EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Législation - Les Etats Unis préfèrent payer une amende à l'Union Européenne

Législation - Les Etats Unis préfèrent payer une amende à l'Union Européenne 0001

Les Etats Unis, qui ont interdit aux opérateurs étrangers de jeux en ligne d'intervenir sur les citoyens américains, ont finalement décidé de donner une compensation à l'Union européenne et ainsi de garder le contrôle sur les paris en ligne.

Cette décision a été prise en accord avec l'Union européenne, lundi 17 décembre 2007, au sein de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève. Ainsi, les Etats Unis se sont engagés à dédommager financièrement les opérateurs étrangers, qui sont souvent situés dans des paradis fiscaux, des entraves faites par la loi américaine (UIGEA). Suite à cette décision, les espoirs des opérateurs européens de se voir reconquérir le marché américain tombent alors à l'eau.

Les pays européens, qui eux sont en passe de libéraliser les jeux et paris en ligne, considéraient que cette loi était contraire à l'ouverture du marché dans ce secteur. Néanmoins, les termes de l'accord imposent aux Etats Unis de prévoir un « paquet de compensation » avec notamment l'ouverture à la concurrence de nouveaux secteurs, tels que les services postaux, la recherche et le développement. Le montant financier de cette compensation n'a pas été dévoilé, mais certains analystes émettent la possibilité qu'elle soit de 100 milliards de dollars.

Si vous créez un compte sur Titan Poker via PokerNews, vous profiterez de 50$ gratuits en plus de votre bonus habituel ainsi que des freerolls Aussie Millions et South African PokerNews Open.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?