EN DIRECT Marrakech Poker Open

NRJ 12 Poker Star - Sandrine : « Tout se jouait au poker, les courses, le ménage… »

NRJ 12 Poker Star - Sandrine : « Tout se jouait au poker, les courses, le ménage… » 0001

Qualifiez-vous pour les World Series of Poker à Las Vegas sur PokerStars

L'émission de télé réalité basée sur le thème du poker, NRJ 12 Poker Star, est en cours de montage. Tournée en février et mars 2008, elle doit être prochainement diffusée sur la chaine de télévision NRJ 12. Auparavant, de nombreux joueurs se sont qualifiés pour le tournage via des tournois qualificatifs gratuits proposés sur Internet par la salle PokerStars. La sélection des candidats et candidates s'est également déroulée lors d'un casting à Paris. Les 16 joueurs sélectionnés, huit joueurs et huit joueuses, se sont retrouvés dans une villa de Las Vegas pour notamment s'affronter lors de tournois quotidiens et suivre des cours de poker sous la houlette de deux champions français, Bertrand « Elky » Grospellier, et Fabrice « Fabsoul » Soulier. Le vainqueur du tournoi devait remporter un « contrat PokerStars » d'une valeur de 200.000$ permettant de participer à des tournois internationaux.

Sandrine Pereira, 22 ans, étudiante en marketing, est la première joueuse à avoir été éliminée de l'émission. Entretien.

PokerNews : Bonjour Sandrine, quelle joueuse de poker es-tu ?

Je joue au poker depuis 10 ans grâce à mon père qui m'y a initiée. Ensuite est venu le boom du poker, c'est ainsi que je m'y suis mis presque tous les jours sur Everest Poker et PokerStars, mais je n'y joue jamais d'argent, toujours des freerolls. Il faut savoir que je ne suis jamais allée dans un cercle de poker ou dans un casino pour y jouer, mais j'y joue en live lors de soirées entres amis. Je suis une vraie novice par rapport à d'autres joueurs. J'y joue que pour le fun et le plaisir que cela me procure.

PokerNews : Quelles sont les raisons qui t'on amenée à participer à la NRJ 12 Poker Star ?

Sandrine - Je voulais apprendre encore plus la stratégie au poker. Et montrer que les filles ont aussi leur place dans ce jeu. On ne fait pas « all-in » bêtement, on joue réellement, c'est ça l'avantage d'être une fille au poker. Et c'est une aventure que je voulais tenter, une question de fierté. Réussir à avoir ma place dans ce tournoi m'a rendue fière de moi.

PokerNews : Comment t'es tu qualifiée pour l'émission ?

Sandrine - Tout d'abord, il faut passer par les freerolls qualificatifs sur PokerStars qui mènent ensuite au casting de Paris où durant toute une journée les joueurs qualifiés sont auditionnés. L'entretien individuel a duré une minute trente. On nous posait des questions sur notre personnalité et nos connaissances sur le poker. Généralement, les questions portaient sur les probabilités, j'ai eu droit à la question : "quel sont les probabilités de gagner avec un paire de valets face à AK?".

Ensuite j'ai été sélectionnée pour la deuxième phase de qualification qui rassemblait 17 filles et 13 garçons et qui se déroulait cette fois ci autour d'une table de poker. Les 10 finalistes du tournoi étaient immédiatement qualifiés pour Las Vegas et 6 autres allaient être repêchés. J'ai fini parmi les 10 finalistes, j'étais accompagnée d'une autre fille, tous les autres finalistes étaient des garçons.

PokerNews : Sur quels critères étaient repêchés les autres joueurs?

Sandrine - Etant donné que le format est un « reality show », le repêchage était basé sur la personnalité des participants, et le physique aussi je pense.

PokerNews : Tu penses que les filles étaient plus avantagés du coup?

Sandrine - Je dirais qu'aujourd'hui les filles sont difficilement admises dans le milieu du poker et qu'il est difficile de trouver de bonnes joueuses, donc, je ne pense pas qu'il y ait eu du favoritisme, mais plutôt de la flexibilité. Je pense qu'il n'y a pas assez de filles qui jouent et qui ont été informées de la tenue des freerolls. Ils ont donc du trouver des solutions. Je ne pense pas que les filles ont été spécialement favorisées par leur physique ou autre. La production a dû être moins stricte et fermée dans la sélection des filles.

PokerNews : Quels étaient les membres du jury pour le casting ?

Sandrine - Le jury était composé de trois personnes, deux joueurs professionnels, Elky et Fabsoul, mais aussi Bruno Solo.

PokerNews : Donc, après le casting, direction Las Vegas?

Sandrine - Oui, nous sommes partis pour Las Vegas fin février, dans une villa luxueuse où la décoration était entièrement faite sur le thème du poker, avec des couleurs flashy. Il y avait aussi une piscine à l'extérieur et un jacuzzi à l'intérieur de la villa.

PokerNews : La villa était en plein centre de Vegas?

Sandrine - Non, on était un petit peu plus loin, à dix minutes en voiture du strip.

PokerNews : Quelle était votre journée type?

Sandrine - Nos journées étaient rythmées, comme prévu au départ de l'aventure, autour de nombreux cours de poker et de tournois. Je n'y suis restée que la première semaine.

PokerNews : Pour combien de semaines au total?

Sandrine - Cinq ou six, je ne sais plus.

PokerNews : Tu as été rémunérée durant ton séjour ?

Sandrine - On est des participants, pas des salariés. On est payé en « aventure » et en « plaisir ». Personnellement, je pense avoir été choyée, je n'ai rien à redire. Tout le monde était super sympa, que ce soit les participants ou la production en elle-même. Tout était réunit pour nous faire plaisir, nous faire jouer et nous faire progresser.

PokerNews : Pourrais-tu nous parler des professeurs, Bertrand "Elky" Grospellier et Fabrice "Fabsoul" Soulier, ainsi que de la présentatrice, Clara Morgane?

Sandrine - Elky et Fabsoul étaient constamment présents pour nous conseiller. Si on avait des questions, ils y répondaient. De plus, ils faisaient en sorte que l'émission soit centrée autour du poker principalement, et plus qu'un simple reality show. Ils avaient pour objectif de nous faire progresser, nous les amateurs du dimanche, même si certains étaient des joueurs déjà confirmés.

Quant à Clara Morgane, elle était gentille, on a pu discuter avec elle sans souci. Mais elle est là, avant tout, pour présenter l'émission. Elle n'est pas spécialement dans le milieu du poker.

PokerNews : Elky, Fabsoul et Clara Morgane étaient continuellement sur place?

Sandrine - Oui, ils étaient là. Ils avaient une pièce dans la villa grâce à laquelle ils nous observaient. Et ils nous donnaient des cours et des conseils durant la journée.

PokerNews : Quels types de cours?

Sandrine - Ils nous expliquaient quelques mains jouées auparavant et expliquaient ce qu'il était bien de faire et de ne pas faire. En fait, ils nous donnaient des conseils par rapport à leur vécu, à leur expérience. Ils étaient là toute la journée.

PokerNews : Vous faisiez des excursions à Vegas?

Sandrine - Oui, mais il fallait les gagner. Tout se jouait au poker, comme le ménage, les courses, toutes les tâches quotidiennes et surtout sa place dans la villa.

PokerNews : Tu as été la première éliminée, c'est bien cela?

Sandrine - Oui, tout ne s'est pas passé comme prévu, j'attends de voir comment ils vont faire passer cela à la télévision. J'aurais voulu rester plus longtemps. Les nominations qui précédent les éliminations ne se sont pas du tout déroulées comme prévu. Je me suis fâché devant les caméras à cause de la tournure des éliminations. Je suis très déçue d'être sortie comme ça et je suis curieuse de voir à la télévision cette première élimination. Je crois que je méritais ma place dans la villa, je suis pas une pro, mais je me débrouille tout de même.

Qualifiez-vous pour les World Series of Poker à Las Vegas sur PokerStars

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?