WSOP 2006 - Brunson et Hellmuth sortis du Day 1 'B'

WSOP 2006 - Brunson et Hellmuth sortis du Day 1 'B' 0001

Dimanche 30 juillet, les légendes Doyle Brunson et Phil Hellmuth ont été sortis sous l'ovation du public lors du second jour du premier round du Main Event des WSOP 2006.

Retour sur ces deux événements.

Doyle Brunson, 10 fois vainqueur d'un bracelet WSOP considéré comme le meilleur joueur de Poker dans l'histoire du Poker moderne, a perdu un pot énorme. Il lui reste moins de 3.000 jetons dans le niveau 3 avec des blinds 50/100.

Un joueur ouvre, un second relance All-in, Brunson pousse à son tour all-in et le premier joueur se couche. Brunson couvre le tapis du premier relanceur, il s'attend donc à revoir une grosse partie de ses jetons en retour. Malheureusement, le croupier précédent a mal estimé le tapis de Brunson qui est en fait plus faible que prévu.

Doyle explique la situation au responsable des tables. Malgré son âge, l'esprit de Doyle est toujours vif, et il décrit ses mises et celles de son adversaires comme une vrai machine à calculer.

Les autres joueurs à la table l'aident à expliquer la situation et ils sont tous d'accord avec les chiffres de Doyle.

Le responsable explique : "Doyle, nous avons déjà entamé une nouvelle donne, il n'y a rien que l'on puisse faire."

Doyle est énervé mais il ne discute pas plus longtemps la décision. "Je ne suis pas d'accord avec cette décision, mais qu'est ce que je peux faire?" Il a un mouvement de tête, fronce les sourcils et s'apprête à affronter un nouvel obstacle pour essayer de revenir dans le tournoi. L'ambiance de la table est lourde et tout le monde dans la salle semble soutenir Doyle.

Le joueur qui a prit les jetons de Brunson ne se sent pas à l'aise; les regards menaçants du public semblent focalisés sur ses jetons et sur "ceux" de Doyle. Il commence à s'excuser auprès de Doyle.

Soudain, l'humeur de Doyle s'éclaircit et son sourire revient sur son visage. " Il n'y a pas de soucis fiston, ne t'en fais pas. Tu as bien joué et surtout ce n'est pas de ta faute."

Doyle se bat avec son petit tapis et réussit à atteindre la pause dîner lors du niveau 4 avant de se faire sortir. Il reçoit alors pas une mais deux "standing ovations" lors de sa sortie.

A l'inverse, plus tôt dans la journée, Phil Hellmuth est éliminé de la table ESPN. Après avoir gratifié la salle de son traditionnel "Hellmuthisme" en incluant sa spéciale "je ne peux pas croire que je jette cette main", sort sur la même main que l'année précédente lorsque son A-Q ne s'améliore pas face à la paire de 7. L'annonce de son élimination par le présentateur fait hurler la salle,réjouie , avec un tonnerre d'applaudissement suivi de rires.

Au niveau des bracelets WSOP, les deux énormes joueurs restent à égalité à 10 unités chacun mais aux yeux de la communauté du poker présentes aujourd'hui, il est clair que Doyle à l'avantage 2-1.

NDR : Doyle Brunson aura ainsi le temps de jouer sur sa propre salle : Pokernews Casino

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?