EN DIRECT Marrakech Poker Open

WSOP Main Event 2007 Day 2A – Jeff Banghart mène la danse

WSOP Main Event 2007 Day 2A – Jeff Banghart mène la danse 0001

1,037 survivants des premières journées (Day 1A et Day 1B) s'étaient réunis pour s'affronter lors du second tour. Le tournoi devait normalement durer cinq niveaux, mais la rapide élimination des participants ont raccourci les festivités. Ce sont les 350 joueurs restants qui accèderont au Day 3.

Beaucoup de pros du circuit, célébrités et anciens champions du monde ont démarré cette journée, mais comme deux tiers de l'effectif, ils ne seront pas là pour la suite. 200 joueurs se sont fait éliminé durant les deux premières heures, parmi eux on retrouve Joe Hachem, Tom McEvoy, Montel Williams et le joueur de l'année de ces WSOP 2007 Tom Schneider (2 bracelets). Bien sûr, d'autres noms connus passeront ce deuxième jour, dont John Duthie, Huck Seed, Cliff 'JohnnyBax' Josephy, Berry Johnston et Tobey 'Spiderman' Maguire.

Alors que les joueurs sautaient les uns après les autres, le staff du tournoi a rapidement développé un plan pour que la journée se termine à l'issue des 5 premiers niveaux avec 350 joueurs restants : avec 621 places payées, la bulle ne pouvait pas éclater sans que tous les joueurs ne soient réunis le même jour. Il n'y aurait aucune certitude sur le nom du joueurayant terminé à la 621e place. Le Day 2B s'organisera donc comme le Day 2A.

Avec un parterre aussi large, le staff a souvent été sollicité au sujet des règles et des petits soucis annexes, comme la célèbre pénalité pour avoir prononcer 'f***'. Lors des années précédentes, l'usage de ce mot entraînait une pénalité de 10 minutes. Cette année il n'y a pas que ce mot à être banni, mais également tout le langage dit "abusif".

L'acteur-scénariste-metteur en scène Todd Phillips, qui est à l'origine des épisodes "Starsky et Hutch", en a fait les frais avec un tour de pénalité juste avant la fin de journée. Après le coup, Phillips s'est expliqué : « je l'ai seulement insulté pré-flop, parce que c'est un p***** de t*** du ***.' Il faisait référence à Ray Didonato qui a immédiatement appelé la direction. Il a répondu à son adversaire « je suis peut-être un… p***** de t*** du ***, mais tu ne peux pas me traiter de la sorte. » Phillips a ensuite essayé de se rattraper en disant qu'il plaisantait, mais bon, ça n'a fait rire personne. De retour de pénalité, son tapis était descendu à 300,000.

La chose la plus absurde ? Un joueur a fait appel au staff pour demander qu'un adversaire réorganise ses piles de jetons. Le joueur concerné n'avait pas ses jetons en désordre. Le joueur avait juste demandé le staff car le tapis de son adversaire ne lui portait apparemment pas chance. La direction est finalement intervenue en expliquant qu'un joueur ne pouvait pas être forcé de réorganiser son tapis.

Une main qui a beaucoup fait parler sur Internet et sur les forums :

Steve Seidman va à tapis pré-flop avec 10-10, il est suivi par 7-7, un 7 tombe au flop… jusqu'à ce qu'un adversaire remarque que le croupier avait mis une carte de trop sur le flop. Seidman appelle la direction pour savoir quoi faire, à son arrivée tous les joueurs ont dit qu'il était évident que le 7 faisait partie du flop malgré l'erreur du croupier. Néanmoins, les cartes ont été remélangées et un nouveau flop a été distribué. Pour le malheur de Seidman, puisqu'un 7 retombe parmi les trois premières cartes, cependant il finit par trouver une runner-runner flush pour doubler son tapis et retrouver le sourire.

Parmi les malchanceux de cette journée, on notera l'élimination de Dan Harrington, champion du monde 1995 et auteur de trois célèbres livres sur les tournois de no-limit hold'em. Harrington sur-relance au bouton, le cut-off va à tapis, Harrington paye avec A-Q mais il tombe contre A-K…

Joe Sebok et Jeff Madsen rempilent également, laissant leur compagnon de paris Gavin Smith seul dans la course. Après que Smith ait endossé un costume de clown suite à son pari perdu, Sebok a autorisé Madsen a joué en habits de ville. Jouer dans une tenue plus confortable ne lui a pas offert plus de réussite : Madsen avec 5-5 est éliminé quand son adversaire trouve son brelan. Sebok a monté un joli tapis jusqu'à ce que sa paire de 10 ne tombe contre Q-Q, il a pu être consolé par son père Barry Greenstein. Ce dernier ayant perdu un pari contre son fils et lui devait la somme de... $100,000.

Sabyl Cohen avait été la femme la mieux classée en 2006 aux Main Event, Paul Wasicka lui l'avait été chez les hommes si l'on enlève bien sûr Jamie Gold. Ils sont tous les deux éliminés. Wasicka tombe avec 8-8 contre A-J sur un flop A-A-Q. Cohen, quant à elle, va à tapis sur un tableau 9-3-Q-4 avec K-4. Van Alstyne met fin aux espoirs de la joueuse avec Q-10, la river ne changeant rien.

Le formidable conte de fée de Tom Schneider a pris fin aujourd'hui puisque sa paire de 9 n'a rien pu faire contre le K-K de son vis-à-vis. Schneider reste pour l'instant le seul joueur avec deux bracelets décrochés la même année.

Tony G a encore eu à faire à un scénario digne d'Internet : dans un pot à trois avec deux joueurs à tapis Tony G retourne 10-10, mais ses adversaires montrent A-A et K-K, les As sont devant jusqu'au bout et Tony G quitte la compétition.

Le Day 2A est mené de main de maître par Jeff 'Mr. Rain' Banghart, suivi par Kenny Tran, Alex Melnikow, Conor Tate et Cory Carroll, mais voici la liste complète du top 10 des leaders :

Jeff Banghart — 570,100

Jeff Weiss — 550,000

Jon Monves — 549,800

Bradley Ellis — 509,400

Yuan-I Hsieh — 489,900

Kenny Tran — 484,900

Alex Melnikow — 480,100

Conor Tate — 440,000

Cory Carroll — 419,900

Jerry Yang — 415,500

Gus Hansen (200,000), Carlos Mortensen (190,000), Chris Ferguson (180,000), Daniel Negreanu (160,000) et Gavin Smith (158,000) ne sont pas loin derrière.

Voici les joueurs Français encore en lice : Nicolas Atlan (410,800), Olivier Tinten (238.000), Bruno Fitoussi (141.000), Georges Sebag (126.000), Claude Cohen (113,800).

NDR : Retrouvez le "Main Event" en direct de ces WSOP 2007 sur PokerNews

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?