WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Législatives US : le sénateur anti-jeux battu aux élections

Législatives US : le sénateur anti-jeux battu aux élections 0001

Tandis qu'aux États-Unis la polémique fait rage en ce début novembre 2006 à propos de la nouvelle majorité des Démocrates à la chambre des Représentants et la probable victoire au Sénat, les joueurs de poker peuvent se réjouir de l'éviction du Républicain Jim Leach qui siégeait depuis 30 ans au Congrès.

En effet, Leach est l'un des fervents défenseurs de la loi restreignant l'accès aux jeux en ligne aux Etats-Unis, "the Unlawful Internet Gaming Enforcement Act". Il était dailleurs, dans un soucis de « protéger les familles américaines » et au nom de la « sécurité nationale » l'instigateur de ce projet de loi. Mercredi, avec 51 % des suffrages Dave Loesback, professeur de sciences politiques à détrôné l'ancien représentant de l'Iowa au Congrès.

En tant que législateur, Leach était considéré comme l'un des plus grands détracteurs du jeu en ligne. Et parmi les quatre chefs de file de la coalition anti-jeux, les Sénateurs Bill First et Jon Kyl ainsi que le représentant au Congrès Bob Goodlate, Leach était le plus en danger en vue de la réélection.

Bill First, leader de la majorité au Sénat à tout mis en oeuvre pour faire passer ce texte avant la clôture de la cession cette année. Après une vaine tentative de l'associer à un texte sur la défense nationale, le texte fût adopté dans le cadre d'un projet de loi sur la sécurité portuaire.

Bill First n'a pas souhaité se présenter cette année. D'aucuns y ont vu une volonté de souffler avant d'entrer dans la course à la présidentielle en 2008. Dans ce sens, son acharnement à faire passer ce projet de loi a été interprété comme un appel du pied à la minoritaire mais non moins puissante droite conservatrice. Mais au regard des résultats d'hier, First s'emble s'être attiré les bonnes grâce d'un camp très diminué à l'horizon des prochaines présidentielles.

Bien qu'ayant rassemblé les forces autour du texte anti-jeux, Bob Goodlatte, sans réel opposant Démocrate était presque assuré de sa réélection. « Je me suis toujours battu pour mettre un terme aux jeux en ligne » a-t-il dit. « Nous avons trop longtemps exposé nos enfants à ce fléau, au profit d'une industrie florissante qui pèse plus de 12 millions de dollars. Ce texte est une réponse au développement croissant de ce commerce à travers le pays grâce aux nouvelles technologies. »

Lorsque le texte est passé devant la Chambre des Représentants, Jon Kyle, Sénateur de l'Arizona a lui souligné combattre ce texte depuis près de dix ans. Pour lui, « l'approbation de ce texte par la Chambre est un pas encourageant, et avec mes collègues nous mettrons tout en œuvre pour faire passer ce texte devant le Sénat cette année. » Ses propos étaient probablement judicieux puisque conformément à ce qu'annonçaient les sondages, il fut réélu haut la main.

Tandis que Leach semblait le plus exposé à un échec, sa défaite était toujours considérée comme inattendue. Bien que la course soit serrée, jamais il n'a été distancé dans les sondages. Les Républicains faisant face à la défaite lendemain des élections sont ceux qui paient leurs liens conservateurs trop marqués avec Bush. Leach, perçu quant à lui comme un Républicain modéré, se positionnait comme presque indépendant. Il était pour une réduction des impôts, et surtout pour un désengagement en Irak. On peut se demander si ces prises de position contre les jeux en ligne n'a pas pesé lourd dans la balance...

NDR : jouez en toute liberté sur Ultimate Bet et profitez du bonus de 100% jusqu'à 650$ !

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?