Poker Las Vegas : le casino Stardust ferme ses portes

Poker Las Vegas : le casino Stardust ferme ses portes 0001

Le « Stardust » est l'un des plus vieux hôtels sur le « strip », ouvert depuis le 2 juillet 1958 à Las Vegas. Lorsque l'hôtel a ouvert, il possédait le plus grand casino du Nevada, la plus grande piscine du Nevada et la deuxième salle de poker de Las Vegas. Le soir d'Halloween en 2006, j'ai joué les sept dernières heures de poker au « Stardust » et quelques heures après, les portes de ce fameux casino se sont définitivement fermées.

La dernière nuit dans la salle de poker du "Stardust" était à la fois bruyante, marrante et triste. Les anciens croupiers et le staff se sont arrêtés pour du champagne, du gâteau, des histoires et des embrassades. Plusieurs croupiers ont dit que la salle était aussi remplie qu'elle l'avait été il y a des mois, même des années. La plupart des joueurs réguliers locaux avaient changé de salle pour des salles plus excentrées au « Red Rock » ou au « Green Valley » mais ils étaient revenus pour jouer la dernière nuit. De vieux amis réunis, ont partagé des souvenirs et ont joué quelques mains dans la salle qui avait été la « Grande » salle de Vegas.

Johnny Chan a travaillé au « Stardust », comme croupier et responsable de salle. Bien que plusieurs anciens croupiers m'ont raconté qu'ils avaient souvent fait son travail parce que Johnny avec « son chapeau melon marron » était plus intéressé par la partie à 10/20$ plutôt que de vérifier que la partie de Stud avait des joueurs et des cocktails. Phil Hellmuth et Miami John Cernuto étaient des joueurs réguliers de cette même partie à 10/20$. Plusieurs joueurs et croupiers se rappellent de Phil comme « un jeune homme gentil et respectueux…. » On se rappelle aussi de Johnny Moss mais les détails sont plus « controversés » par le staff du « Stardust » d'il y a vingt ou trente ans. La même controverse est apparue quand Stuey Ungar a été mentionné, certains l'appréciaient, d'autres pensaient « avec toute la publicité autour du poker de nos jours, beaucoup de ces vieux professionnels ont été idéalisés par la presse. »

Lors de la dernière nuit, les quatre tables de Hold'Em n'ont pas désempli, il y avait une liste d'attente jusqu'à la dernière main. A un moment donné, une partie de 7Stud a commencé mais au fur et à mesure, elle est vite devenu une table de Razz bruyante et amusante. Toute la nuit, il y avait une autre table pleine de monde sans aucunes cartes distribuées ; les anciens croupiers, membres du staff et joueurs venaient et s'asseyaient à cette table, buvant du champagne et se racontant les souvenirs du « Stardust ». J'ai pu entendre des histoires de Puggy Pearson et celles de « Jimmy the Greek » et « Amarillo Slim ». La « foule » était de toutes les conversations, le « Stardust » étant le tout dernier établissement de jeux qui fût à « une époque » la principale demeure des légendes du jeu.

En 1985, le tournoi de poker « Stairway to the Stars » était inauguré au « Stardust ». Ce tournoi à 5000$ de droits d'entrée, était destiné à être ce que sont finalement devenues les « World Series ». Le premier tournoi « Stairway » a été un énorme succès sauf pour ce qui est de « l'importante indécence » du prize pool que la Commission des jeux de 1980 n'a pas pu laisser passer. Cependant, presque tous les gens de l'époque se rappellent encore avec affection de ce coup « maffieux ». « Au moins à cette époque les joueurs savaient qu'ils seraient traités avec respect. Personne ne vérifiait votre carte avant d'entrer. »

Lorsque la dernière carte a été distribuée, le dernier pot remporté par un joueur chanceux, il y avait trop de souvenirs qui flottaient sans qu'il n'y ait rien à dire de plus. Je suis sorti à l'extérieur et au dessus de la porte d'entrée et sous la fameuse insigne du « Stardust » était inscrit :

A tous nos amis,

MERCI

Pour ces 48 fantastiques années.

Lisez notre analyse sur Titan Poker jouez les tournois exclusifs freerolls de Pokernews à 2.500$ garantis

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?