World Poker Tour - Brandon Cantu remporte le "Bay 101 Shooting Star" 2008

World Poker Tour - Brandon Cantu remporte le "Bay 101 Shooting Star" 2008 0001

Bonus premier dépôt de 100% jusqu'à 500$ Ladbrokes Poker

Pokernews est allé à la rencontre du joueur américain Brandon Cantu juste après sa victoire du tournoi WPT "Bay 101 Shooting Star" samedi 15 mars 2008.

Brandon Cantu fait partie de la liste des joueurs peu connus ayant réalisé une grande performance par le passé. Beaucoup d'entre vous n'en ont pas entendu parler.

Ce natif de Vancouver a émergé de nul part pour remporter un Event de No Limit Hold'em 1.500$ lors des WSOP 2006 et la somme de 757.839 dollars. Cantu a également remporté un chèque à 6 chiffres lors du tournoi WPT "Five Diamond World Poker Classic" au casino Bellagio à Las Vegas fin 2006, mais il a toujours été à la recherche de son deuxième titre majeur. Ce dernier vient de décrocher le Bay 101 Shooting Star, un évènement WPT télévisé qui s'est tenu mi-mars 2008 à San Jose en Californie.

Cantu aura dominé les derniers niveaux du tournoi durant lesquels il n'a jamais été vraiment inquiété. Pokernews est allé à la rencontre de Brian Cantu juste après sa victoire pour avoir ses premières impressions. Attendez-vous à le voir en 2008 sur son prochain terrain de chasse, les tables de l'European Poker Tour...

PokerNews: Vous avez réalisé une très belle performance en remportant le Bay 101 Shooting Star. Quand vous êtes vous rendu compte que vous aviez de grandes chances d'aller très loin dans ce tournoi?

Brian Cantu: En fait, c'est l'un de ces tournois où vous vous dites que vous avez de bonnes chances de l'emporter. J'étais chipleader presque tout au long du tournoi. J'étais chipleader probablement dès le troisième niveau du tournoi. J'ai perdu la tête du classement pendant un court moment, mais je n'ai jamais été en dessous de la moyenne.

PokerNews: Quelle est la main clé qui vous a permis de passe à la vitesse supérieure?

BC: Dès le début du tournoi, je remportais pratiquement toutes les mains, j'en avais l'impression. J'ai eu beaucoup de grosses mains au début du tournoi et je me faisais payer chacune d'entres elles, ce qui est quelque chose d'appréciable. Lorsque j'étais chipleader, j'ai gagné une grosse main contre John Juanda lors d'une bataille de blinds. J'avais une paire de trois et lui A-K et c'était probablement le plus gros pot de la journée - le pot était d'environ 120.000$. Ma paire de Trois a tenu.

PokerNews: Comment caractériseriez-vous vos adversaires durant les premiers jours de compétition ? Avez-vous eu des jours difficiles ou plutôt faciles?

BC: Mes tables n'étaient pas dures, elles n'étaient pas faciles non plus, elles étaient entre les deux. J'ai presque toujours eu environ deux bounties (joueur à éliminer contre bonus) à ma table, c'est toujours intéressant de participer à un tournoi bounty et de savoir qu'il y a 5.000 dollars à gagner en plus à la table. Autrement dit, ce n'était ni trop dur, ni trop facile.

PokerNews: Comment caractériseriez-vous votre propre jeu durant le tournoi?

BC: Je dirais que j'ai très, très bien joué en général. Ce n'est pas le meilleur tournoi que j'ai fait mais j'ai vraiment bien joué. Je dirais que j'ai été très solide. J'ai eu beaucoup de mains durant le tournoi et tout s'est très bien passé.

PokerNews : Brandon, ce tournoi s'est transformé en short-handed dès le début du Day 4, ce qui est légèrement différent des autres évènements WPT, et c'est à ce moment là que vous vous êtes forgé un gros tapis. est ce que vous pensez que le système short-handed vous ait avantagé?

BC : Cela m'a beaucoup aidé. J'aime jouer en short-handed, une table à 6 joueurs est tellement mieux. Cela correspond tout à fait à mon style de jeu. J'aime voir beaucoup de pots.

PokerNews: A un moment du tournoi, vous avez remporté 17 pots d'affilé contre d'autres grands joueurs de la table. Que s'est-il passé?

BC: Nous arrivions tout juste au moment de la bulle de la table télévisée avec environ huit joueurs encore en course. J'étais tellement en tête qu'on aurait dit que personne voulait jouer un pot contre moi et quand quelqu'un se décidait, je donnais l'impression d'avoir continuellement le jeu max. De plus, on aurait dit que les joueurs me laissaient gagner les pots sous prétexte qu'ils voulaient participer à la table télévisée.

PokerNews: Vous êtes arrivé en table finale avec une avance considérable. Quel était votre plan d'action pour la finale?

BC: Vous savez, je n'avais pas de plan pré-défini. Mon avantage est de sentir la situation, chaque situation est différente. En général, je ne viens pas à la table avec un plan. Quand je suis arrivé à la table finale, tout est allé pour le mieux, je n'ai jamais été en péril. Personne n'a jamais eu plus de 2,1 millions en jetons sur 7,5 millions de jetons en jeu. Vraiment, j'étais sur la route de la victoire tout du long.

PokerNews: Parlez-nous de cette dernière main contre Steve Sung qui vous a permis de gagner

BC : Lors de l'ultime main, j'avais à peu près 6,7 millions en jetons et Steve environ 800.000. j'ai relancé à 80.000 et il a fait tapis. J'ai suivi et j'ai montré ma paire de quatre et lui sa paire de trois. Sur cette main, c'est incroyable cette sensation que l'on peut avoir lorsque l'on est si proche de la victoire - vous devez juste remporter cette main où vous êtes à 80% favori. Cette sensation est tout simplement incroyable, chaque carte est importante à ce niveau du jeu. Tout s'est bien passé, donc je suis ensuite tombé dans les bras de ma famille et de mes amis, c'était génial.

PokerNews: Comment avez vous fêté cette victoire?

BC: Je ne l'ai pas fêté parce que nous étions à San Jose, et lorsque le tournoi s'est terminé, il était déjà minuit passé. Il était à peu près une heure du matin et tout était quasiment fermé. On n'a donc pas eu la possibilité de fêter la victoire parce que la plupart de mes amis devait partir le lendemain. Mais il y aura toujours le temps de le faire par la suite.

PokerNews: Vous avez collecté six bounties durant ce Shooting Star, dont Jennifer Harman à la table finale. Pas d'appréhension à l'idée de devenir un bounty à votre tour l'année prochaine?

BC: Je pense effectivement que je serai un bounty l'année prochaine. Je ne pense pas que ce soit positif, mais je pense que le champion en titre se doit de l'être. Je pense que les gens m'attaqueront sans cesse, tout le monde voudra éliminer le vainqueur de l'édition précédente - et c'est une forme de satisfaction. Ce bounty de 5.000$ au dessus de votre tête est une source de motivation supplémentaire pour vos adversaires.

PokerNews: Quelle différence y a t-il entre le Bay 101 et les autres tournois? Est ce l'un de vos tournois favoris?

BC: Oui, il fait partie de mes favoris. Sa structure est la meilleure que j'ai jamais vu. La structure du tournoi était incroyable. L'endroit est super, j'aime venir jouer à San Jose. Les gens sont sympas et je pense qu'il y a énormément de fans de poker ici. Le staff était également super, donc c'était une très bonne expérience.

PokerNews: Il y a deux ans, est ce que vous auriez pensé détenir aujourd'hui un titre World Series Of Poker (WSOP) et un titre WPT (World Poker Tour) ?

BC: Je n'y ai jamais pensé, même lorsque j'ai gagné le bracelet WSOP, je n'y croyais pas. Quand j'ai eu le bracelet je me suis dis "Oh mon Dieu, ce serait incroyable de vivre cela encore une fois". Pour être honnête, je ne savais vraiment pas si j'allais gagner un jour un titre WPT ou un autre bracelet WSOP. Vous vous demandez si ce genre de choses n'arrivent qu'une seule fois. Mais cela arrive une nouvelle fois... Mais je ne pense pas que vous pouvez être chanceux à deux reprises. Acquérir un deuxième titre valide pleinement votre carrière.

PokerNews: Quel différence faites-vous entre votre titre WPT et votre titre WSOP 2006?

BC: La grosse différence vient des World Series où vous ne savez pas à quoi vous attendre en table finale. Je pense que j'étais beaucoup plus arrogant à cette époque sur l'approche que j'avais des choses. Cette fois-ci, je savais à quel point il serait difficile de rééditer cet exploit. La première fois que j'ai participé à un Event des WSOP, c'était la première fois que je participais à un évènement majeur. Cette fois-ci, lorsque je suis arrivé à ce WPT, j'avais joué tant de tournois entre mon WPT et l'Event des WSOP que je savais à quel point il était dur de remporter un tournoi.

PokerNews: On constate qu'il devient de plus en plus onéreux de voyager sur le circuit professionnel. Est ce qu'un joueur peut avoir vivre du poker en remportant un tournoi tous les ans?

BC: Oui je pense, cela dépend de la dotation du tournoi que vous gagnez. Un tournoi à un million de dollars me permettra de vivre quelques années.

PokerNews: est ce que vous jouez beaucoup online?

BC: Je joue beaucoup plus en live. Je joue online lorsque je m'ennuie ou quand je n'ai vraiment rien d'autre à faire. Je joue principalement en live, que ce soit en cash game ou en tournoi. C'est mon pain et mon beurre quotidien.

PokerNews: Que souhaiteriez accomplir dans le poker?

BC: Mon prochain objectif est de gagner un évènement de l'European Poker Tour. Je souhaite vraiment remporter le "tryptique".

Vous souhaitez donc rejoindre Gavin Griffin ?

BC:Gavin est le seul a voir réussi cet exploit à ce jour. Je dois jouer quelques évènements EPT pour le rejoindre et je vais programmer quelques uns cette année. Je n'ai pas de préférence pour un évènement particulier pour l'instant. Je n'ai pas encore regardé le programme, je viens de remporter un titre WPT et il me faudra un petit moment avant de décider de mon futur agenda.

Où vous voyez vous dans 5 ans?

BC: Je ne sais pas. j'aurai remporté quelques autres tournois, peut être une étape de l'EPT, et un ou deux bracelets en plus. Je pense que ce sont mes objectifs pour les prochaines années.

Bonus premier dépôt de 100% jusqu'à 500$ Ladbrokes Poker

Brandon Cantu aux WSOP 2006

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?