Poker : le bilan 2007

Poker : le bilan 2007 0001

Il semble qu'à nouveau douze mois viennent de s'écouler devant nous. Il existe un petite part de vérité dans cette théorie qui dit que le temps défile plus vite à mesure que vous prenez de l'âge… et je confirme, il semble qu'en effet il s'accélère lorsque les années passent. Ceci étant dit, il y eut bien plus d'intrigues, d'agitation, de plaisir et de joie en général que jamais auparavant.

De loin, le plus grand moment de poker de mon année fut la toute première nuit des World Series of Poker : j'ai pu voir Mike Sexton enlever le Tournoi des champions (TOC). Tout d'abord, la table finale de cette bataille hautement exclusive était composée des meilleurs joueurs du jeu, du passé, du présent et du futur. Comment ne pas être interpellé face à Mike Matusow, Chris "Jesus" Ferguson, Daniel Negreanu et le susmentionné Sexton (entre autres) prêt à en découdre pour un prix d'un million de dollars ? Le poker joué ce soir là ne fut pas la seule chose notable toutefois.

Après avoir regardé les dix hommes (Gus Hansen connut le triste sort d'être sorti à la 10ème place sans toucher de prix au TOC) en découdre jusqu'à ce qu'il n'en reste que deux après 10 heures de jeu, j'ai eu cette chance d'assister à un affrontement pour le titre de CINQ heures entre Negreanu et Sexton. Les flux et reflux de ce tête à tête entre ces deux monstres du poker étaient saisissants. Le chip lead entre les deux joueurs changeait de main plus vite que les mouvements lourds des paupières des spectateurs. La chose la plus remarquable fut, qu'après le match d'endurance de seize heures que représente le TOC, Sexton fit don de la moitié de son demi millions de dollars de gain à cinq organisations caritatives… ce fut vraiment un départ fantastique pour ces World Series 2006.

Cinq mois ont passés et je ne sais toujours pas si la victoire de Jamie Gold au tournoi principal des WSOP fut une bonne ou une mauvaise chose pour le poker. Il y eut la bataille juridique autour des 12 millions de dollars de prix opposant Jamie Gold à l'un de ses collaborateurs présumés, mais il y eut autre chose. Depuis sa victoire dans l'un des événements les mieux dotés de la planète toutes catégories confondues, il n'a pas ce que l'on peut appeler été vigoureux sur la scène des tournois. La mort prématurée et malheureuse de son père l'a empêché de participer au tournoi $15K du World Poker Tour, le « Five Diamond ». Je me rappelle par contre que les champions précédents avaient été très actifs après avoir gagné le titre, entrant dans de multiples tournois et (spécialement dans le cas de Joseph Hachem, champion 2005) allant loin dans les gros. Espérons que l'on pourra voir plus souvent Jamie Gold comme un champion actif plutôt qu'un champion d'un jour.

Je pourrais indéfiniment à parler des assauts menés contre les jeux d'argent en ligne et le poker, ils ont changé notre environnement, mais il s'agit d'un domaine que nous avons largement couvert sur Pokernews. En reparler maintenant ne changerait pas grand-chose. Il a été intéressant toutefois de noter qu'aux Etats-Unis certains dans le monde du poker ont essayé de lutter contre la nouvelle loi et se sont fait contrer par ce même monde du poker. Il aurait été significatif que le monde du poker en ligne se regroupe pour combattre.

Les trois premiers mois de l'année 2007 formeront des indicateurs clés sur ce que le reste de l'univers du poker en line sera cette année. En mars aux Etats-Unis, l'impact de la nouvelle loi UIGEA sera connue des institutions financières supposées mettre en place un système empêchant les américains de financer leurs parties de poker en ligne. Personnellement, je vois un report de cette mesure dans l'année, le contrôle des comptes bancaires pouvant être épiques et être l'objet de retournements de situation dignes des tragédies de Shakespeare. [NDR: La France devrait également mettre en place un tel système si la loi sur prévention de la délinquance est votée au parlement prochainement.]

Il est possible, même logique, qu'il puisse y avoir une pause dans l'application de ce type de mesure pour permettre une étude sur la légalisation du poker et des jeux en ligne. La teneur des protestations issues de l'année 2006 permettent d'envisager une large étude sur une bonne régulation et taxation des jeux, plutôt qu'une interdiction que certains s'efforcent de mettre en place. A ce point de l'année, nous ne pouvons avoir une vue nette de ce qui adviendra au poker en ligne.

Toutefois, quoiqu'il arrive, que ce soit on-line ou dans le monde physique, le poker ne disparaîtra pas. Le monde du poker en ligne continuera de drainer des centaines de milliers de joueurs venus goûter aux nuances et aux joies que le jeu apporte. Les tournois de poker seront toujours très attendus par les joueurs professionnels et par les nombreux inconnus désireux de devenir l'un des grands du jeu. Les inscriptions pour les World Series of Poker n'approcheront sans doute pas les 8.773 joueurs obtenus en 2006, mais les années pré-Moneymaker sont bien révolues désormais. 2007 s'annonce être une série de fantastiques opportunités de voyages… et j'ai déjà pris mon ticket pour l'un d'entre eux !

NDR:Lisez notre analyse sur Titan Poker jouez les tournois exclusifs freerolls de Pokernews à 2.500$ garantis.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?