EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Légendes du Poker : John Juanda

Légendes du Poker : John Juanda 0001

Les trois des joueurs de poker pour lesquels John Juanda déclare avoir le plus de respect sont Erik Seidel, Howard Lederer et Chris Ferguson. Ensemble ils font partie des meilleurs joueurs de tournois du monde.

Ils totalisent à eux trois 15 bracelets des World Series Of Poker. Ces joueurs sont amis, ils jouent pour Full Tilt Poker et ont tous étudié l'informatique à l'université.

En ce qui concerne John Juanda, il a suivi des cours à l'université de l'Etat de l'Oklahoma. Il a obtenu par la suite un MBA à l'université de Seattle. Cela se voit. John est arrivé d'Indonésie en 1990 et ne parlait pratiquement pas anglais. Cela ne se voit plus.

John est né à Medan au nord de Sumatra en Indonésie le 8 juillet 1971. Au sein de beaucoup de cultures du Moyen Orient, l'aîné des garçons bénéficie d'une attention particulière. Lorsque j'ai vécu eu Japon étant plus jeune, j'appréciais les cadeaux apportés par de parfaits inconnus lorsqu'ils venaient chez nous pour voir mon père. L'attention faisait que je me sentais spécial, elle rendait mon enfance très agréable. John dit lui aussi se rappeler d'avoir eu une enfance des plus heureuses.

Le père de John était l'aîné d'une famille de 12 enfants et John était le premier petit-fils. Tous les deux ont apprécié l'amour et l'attention qui leur a été donnée et John admet que la confiance qu'on lui a procurée en tant que premier petit-fils l'a aidé plus tard. Les leçons de son père l'ont aussi aidé, bien que moins fascinante, étant donné que son père jouait et buvait, mais ne que gagnait que rarement.

Par contre, la mère de John travaillait tous les jours très tôt le matin jusqu'au coucher du soleil dans leur entreprise familiale; elle a aussi élevé John et ses trois frères et soeurs. Elle l'a encouragé à travailler dur à l'école et l'a aussi poussé à être compétitif. Cette force l'a aidé dans ses études. Quand l'heure de l'université est arrivée, la décision de s'envoler pour les USA fut difficile à prendre, mais John ne regrette rien à part l'amour de sa famille qu'il a quitté en 1990.

Sur ce vol, John a joué sa première partie de poker et sa nature compétitive est entrée en jeu. Quand l'avion a atterri, il gagnait plus que ce qu'il perdait. Son envie de gagner couplée à une analyse méthodique des règles et des mains a pris le dessus immédiatement sur son jeu. Le poker est un jeu de « personnes », et peu de joueurs atteignent un niveau aussi brillant de lecture des adversaires.

Juanda semble avoir élevé le niveau du jeu, et tandis que d'autres joueurs font de très bonnes lectures, John semble être constamment en accord avec sa environnement. Barry Greenstein admet « être souvent impressionné quand il le regarde opérer sa magie contre les joueurs de tournois les plus faibles. » En le plaçant sur une échelle de 10, Barry considère que John est à 9 en ce qui concerne le jeu en tournois; et cela a du poids étant donné que Barry lui-même est un excellent joueur.

Lorsque John est allé à Seattle pour étudier, il a trouvé beaucoup d'endroits pour jouer au poker. Il aimait le flux continuel de communication que son esprit tirait de l'information limitée provenant des cartes et des autres joueurs, comment ils agissent et comment toute les désisions sont liées à la taille du pot. Il mit son cerveau à l'épreuve pour arriver à calculer des cotes spécifiques.

En avril 1999, il participa au un tournoi de Limit Hold'Em à 1.500$ aux WSOP et finit à la 9ème place. Une semaine plus tard, il se plaça à la 7ème place dans le tournoi de limit 3.000$. En août, Juanda joua une série de tournois à Los Angeles et son gain de 399.600$ au tournoi de Limit Hold'Em à 300$ en 1999 (Heavenly Hold'em Event) l'a suffisamment armé financièrement pour qu'il continue à jouer au poker à plein temps.

John est parti vivre à Alhambra, en Californie, ce qui est certainement compréhensible étant donné le succès qu'il rencontrait dans les tournois de Los Angeles. Il atteignit des tables finales lors de tournois de limit Hold'Em, NLHE, Stud, Omaha Hi/Lo, Pot-limit Hold'Em et même de HORSE (qu'il remporta) pendant l'été 2000. A la fin de cette année, John faillit remporter le championnat US de poker à Atlantic City, mais dut se résigner à prendre la 2ème place avec 159.000$ de gain.

L'année suivante, en 2001, John remporta le tournoi final du "Jack Binion World Poker Open" à Tunica et empocha 282.000$. Il continua sur sa lancée en se hissant la table finale de plus de 20 tournois en 2001, avec une première place dans trois d'entre eux. En 2002, John remporta son premier (sur trois) bracelets WSOP lors du tournoi 1.500$ du « Triple Draw Lowball », mais ce prix de 50.000$ n'est rien comparé à sa seconde place obtenue plus tard dans le mois au tournoi 10.000$ du « Five Diamond World Poker Classic » du World Poker Tour où il repartit avec 278.000$.

Le succès continuel de John lors des tournois de poker est spectaculaire, et ses réussites sont trop nombreuses pour les énumérer. Sa concentration à la table est excellente étant donné qu'il prend toute l'information autour de lui pour ajuster parfaitement son jeu à la competition. Il plaisante légèrement avec les autres joueurs et sourit facilement, même aux tables finales. Ses trois bracelets WSOP font de lui l'égal de Puggy Pearson, Dewey Tomko et Daniel Negreanu. Je ne pense pas qu'il y ait de doute sur le fait que chacun de ces joueurs soit une légende du poker et John trouve aisément sa place dans le groupe.

Le futur de John Juanda semble non moins brillant. En 2007, il toucha cinq places payées en Omaha, Stud et Limit Hold'em lors des World Series of Poker à Las Vegas et une quatorzième place au premier tournoi de l'histoire des World Series Europe en £2,500 H.O.R.S.E.

Lire également : les actualités « Joueurs de Poker »

50$ offerts par PokerNews sur Everest Poker

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?