WSOP 2015 : Merson, O'Brien, Raymer... les cadors réagissent au programme

WSOP 2015 : Merson, O'Brien, Raymer... les cadors réagissent au programme 0001

Après l'annonce du programme des WSOP 2015, les réactions de la communauté poker se sont révélées extrêmement positives. L'apparition de nouveaux events destinés aux petites bankrolls (565$ ou 777$), le maintien d'épreuves à grand succès comme le Millionaire Maker et plus encore l'augmentation significative des stacks de départ, autant d'éléments susceptibles de séduire les amateurs...

Pokernews.com a voulu savoir quel était le sentiment des pros habitués à jouer les WSOP sur ces modifications en général et sur l'introduction d'un event online (#64, le 1 000$ WSOP.com, dont le heads-up se déroulera toutefois au Rio).

Globalement, ceux-ci se montrent très favorables aux principales évolutions. Greg Merson apprécie tout particulièrement l'idée d'un event online, considérant que "l'essor du online a été un formidable accélérateur pour le poker il semblait logique de récompenser l'industrie avec un bracelet". Seul point négatif pour le champion du monde 2012, le 111 111$ One Drop ne se déroulant que sur deux jours.

Greg Raymer (autre champion du monde, en 2004) se montre plus partagé sur l'event online, pensant ne pas y participer, mais reconnaît que le projet est intéressant surtout si le heads-up se dispute en live. Fossilman se montre par ailleurs extrêmement favorable à l'augmentation des tapis de départ : "je pense que c'est quelque chose que tous les joueurs veulent (...) et si vous ne voulez vous pouvez utiliser les late-registrations."

Dan O'Brien est lui aussi enthousiaste sur les starting chips instaurés dans les tournois à buy-ins modérés, même s'il se déclare "déçu que les plus intéressantes de ces épreuves se déroulent simultanément avec quelques uns des tournois de NLHE à buy-in important". Quant à l'event online, c'est pour lui une excellente initiative, à condition toutefois que les organisateurs n'aient pas l'idée à l'avenir de proposer plus d'un tournoi de la sorte.

Triple détenteur de bracelets WSOP, Dutch Boyd apprécie à la fois l'introduction de tournois à petits buy-ins et l'augmentation des tapis. "Des nouveautés susceptibles de plaire aux amateurs et par extension aux pros qui bénéficieront de fields plus importants constitués de joueurs récréatifs" indique-t-il. De manière plus globale, le nouveau format "deepstack" sera une excellente chose pour tous les joueurs. Il se montre plus partagé sur le 1 000$ online, reconnaissant que pour gagner cette épreuve qui devrait afficher une belle affluence, il faudra un réel talent, tout en expliquant que le poker en live a des dimensions plus intéressantes.

Trevor Pope se montre pour sa part assez critique sur le 565$ Colossus, susceptible de générer de réels problèmes, notamment d'enregistrement (un problème chronique lors des WSOP). En plus Pope émet de sérieuses réserves sur "l'idée de jouer deux jours durant pour un mini-cash à 7 ou 800$ ce qui est vraiment tiltant"... L'Américain n'est pas d'avantage fan de l'event online, pensant que celui-ci est surestimé, avec vraisemblablement une structure médiocre et des habitués des tournois online qui auront du mal avec le fait de ne pas pouvoir multi-tabler. Point positif pour lui cependant l'augmentation des jetons de départ dans la majorité des épreuves.

Autre opposant au tournoi online : Brandon Shack-Harris. Le Player Of the Year WSOP 2014 n'entend pas y participer et reste sceptique sur le déroulement cette épreuve. Il est heureusement beaucoup plus positif en ce qui concerne le reste du programme, "je suis enchanté par l'ensemble du programme, je pense que les WSOP ont fait un super job d'écoute des joueurs et élaboré méticuleusement le calendrier" avant d'ajouter "je suis content de voir que le 10 000$ Razz aura lieu pour la seconde fois et qu'un 10 000$ Dealer's choice a été ajouté".

Enfin Jason Sommerville et Matt Glantz sont plutôt favorables à l'opus online et globalement au programme des WSOP 2015, avec néanmoins une petite doléance pour le premier qui regrette que de nouvelles variantes n'aient pas été introduites.

Comme les amateurs, les professionnels sont donc plutôt favorables à ces évolutions qui semblent correspondre aux attentes de la majorité des joueurs. Avec 68 events, des stacks de départ plus importants et toutes sortes de buy-in ou de variantes, il y en aura pour tous les goûts et (presque) toutes les bourses..

Qu'en pensez-vous ?

Enregistrez-vous pour laisser un commentaire

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus