EN DIRECT Marrakech Poker Open

WSOP 2008 Table Finale : Dennis Phillips

WSOP 2008 Table Finale : Dennis Phillips 0001

Dennis Phillips fait partie des neuf finalistes de la table finale du Main Event des World Series of Poker 2008 qui se déroulera le 9 novembre 2008. Ils ont ensuite été regroupés sous un seul nom: "November Nine".

Dennis Phillips, dans la peau du favori

Il est alors étonnant de voir que le doyen du November Nine, Dennis Phillips, ne joue au poker que depuis quatre ans. Cela ne lui empêchera pas de s'asseoir à la table finale du plus grand tournoi du monde avec le plus gros tapis de la table. Phillips commencera avec 26.295.000 jetons, soit deux millions de plus que son poursuivant immédiat, Ivan Demidov, et largement au dessus de la moyenne de jetons fixée à 15 millions.

Son histoire commence avec un satellite de 200$

Ainsi, Phillips sera sorti de l'ombre pour se hisser parmi les chipleader du November Nine via un satellite de 200$ remporté au Harrah's de Saint Louis, dans sa propre ville du Missouri. Précédemment, il était rentré dans l'argent à deux reprises sur le WSOP Circuit en 2007, en finissant 7ème de l'Event #14 et neuvième de l'Event #11 de Tunica, pour un total de 4.578$, soit une part infime des 900.700$ qui lui sont d'ores et déjà garanti en s'asseyant à la table finale. Mais avec un tel tapis, Phillips lorgne depuis longtemps sur le premier prix de 9.1 millions de dollars, le bracelet en or, et le fait de figurer parmi les plus grands joueurs de poker de l'histoire.

Phillips est né à Quincy, et a été élevé non loin de là, dans une ferme de Clayton en illinois. Il était président de son lycée pendant deux ans et a fait partie des meilleurs élèves de la nation. Il est ensuite allé en l'université de Blackburn, en Illinois, là où il empochera un DEUG en sciences politiques avec option mathématiques et économie.

Joueur de poker mais aussi vendeur dans la vie

Il a ensuite travaillé en tant qu'agent de travail, vendeur pour un éditeur de livre mais il a aussi dirigé sa propre ferme. Juste après s'être hissé en table finale , il est retourné travailler en tant que manager commercial de Broadway truck Centers de Saint Louis, au Missouri, où le logo de la firme était fièrement accroché à son tee shirt tout au long du Main Event. En parlant de son job, Phillips a expliqué au journal américain USA Today en juillet : "Je vends des camions à bennes, des lits plats, des pickups, en fait, tout ce dont peut avoir besoin un entrepreneur". Il a avoué aux journalistes qu'il comptait bien revenir au travail après avoir disputé la table finale.

Phillips reversera 1% de ses gains à une oeuvre de charité

Dans une ère où les bad boys se font de plus en plus présents, Phillips est quelqu'un de bien. Comme cela est le cas pour de nombreux finalistes, il a ajouté un sponsor sur sa chemise. Mais avant de signer un contrat avec PokerStars, il a pris soin de s'assurer qu'1% de ses gains seront reversés à l'œuvre de charité de Phil Gordon: Prevent Cancer Fundation Bad Beat on Cancer. S'ils n'étaient pas d'accords sur ce point, il n'aurait pas accepté de porter leur logo. Mais, apparemment la tête de Phillips n'était pas à vendre puisqu'il a continué de porter sa casquette de baseball des St louis Cardinals tout au long du tournoi.

En ce qui concerne le reversement d'une partie de ses gains, Phillips a commenté en disant :"La charité a toujours eu une grande place dans ma vie, et de plus en plus de joueurs de poker et de finalistes vont dans cette voie là".

Phillips a beaucoup donné à la communauté, en participant à deux tournois de charité sponsorisés par insideSTL.com, où il jouera au poker et signera des autographes. Le premier tournoi aura pour but de collecter des fonds pour l'association "Prevent Cancer Foundation" alors que le deuxième était pour un pompier décédé dans l'exercice de sa profession. Phillips participait au WPT du Beau Rivage et Casino de Biloxi, au Mississippi, avant que l'ouragan Gustav ne vienne perturber le déroulement du tournoi. Phillips compte également jouer au poker de l'autre côté de l'Atlantique à l'occasion de l'EPT de Londres, qui se tiendra le mois prochain.

Phillips a recours au coaching

Phillips prend cette table finale WSOP très au sérieux. Il a récemment annoncé qu'il avait recours au services de l'entreprise "Oracle Consulting Firm" fondée par Roy "the Oracle" Winston et Joe McGowan pour suivre un coaching intensif. A l'occasion, Phillips a déclaré " J'ai confiance en mon jeu et je ne veux pas le changer. Mais je suis assez intelligent pour savoir que je peux toujours amélioré mon jeu."

PokerNews a eu l'occasion de rencontrer Dennis Phillips afin de lui poser quelques questions sur ses prochaines échéances:

PokerNews: A quel point votre vie a-t-elle changée depuis que vous faites partie du "November Nine"? Est ce que cela a tout changé?

Dennis Phillips Je n'ai absolument plus de temps libre, mais tout est positif. Il semble que tout se passe de façon idéale. Je pensais que j'allais être beaucoup plus stressé que cela. Les amis que j'avais avant cet évènement se sont ralliés à moi et me soutiennent. Dans mon cas, il se placent en tant que tampon pour me protéger. J'ai eu la chance de participer à une partie de baseball des Cardinals de Saint Louis, ce qui était complètement incroyable. Toute ma famille était dans le public à me regarder taper dans la balle, et ensuite, Albert Pujols m'a tendu une batte dédicacée, c'était un sentiment indescriptible.

PokerNews: Quels étaient vos sentiments en retenant les services de Roy Winston et d'Oracle Consulting et est ce que vous voyez des changements positifs?

DP : J'ai pensé à cela de nombreuses fois. Le vieux dicton "if it is not broke don't fix it"(Traduction: Si ce n'est pas cassé, ne le répare pas) m'est alors arrivé à l'esprit. Le jeu du Texas Hold'em est en constante évolution. Tout le monde, de Michael Jordan à Tiger Woods ont recours à des coachs. Ce serait très égoïste de ma part de ne pas en utiliser un.

PokerNews: En accord avec PokerStars, vous avez décidé de céder une part de vos gains de la table finale à une oeuvre caritative, Prevent Cancer Foundation Bad Beat on Cancer. Pouvez vous nous faire part de vos sentiments là dessus?

DN: Au milieu du tournoi, il a été demandé à tous les joueurs de reverser 1% de leurs gains pour cette cause. Comment pourrait-on refuser? C'est une belle cause, soutenue par les WSOP, et vous n'êtes demandé que de ne reverser qu'une partie de vos gains. PokerStars m'a emmené cela comme sur un plateau. Je devais tout simplement en faire la demande et ils ont acceptés sans hésitation. Je me sans mieux grâce à cette initiative. Je conseille tous les autres membres du "November Nine" d'en faire autant.

PokerNews: Vous avez gagné votre entrée au Main Event via un satellite de 200$ à Saint Louis. Aviez vous l'attention de jouer beaucoup de satellites, et êtes vous un joueur régulier dans votre casino?

DP: Je suis un joueur régulier dans mon casino de Saint Louis. J'aime cette atmosphère, la camaraderie qui y règne et tout le challenge que vous apporte les autres joueurs de la région. Si vous voulez jouez une partie de Texas Hold'em excitante et compétitive, venez à Saint Louis.

Alors qu'il a refusé de parler de certaines mains particulières qui l'ont mené à la table finale, il a commenté en disant: "Je ne suis pas sûr que pour moi ou le public cela soit intéressant. Lorsque vous êtes là et "au rendez vous", il y a des choses beaucoup plus importantes que de parler des cartes. On peut alors parler de la tendance, des émotions ou du manque d'émotion, des tells etc. Tout ce que je peux dire c'est que sur chaque main, ce n'est pas une question de cartes ou la chance à avoir sur les tirages, mais le fait de prendre la bonne décision au bon moment, pour essayer de développer son meilleur poker.

Phillips est le joueur le mieux placé pour cette table finale et il rêve d'être sacré champion du monde 2008. Une chose est sûre, dans moins de deux mois, l'un des "November Nine" verra son rêve devenir réalité.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?