Barry Carter - La malédiction du Blogger

Barry Carter - La malédiction du Blogger 0001

L'année dernière, je me suis mis à mi-temps dans mon ancien travail au bureau pour me concentrer sur le poker. Cela s'est bien passé et j'ai aussi écrit de plus en plus ce qui m'a aussi aidé financièrement.

Au début de cette année, j'ai quitté mon travail pour de bon et j'ai passé environ 40% de mon temps à rédiger des articles de poker et 60% à jouer. Lorsque les choses marchent bien, je dis au gens que je suis un joueur pro de poker et quand cela va moins bien, je suis juste un écrivain.

Début septembre 2007, j'ai posé les cartes, pris mon bloc-notes et mon stylo pour tourner autour des tables de poker en essayant de deviner la quantité de jetons de Daniel Negreanu. Il s'agissait de participer à un « Poker blogging », ou de la rédaction d'un blog de poker, pour PokerNews aux WSOP Europe.

La rédaction d'un blog live sur le poker nécessite d'errer dans la salle du tournoi et de compter combien de jetons ont les joueurs. Il s'agit de dénicher quelques mains insolites, des sorties et de les rapporter en temps réel sur un site Internet. Quiconque blogue sur le poker est un joueur de poker, et un bon, il doit l'être pour rapporter les évènements de façon efficace.

Le blogue est très amusant parfois, mais très frustrant aussi. Lorsque vous êtes habitués à être à une table derrière Roland De Wolfe alors qu'il réfléchit peut être démoralisant. Je le compare à un joueur de foot de Ligue 2 du championnat de football remplaçant pour l'équipe d'Angleterre durant la coupe du monde; vous vous dites que vous feriez bien tout pour être là, mais vous pensez aussi que vous valez mieux que ça.

Le plus frustrant au sujet du blogue live au poker, c'est de rester debout et de suivre une action à la table d'un joueur amateur qualifié sur internet. Vous pouvez rencontrer des scandinaves courageux sur-relancer avec Roi-7, être chanceux sur le flop, récupérer un pot de plus et vous vous demandez comment vous en êtes venus à le noter sur votre bloc-notes. Parfois vous avez juste envie de crier : " Mais tu es vraiment un idiot" ou "C'est ça, donne moi tes cartes, c'est interdit de jouer comme ça, tu ne peux plus jouer, donne moi tes cartes! »

Suivre un face à face entre deux joueurs prudents est le plus frustrant, je sais que ces gars ont des millions devant eux et que chaque décision leur est cruciale, mais ne réalisent-ils pas que nous voulons sortir et boire un coup après 3 ou 4 jours épuisants à les regarder ? J'ai un ami qui a connu des problèmes avec le site internet pour lequel il blogue après avoir crié : « Donnez un carreau, s'il vous plait, mon dieu, donnez nous un carreau ! » pendant la huitième heure d'un Heads Up épuisant.

Bien entendu, cela semble terrible, mais en fait l'expérience est terriblement amusante. Les bloggers s'amusent beaucoup et la chance de rencontrer les meilleurs joueurs de la planète vaut le détour en soi.

Ah oui, je tenterai la prochaine fois d'obtenir quelques photos de moi debout à côté d'Ivey, Negreanu et Brunson, perdant ainsi toute crédibilité que j'aurais pu avoir dans le milieu....

NDR : 25$ offerts par PokerNews + 100% de Bonus sur PokerStars

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?