WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Jeux d'argent : la bourse K.O. après la nouvelle loi américaine

Jeux d'argent : la bourse K.O. après la nouvelle loi américaine 0001

Le prix des actions des grosses sociétés spécialisées dans les jeux d'argent a fortement chuté à la bourse de Londres lundi 2 octobre 2006 après l'adoption d'une loi restrictive aux Etats-Unis : le "Unlawful Internet Gambling Enforcement Act of 2006".

Ces nouvelles mesures interdisant les transactions bancaires vers les sites de jeux ont été insérées dans un texte plus vaste concernant la sécurité portuaire, le "Safe Port Act".

90 minutes après l'ouverture du London Stock Exchange, la cotation des certains grosses sociétés de l'industrie des jeux en ligne ressemblait à ceci :

PartyGaming plc (détient Party Poker)

48p – baisse de 55%

888 Holdings plc (détient Pacific Poker)

95p - baisse de 35%

Sportingbet plc (détient Paradise Poker)

76p - baisse de 58%

Ces sociétés gèrent des salles de poker et des casinos sur Internet et possède une clientèle en majorité de nationalité américaine. Les salles visant par exemple le marché britannique, Ladbrokes plc and William Hill plc, n'étaient pas affectées par cette dégringolade. la raison est que ces salles ne permettent pas aux citoyens américains de s'inscrire.

La nouvelle loi votée par le Congrès ne concerne que les habitants des Etats-Unis. Son objectif est d'empêcher les banques américaines et les établissements financiers gérant des cartes de crédit de transférer des fonds vers des sites de jeux d'argent en ligne. Il ne s'agit pas d'interdire directement aux particuliers l'accès au sites de jeux. le texte vise plutôt les flux financiers en direction des comptes des opérateurs de jeux sur Internet.

L'efficacité de cette loi est déjà mise en doute car le texte manque de clareté quant aux institutions financières utilisées par les américains pour verser des fonds aux salles virtuelles. Beaucoup de joueurs utilisent des plate-formes financières spécialisées comme Neteller plc (basée sur l'île de Man) et Firepay (entité du Groupe FireOne Group plc basé en Irlande). Ces deux sociétés sont basées à la bourse de Londres, au London Stock Exchange.

Ces deux mêmes sociétés réalisent une partie importante de leur chiffre d'affaire grâce aux joueurs sur Internet, c'est donc sans surprise que le cours de leurs actions a également été affecté. Voici leur cotation :

Neteller plc (detient Neteller e-wallet)

144p – baisse de 59%

FireOne Group plc (detient Firepay e-wallet)

64p - baisse de 63%

Note de la rédaction: les joueurs européens peuvent continuer à jouer de bonnes parties. Qualifiez-vous d'ailleurs sur nos tournois freerolls 12.000$ pour le tournoi australien Aussie Millions

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?