EN DIRECT Marrakech Poker Open

Le Poker, jeu d'adresse selon la "Gambling Law Review"

Le Poker, jeu d'adresse selon la "Gambling Law Review" 0001

Dans un jeu de hasard, l'information et la stratégie ont une part résiduelle. C'est ce constat qui a servi de base à la réflexion des chercheurs Michael Dedonno et Dr. Douglas K. Detterman sur le point de savoir si le poker était un jeu d'adresse ou de hasard. Le fruit de leur travail vient de paraître dans la revue juridique américaine « Gambling Law Review » en février 2008. Ce constat pourrait engendrer des conséquences fiscales pour le joueur de poker en France.

Leur article, intitulé « Poker is a skill » (« Le poker relève de l'adresse »), détaille la méthode et les résultats d'expériences conduites à l'université de Case Western Reserve dans l'Etat de l'Ohio aux Etats-Unis et destinées à déterminer si le jeu relevait principalement de la chance ou de l'adresse. Le titre de l'article et sa conclusion ne laissent place à aucune équivoque.

Dans chacune de leurs expériences, les règles de base du poker ont été enseignées à deux groupes de joueurs néophytes. Chaque participant jouait un nombre prédéterminé de mains contre des opposants virtuels sur le logiciel « Wilson's Texas Holden ». Après un nombre de mains jouées, le groupe étudié se voyait donner d'autres instructions sur le jeu, comme les meilleurs mains de départ, l'importance de faire attention aux actions et aux décisions des autres joueurs, et le fait de jouer moins de mains. Lors de leur première étude, qui représentait un panel de 200 mains, le groupe ayant reçu le plus d'instructions présentaient de meilleurs résultats que le premier.

Pour améliorer la fiabilité de leurs résultats, les chercheurs ont mené une seconde étude en portant le nombre de mains jouées à 720 mains. Un concours avait été mis en place pour motiver les joueurs qui recevaient d'autres éléments de stratégie comme des informations sur les « outs » et la manière de jouer avant, sur et après le Flop. Encore une fois, ce groupe présenta encore de meilleurs performances.

La différence majeure observée entre la première et la seconde étude avait résidé surtout dans le fait que les joueurs entraient dans la partie avec toujours moins de mains. Selon les chercheurs, la plupart des joueurs de poker professionnels recommandent de ne jouer que 15% des mains en moyenne. Jouer un pourcentage supérieur de mains présente trop de risques de perte.

L'étude signale qu'aucun des groupes n'avaient réussi à terminer la session de jeu avec un gain. Les groupes observés durant la première étude avait perdu toutefois beaucoup plus.

DeDonno et Detterman expliquent dans leur conclusion que « la raison pour laquelle le poker semble être un jeu de hasard réside dans le fait que les sessions quotidiennes que l'on connaît dans les casinos, c'est-à-dire 25 mains par heures, sont trop courtes. » Ils ajoutent que la seconde étude, soit 720 mains jouées ou 30 heures de jeu à une table de casino, présentait une fiabilité plus importante : « Le hasard (les facteurs aléatoires) cachent le fait que le poker est un jeu d'adresse. Toutefois, comme le montre ces expériences, l'adresse est le facteur déterminant sur le long terme. »

"Poker is a Skill" - Michael Dedonno et Dr. Douglas K. Detterman

En France, le poker est considéré comme un jeux de hasard et d'argent. Les joueurs de poker ne sont pas imposés sur leurs gains car le poker est considéré comme un jeu de chance et non d'adresse. Si cette position fiscale en France engendre un mécontentement des joueurs amateurs désireux de pratiquer le poker en dehors des casinos, il contente les joueurs professionnels résidents en France : ces derniers ne paient pas d'impôts sur leurs gains au poker.

Jouez avec Fabien Barthez et qualifiez-vous pour le Partouche Poker tour sur Poker770

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?