Livre poker - "Winning Poker Tournaments, Vol. 1" de Eric Lynch, Jon Van Fleet et Jon Turner

Livre poker - "Winning Poker Tournaments, Vol. 1" de Eric Lynch, Jon Van Fleet et Jon Turner 0001

Cette nouvelle collaboration, Winning Poker Tournaments: One Hand at a Time, Volume 1, marque une contribution importante aux discussions stratégiques actuelles portant sur les tournois de no-limit hold'em. En effet, il combine beaucoup d'idées utiles à certains concepts qui ont grandement contribué aux succès des trois auteurs ces dernières années. Collectivement, ils cumulent presque $1.5 million de gains dans des tournois live, et pas mal de grosses performances en ligne également, ce que nous confirme d'ailleurs l'apparition de leurs pseudos online sur la couverture du livre : Eric "Rizen" Lynch, Jon "Apestyles" Van Fleet et Jon "PearlJammer" Turner.

194 mains de tournoi commentées par Rizen, Apestyles et PearlJammer

Comme Matthew Hilger l'explique dans son préambule, ce livre s'est servi de Middle Limit Hold'em, de Jim Brier et Bob Ciaffone, comme modèle et les similitudes entre les deux opus ne manquent pas. Tout comme Middle Limit Hold'em, qui présente plus de 400 mains commentées où chacune permet aux auteurs d'explorer différents concepts et théories, Winning Poker Tournaments se concentre également sur des discussions de mains, 194 pour être exact. Un autre point commun avec Middle Limit Hold'em : le public visé est avant tout composé de joueurs expérimentés, déjà familiers des principes théoriques de base et de la terminologie du poker, qui possèdent aussi une bonne compréhension de plusieurs concepts centraux du jeu de tournoi en no-limit hold'em.

Après une introduction sommaire, les exemples de mains s'enchainent. Turner et Lynch discutent de 50 mains chacun, tout deux commençant avec des mains de début de tournoi et terminant avec des mains proches de la bulle. Ensuite, Van Fleet présente 30 mains de début et de milieu de tournoi, suivies par une séquence de 44 mains à la bulle d'un tournoi. Le livre se termine avec les trois auteurs analysant chacun 20 mains jouées par Hilger en tournoi. Toutes les discussions de mains commencent avec un résumé de chaque situation, les reads importants sur les autres joueurs et l'image de l'auteur au moment du coup, puis analysent chaque tour d'enchère. Tout au long du livre, les discussions de mains sont bien écrites et présentées, permettant une lecture facile de concepts parfois ardus.

Contrôle de la taille du pot dans les premiers niveaux, agressivité à la bulle

Les 50 mains de Turner démarrent avec plusieurs exemples démontrant l'intérêt de la prudence dont il fait preuve dans les premiers niveaux d'un tournoi, faisant notamment attention aux overpairs et aux autres mains à accident, et évitant autant que possible de construire des gros pots, à part évidemment quand il détient un monstre. Les exemples de Turner (qui proviennent surtout de tournois online, avec quelques mains de tournois live par-ci par-là) le montrent jouant des mains premium ou spéculatives depuis un grand nombre de positions différentes. Comme mentionné précédemment, le lecteur est présumé maîtriser les concepts de base (par exemple la showdown value, les squeezes de position, la structure du board), même si le livre comporte un glossaire qui revient sur certains termes fréquemment utilisés. Vers la fin de cette première section, Turner montre des exemples permettant d'exploiter le jeu trop timide d'un adversaire à l'approche de la bulle, et démontre à ce petit jeu une grande maîtrise du rapport entre gain et risque.

Un thème qui revient fréquemment au fil des mains commentées par Turner et ailleurs dans le livre, c'est l'importance de réfléchir en se mettant à la place de l'adversaire. Les 50 mains de Lynch contiennent également plusieurs exemples de ces réflexions au deuxième et au troisième degré. Tout comme Turner, Lynch exhorte aussi à la prudence durant les premiers niveaux et hors de position, bien que dans ses exemples on le voit souvent ouvrir des pots avec un éventail de mains assez large. Toutes les mains de Lynch proviennent de tournois online, et il introduit même dans ses exemples des problèmes spécifiques au jeu online, comme les déconnexions intempestives, les misclicks et les tells basés sur le temps de réaction des adversaires. Au fil de la section de Lynch est également abordée à plusieurs reprises l'importance des prises de notes, notamment lorsque des exemples de mains le montrent exploitant victorieusement sa connaissance des tendances de l'adversaire, grâce à une bonne analyse des mains jouées précédemment.

Dans la section de Van Fleet, le lecteur a droit à un peu plus de maths que dans les chapitres précédents, puisque l'auteur incorpore régulièrement des calculs d'équité à ses prises de décision. Tout comme Turner et Lynch, la plupart des mains de Van Fleet viennent de tournois deep-stack qui demandent un jeu plus sophistiqué. A l'instar de Lynch, Van Fleet se concentre exclusivement sur le jeu online et aime aussi calibrer la taille de ses mises pour les faire apparaître (au dire même de Lynch) comme "graphiquement plus importantes qu'elles ne le sont en réalité " (par exemple, miser 999 plutôt que 1,000). Toujours à l'image de ses co-auteurs, Van Fleet met l'accent sur le contrôle de la taille du pot, sur l'intérêt de s'écarter des spots potentiellement dangereux et plus généralement de toutes les situations qui requièrent des décisions difficiles.

De l'importance cruciale des jetons et de la position

Dans la séquence de 44 mains qui conclut sa section (appelée "The Bubble Section"), Van Fleet revient sur une série de mains jouées consécutivement dans un tournoi à 1 million de dollars garantis, démarrant à 15 éliminations de l'argent et nous emmenant jusqu'au moment où la bulle éclate. Cette séquence se passe plutôt bien pour Van Fleet, qui démarre avec un gros stack et finit parmi les chip leaders. Comme souvent à ce stade d'un tournoi, la grande majorité des mains se termine avant le flop, démontrant par là-même l'importance cruciale des jetons et de la position.

Le livre se termine avec les trois auteurs commentant séparément les mains de tournoi qui leur ont été soumises par Hilger, chacun livrant ses commentaires sans savoir ce que les autres ont écrit à ce sujet. Bien que le trio tombe souvent d'accord au final, certaines différences de style émergent, qui nous fournissent un "dialogue" intéressant sur les différentes manières d'utiliser une même information à la table.

Un deuxième volume de 'Winning Poker Tournaments: One Hand at a Time' en 2009

Un second volume est prévu pour 2009, et l'on suppose facilement que ce deuxième opus se concentrera plus particulièrement sur le jeu après la bulle, sur la table finale et sur le dernier tête-à-tête. Pour le moment, les joueurs de tournoi sérieux bénéficieront grandement de cette collection de mains instructive, intelligemment organisée et surtout très bien écrite.

Avec Titan Poker, l'avantage c'est que Pokernews vous donne accés à 15.000$ de tournois de poker gratuit, chaque mois. Lisez la critique analysée de Titan Poker.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?