EN DIRECT Marrakech Poker Open

Le tournoi "homme-machine" en juillet lors de l'expo WSOP de Las Vegas

Le tournoi "homme-machine" en juillet lors de l'expo WSOP de Las Vegas 0001

Les satellites LAPT 2008 et 25$ offerts sur PokerStars

Deux représentants de StoxPoker, le site d'entraînement en ligne, joueront contre Polaris,, une série de programmes informatiques développés par des chercheurs de l'université d'Alberta (Canada). Le match se déroulera entre le 4 et le 6 juillet pendant l'expo "Gaming Life" qui se tiendra au casino et Hôtel Rio de Las Vegas.

L'un des deux compétiteurs en chair et en os sera Nick "Stoxtrader" Grudzien, le joueur online d'high stakes et le co-fondateur de Stoxpoker. Le nom du second compétiteur n'a pas encore été déterminé mais il fera partie de la Team pro Stoxpoker. Ce match représente une chance pour Polaris - et ses créateurs, le groupe de recherche de recherche informatique sur le poker de l'université d'Alberta (CPRG) - d'avoir une revanche sur leur défaite de juillet 2007 contre Phil Laak et Ali Eslami.

Durant cette compétition, une série de 500 mains de fixed-limit seront distribuées, ce qui veut dire que les deux compétiteurs joueront simultanément 500 mains de Limit Hold'em contre Polaris, avec une même série de cartes distribuée à chacun des deux compétiteurs. Le nombre de total de jetons perdus ou gagnés seront alors calculés afin de déterminer le grand vainqueur.

"Mon but est de jouer de façon agressive " a révélé Grudzien. Une telle stratégie sera sans nul doute nécessaire. Avant la compétition qui a eu lieu l'année dernière, le porte parole du département informatique de l'université d'Alberta, Jonathan Schaeffer, a expliqué que Polaris a été conçu afin "d'apprendre, de s'adapter, et d'exploiter les faiblesses de son adversaire."

Lorsque j'ai rencontré Schaeffer l'été dernier, juste avant le match Laak-Eslami, il m'a révélé " Si nous perdons, nous nous remettrons au travail afin de développer un tout nouveau programme". Il sera intéressant de voir en juillet 2008 à quel point les recherches du groupe d'Alberta auront progressé.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?