Le World Poker Tour Enterprises contre-attaque

Le World Poker Tour Enterprises contre-attaque 0001

World Poker Tour

L'une des plus gros événements médiatiques des World Series of Poker 2006 n'a pas eu lieu autour d'une table de poker. En plein milieu des World Series en juillet, sept joueurs de niveau international ont décidé d'attaquer en justice «World Poker Tour Enterprises» , la société organisant un série de tournois sous sa marque (Grand Prix de Paris, Bellagio Five Diamond World Poker Classic, L.A. Poker Classic, WPT World Championship, etc…).

Les sept joueurs se plaignent désormais devant les tribunaux d'une violation notamment des droits d'auteur des joueurs et de la loi américaine « anti-trust ». Autrement dit, le joueurs conteste une charte que les joueurs doivent signer à l'entrée des tournois WPT, charte aux termes de laquelle il abandonnent une partie de leurs droits intellectuel (comme le droit à l'image) et s'engagent à ne pas concurrencer le WPT.

Les sept joueurs mécontents ne sont autres que Chris Ferguson, Andy Bloch, Howard Lederer, le champion WSOP 2005 Joe Hachem, Greg Raymer (champion WSOP 2004), Phil Gordon et Annie Duke.

Jeudi 24 août, l'organisation du WPT a décidé de contre-attaquer en annonçant avoir déposé un dossier en réponse à l'action en justice initiée par les joueurs. Le World Poker Tour a précisé qu'elle s'était attaché les services de Makan Delrahim, un avocat du cabinet «Brownstein, Hyatt and Farber». Basé à de Washington D.C. M. Delrahim a par le passé travaillé pour le ministère américain de la Justice comme assistant de l'Avocat général en charge des affaires anti-trust.

« Nous pensons que notre réponse illustre pourquoi les allégations nous concernant sont sans fondements et trompeuses » a déclaré le directeur des affaires juridique de la société WPT Enterprises. « Nous sommes forcément déçu par cette action en justice, mais notre société est très satisfaite d'être représentée par une équipe de juristes de renom et d'avoir reçu un important soutien de la communauté du poker. »

La partie la plus intéressante du dossier de 22 pages déposé au tribunal de Los Angeles est celle dans laquelle le WPT tente de renverser les rôles. Le WPT affirme notamment que tous les joueurs plaignants partie à l'action ont de forts liens avec les salles de poker sur Internet. Ces salles poker en ligne, dont certains joueurs sont les dirigeants, placent le WPT dans une situation désavantageuse selon le dossier. En acceptant les mises des joueurs américains sur Internet, les salles se prêtent à une pratique anti-concurrentielle. La salle de poker sur Internet du WPT n'accepte pas quant à elle de joueurs des Etats-Unis en raison du flou juridique en entourant les jeux en ligne sur le territoire américain. Ces salles sponsorisent ou produisent également des programmes télévisés, et comme telles, elles font directement concurrence au WPT.

Le dossier remis par le World Poker Tour jeudi élargi en somme le champ du litige entre l'organisation et les sept joueurs. Il sera intéressant de voir de quelle manière vont s'y prendre les joueurs pour répondre au WPT et sur quel terrain va se tenir désormais le procès.

NDR: téléchargez Euro Poker et participez au Freeroll Première Classe dimanche 27 août 2006

NDR: Voir également notre rubrique World Poker Tour

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?