EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

WSOP 2006 - Day 2 : un jour sans pour Kathy Liebert

WSOP 2006 - Day 2 : un jour sans pour Kathy Liebert 0001

Atteindre les places payées ressemble souvent à une ascension difficile, parfois la montagne est encore plus imposante que d'habitude, et ce n'est pas Kathy Liebert qui vous dira le contraire.

Liebert commence son deuxième jour du Main event WSOP 2 "B" avec seulement 20,000$ en jetons.

Bonne nouvelle : elle a réussi à doubler son tapis de 10,000$. Mauvaise nouvelle : ses 20,000$ sont bien en dessous de la moyenne. Le premier niveau n'a apporté aucune amélioration à Kathy, pire,avec l'augmentation des blinds et antes, son tapis file dans le sens inverse.

Beaucoup de gens observent sa partie à la table 86 très proche de la barrière. Une grande partie des joueurs sont dans la même galère, mais eux tentent des coups un peu désespérés. Liebert a l'occasion de voir Ben Sabrin d'Atlanta pousser le reste de son tapis avec un A-5 dépareillé pour s'apercevoir que le relanceur a une paire de rois. Cependant la chance est avec Sabrin : l'As dont il avait besoin arrive au flop et un second au turn. Sabrin dépasse les 30,000$ et lâche un petit ouf de soulagement."Oh ,c'était un call basique mais j'étais déjà engagé dans le coup".

Liebert lâche un sourire en discutant avec ses adversaires et continue à jouer. Elle perd 1.000$ puis prend un petit pot pour se retrouver avec Sabrin sur un flop tricolore 3-4-8.

Kathy ouvre et Sabrin se couche après un petit moment en lui disant "je touche mon 2" en référence à la main qui l'a sauvée précédemment.

Ce petit pot permet à Liebert de dépasser les 20,000$ et de rester encore en vie pour le moment.

Elle fera ensuite deux gros Laydowns (se coucher) après avoir attaqué le pot. Sur son premier Laydown, elle est sur-relancée par Chris Marohn qui la pousse All-in.

Elle se retourne vers les caméras et dit: "Maintenant que je suis là, je dois payer non?" Mais, finement, elle se couche. Elle voit Marohn avec un As après l'avoir observé avec ses lunettes noir et son visage fermé. "Bon As ,Bon As"

La fin du premier niveau du jour approche et à nouveau elle doit prendre une décision.

Un autre joueur, lui aussi en mauvaise posture, la sur-relance. Mais le joueur se lève de la table prêt à partir vers la sortie où l'autre moitié de la salle fait déjà sa pause.

"Es tu prêt à partir?" demande Liebert.

"Je suis prêt en effet". Le problème c'est que cette table n'a pas de pause avant une demi-heure et tout ce qui se passe actuellement aura des conséquences immédiates au début du prochain niveau.

Liebert jette sa main et se retrouve à court de jetons dans l'action.

Quelques minutes plus tard, elle est forcée de pousser ses derniers jetons 9,500$ au centre de la table et découvre que sa paire de Jacks est en mauvaise posture face à une paire d'As.

Le flop tombe 9-K-10 sans tirage couleur et une magnifique Dame de carreaux arrive au Turn pour donner une Suite à Liebert.

Quelques minutes plus tard, sa table est cassée et elle se retrouve à la table de l'anglais Devilfish Uliott qui l'attend.

C'est une nouvelle table avec de nouveaux visages où elle fait quelques relances pour enfin se refaire une santé à 30,000$.

Son ascension continue lorsque Brett Twiss pousse All-in avec A-8.

Elle paye les 4,000$ de différence avec un J -10 de Pique.

Les deux joueurs trouvent une carte au flop mais le Jack de Liebert est devant le 8 de Twiss qui est éliminé. Il demande à Liebert de lui signer un autographe sur sa carte d'enregistrement qu'elle signe avec plaisir.

Elle continue de gravir la montagne à plus de 45,000$.

NDR: Découvrez notre nouveau site : casino.fr.pokernews.com

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?