de Monte Carlo sur Pokerstars

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?