Livre Poker - "Harrington on Cash Games, Volume II" de Dan Harrington et Bill Robertie

Livre Poker - "Harrington on Cash Games, Volume II" de Dan Harrington et Bill Robertie 0001

Dans les deux premiers volumes d'Harrington on Hold'em, Dan Harrington et Bill Robertie ont défriché le terrain sur la stratégie à adopter en tournoi de No Limit Hold'em. Le premier volume de Harrington on Hold'em sert en quelque sorte d'introduction aux tournoi de No Limit Hold'em alors que le second aborde les différents styles de jeu ainsi que les différentes étapes cruciales auxquels on a à faire au cours d'un tournoi. En d'autres termes, un joueur avec une certaine expérience des tournois pourrait très bien commencer le volume II sans avoir lu au préalable le volume I. Il aurait ainsi accès aux explications présentes dans le second volume sur le "M" et le "Q" et bien d'autres termes techniques.

Volume I et II: deux volumes inséparables

Cependant, les deux volumes d'Harrington on Cash Games comme cela est expliqué dans le compte rendu du volume I, ont été écrits pour être lus ensemble. En fait, le volume II suppose que le lecteur soit familier avec le premier opus puisqu'il n'y aurait sens à lire le second volume sans en avoir lu le premier. Aussi, la discussion autour du jeu tight-agressif est à cheval sur les deux livres, avec le jeu preflop et au flop dans le Volume I alors que la turn et la river se retrouvent dans le volume II. Non seulement cette stratégie serait abordée de façon incomplète, mais des concepts importants tels que l'implication dans un pot, le montant des mises ainsi que l'effet de balancier seraient bien moins assimilés si vous n'avez pas eu accès aux théories abordées auparavant.

La discussion sur le jeu à la turn (1ère partie du Volume II, partie 6) couvre quelques points intéressants. Tous rejoigne le fait que "vous n'avez pas besoin de faire une grosse mise pour enlever toute côte à votre adversaire" puisqu'il ne reste plus qu'une carte à tirer. Ainsi, les décisions à prendre à la turn se focalisent surtout sur les côtes implicites et les côtes explicites. Dans une situation où un joueur est au dessus à la turn, les auteurs préconisent d'engranger de l'argent avant que la river ne décourage votre adversaire à suivre. "Nous appelons cette carte le refroidisseur", indiquent les auteurs, puisque cette carte rafraîchit l'action. Aussi, dans une situation où un joueur voudrait jouer le tapis de son adversaire, les deux auteurs expliquent comment miser à la turn pour rendre un all-in plus probable à la river.

Entre théories et exemples

Sur la river (Partie 7), la lecture des mains est abordée et les auteurs soulignent également l'importance de varier son jeu afin de rendre son jeu illisible. A l'image la section consacrée au jeu à la turn, la discussion est relativement courte avec beaucoup plus d'espace dédié à des exemples (appelés "problèmes"). "Chaque histoire d'une main est légèrement différente, et chaque histoire est affectée par son contexte" nous expliquent les auteurs.

Les auteurs prônent le style tight-agressif

Comme cela est le cas dans le Volume I, ces "problèmes" sont encore très utiles même si quelques fois on peu être déconnecté du jeu tight-agressif recommandé à la vue des exemples donnés. Chaque main commence avec la "situation", et dans la plupart des exemples "vous" jouez de façon tight-agressif. Ces apparentes contradictions sont dues au fait que les auteurs ont prit pour exemple de vraies mains de parties live et online afin d'en faire ressortir les idées essentielles. L'effet donné ressemble étrangement à une situation où un professeur est face à de nombreux élèves, tous dotés du même niveau technique, essayant de les initier tous à l'approche "tight-agressive".

La partie huit intitulée "Tells et observations" offre un interlude avec différents tells que l'on peut retrouver en tournoi, que ce soit au niveau du physique ou même au niveau du montant des mises tout en abordant les dangers du "table talk". Contrairement à ce que l'on peut voir dans des vidéos de coaching, Harrington et Robertie expliquent que les tells physiques "ne sont pas si importants que ce que la plupart des personnes pensent", et attribuent plus d'importance au betting pattern. Même si les auteurs n'accordent pas un énorme crédit aux tells, les auteurs conseillent tout de même de s'intéresser au sujet.

La partie neuf revient sur le sujet de la stratégie avec un bref rappel (30 pages) du jeu loose agressif qui est présenté ici comme une alternative occasionnelle aux joueurs tight-agressif afin d'induire son adversaire en erreur. La différence de jeu réside dans le nombre de mains que vous jouez, avec comme objectif de s'adjuger un nombre de pots beaucoup plus importants. Les auteurs présentent neuf tactiques communes de jeu "loose agressif" (ex: "le bad board bet", "le second barrel" )ainsi que divers tactiques pour jouer contre ce genre d'adversaire. En fait, la plupart de des "problèmes" présentent des situations où "vous" n'êtes pas le joueur loose-agressif, mais vous conseille plutôt sur l'attitude à suivre contre un adversaire qui utilise ce style de jeu.

La section suivante baptisée "Beating Weak Games" (trad: Battre les joueurs faibles) se trouve dans la partie 10. Qu'ils soient serrés ou loose, passifs ou agressifs, les joueurs faibles tendent à employer un jeu "linéaire" qui nous permet d'avoir une lecture facile de leur jeu. De tels joueurs ne semblent pas prêter attention aux styles des autres joueurs de la table et continuent de pratiquer leur style avec très peu ou même avec quasiment aucune variation. Dans de telles circonstances "le changement et la variation" sont moins importantes, et les auteurs préconisent une contre-stratégie linéaire et calculée. Des exemples de mains nous aident ensuite à clarifier les concepts des auteurs grâce à des historiques de mains tirés de parties live d'1$/2$ et des parties online de 0.10$/0.25$.

La partie onze est consacrée à la "gestion de bankroll et d'autres sujets", et donne une ligne de conduite à suivre afin de jouer aux limites appropriées (monter et baisser de limite), mais aussi les pours et les contres de multitabler online, la gestion du tilt, de l'euphorie mais aussi du "syndrome du comptable " (avoir l'objectif de gagner un certain montant). Le livre conclut avec une brève interview du spécialiste de cash game et second du Main Event WSOP 1979 Bobby Hoff (Partie 12). Hoff propose des anecdotes historiques sur certains joueurs et nous donne son approche personnelle du jeu agressif en cash game.

Est ce que Harrington on Cash Games approchera le degrés d'influence des livres de stratégie poker rédigés par Bill Robertie et Dan Harrington? Surement que non puisque le sort de ces livres dépend de la relative popularité des tournois par rapport aux parties de cash game. Avec des shows tels que High Stakes Poker et sa variante Poker After Dark qui continuent d'attirer les foules, de plus en plus de joueurs de poker passent au cash game, et pour ceux là, les livres de Robertie et d'Harrington apportent une aide non négligeable dans un format agréable. Alors que des joueurs de cash game intermédiaires et expérimentés profiteront de certains des conseils donnés dans Harrington on Cash Games, ces deux volumes auront plus d'impact sur les nouveaux joueurs de poker de cash game qui jouent à de petites limites.

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?