WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker

Un dirigeant de 888 interrogé par les autorités françaises le 13 mars

Un dirigeant de 888 interrogé par les autorités françaises le 13 mars 0001

Le 13 mars 2007, John Anderson, l'ancien dirigeant de l'opérateur de jeux d'argent 888, sera entendu par les autorités françaises a récemment annoncé le site spécialisé eGamingReview.

Selon le quotidien anglais "The Gardian", ce sont pas moins de 20 dirigeants d'opérateurs de jeux d'argent en ligne qui ont été contactés par les autorités françaises pour un entretien sur leurs activités marketing en France.

888, la société qui gère la salle Pacific Poker, a été jusqu'à présent l'une des plus agressives en France avec notamment un partenariat passé avec l'équipe de football de ligue 1 en début de saison. Le logo 888 a depuis été retiré des maillots de l'équipe du TFC et 888 continue son développement virtuel sans désormais faire de publicité sur le sol français. Par exemple, 888 a récemment signé un accord avec Cellectivity, une société spécialisée dans les jeux et la production de contenu sur mobile, pour lancer un nouvelle plateforme casino. La nouvelle plateforme devrait proposer des jeux de black jack, et une séries de jeux de casino.

888 et Anderson, qui est aujourd'hui dirigeant non exécutif au sein de la société, ont signalé leur intention de répondre positivement à la demande d'entretien avec les autorités françaises. Le communiqué publié par 888 affirme ceci : « 888 consulte actuellement ses conseillers juridiques au regard de ce futur entretien, nous publierons prochainement d'autres communiqués à ce sujet. » Aujourd'hui dirigé par Gigi Levy, 888 Holdings PLC est basé à Gibraltar. Depuis septembre 2005, la société est cotée à la bourse de Londres.

Cet entretien demandé par les autorités françaises confirme la volonté de la France de maintenir sur son territoire une attitude différente de ses voisins européens. Les hostilités entre la France et les opérateurs de jeux en ligne avaient commencé en septembre dernier : les deux dirigeants autrichiens de l'opérateur de paris sportifs Bwin avaient été arrêtés par les forces de l'ordre lors d'une conférence de presse à Monaco, puis relâchés après avoir été entendus. Les autorité françaises avaient également fait pression avec succès sur la salle virtuelle Pokerstars pour qu'elle ne mette plus en place son étape française qui devait se tenir au casino Barrière de Deauville en février 2007.

Enfin, la loi sur la « prévention de la délinquance » est sur le point d'entrer en vigueur en France. Le texte, dont certains articles sont destinés à empêcher à la fois la publicité pour les jeux d'argent en ligne et les flux financiers entre les joueurs et les salles, a été validé par le conseil constitutionnel.

Nous examinerons très prochainement lors d'un dossier spécial l'avenir du poker en ligne en France et en Europe.

NDR: inscrivez-vous maintenant pour la seconde manche du championant Pokernews / Pacific Poker PokerProForAYear

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?