2020 WSOP.com Bracelet Events

Big Data: Baisse du trafic online, l'embellie du confinement se termine

Pro

Le confinement s'est relâché en Europe du Sud et il y a des conséquences pour le marché du poker online. Le trafic en cash-game en Espagne, en Italie et en France est à la baisse, une tendance mondiale et pas seulement européenne...

Les opérateurs ont-ils réussi à fidéliser leurs clients et parviendront-ils à enrayer ce déclin alors que les niveaux pré-confinement ne sont pas encore atteints ? Selon GameIntel, qui compile les données du trafic en cash-game sur des périodes d'une semaine, c'est la première fois que le trafic total sur l'Italie, la France et l'Espagne tombe à moins de 5000 joueurs de moyenne depuis le 17 mars.

Les chiffres contenus dans l'article de Nick Jones pour pokerindustrypro sont clairs, l'embellie est terminée et le marché régulé européen du poker a commencé son déclin. Après des niveaux d'activité incroyable durant les deux derniers mois, la tendance baissière est nette et devrait se poursuivre. L'activité en cash-game reste cependant encore au dessus des normes saisonnières.

Tous les différents marchés segmentés en Europe ont suivi la même tendance avec un pic de 4 semaines, un plateau et un déclin de fréquentation pour revenir à des niveaux toujours supérieurs à ceux des semaines précédents la pandémie et du début du confinement.

Poker Data
Reproduction interdite sans abonnement à pokerindustrypro.com

En Italie, la fréquentation a chuté à 2000 joueurs en moyenne assis en cash-game. Pour mémoire, à la mi-mars au début du confinement en Europe, il y avait environ 13 000 joueurs assis en cash-game contre 25.000 (moyenne coulissante de 7 jours) lors de la deuxième semaine d'avril. Winamax, qui a connu la plus grosse hausse de fréquentation, avait ainsi atteint son plus haut point historique avec 4 500 joueurs en cash-game!

L'Espagne, l'Italie et la France présentent encore des niveaux de présence au-dessus de février. Le trafic est toujours supérieur d'environ 20% avec un trafic global à 5000 joueurs présents en moyenne en cash-game sur la liquidité de ces trois pays (contre 3500 - 4000 avant le confinement, PokerStars France étant par exemple à son niveau historique le plus bas à cette période, ndlr)

Il y a de l'espoir pour le poker en ligne puisque l'été n'est pas une période très favorable à cette activité. L'an dernier à la même époque, le trafic global sur une semaine coulissante pour ce marché régulé n'était que de 3000 joueurs environ. Il y a donc 50% de trafic en plus que l'an dernier, l'enjeu pour l'industrie est de garder ces joueurs supplémentaires le plus longtemps possible.

Europe Frequentation
Reproduction interdite sans abonnement à pokerindustrypro.com

Verdict identique au niveau mondial: La tendance est à la baisse mais avec un niveau supérieur à celui qu'il 'était l'an dernier à la même époque.

Avec une moyenne coulissante en cash-game de 21 000 joueurs, la croissance d'une année sur l'autre est encore forte. A l'amorce de l'été 2019, il n'y avait que 12 à 13 000 joueurs en moyenne. Après un pic à 26 000 joueurs atteint en avril, la tendance à la baisse va logiquement se poursuivre avec les beaux jours et un relâchement global du la consigne "Restez à la maison".

Les opérateurs vont devoir trouver des solutions pour maintenir leur trafic à des niveaux plus important qu'avant le confinement. Cela d'autant plus que l'activité des paris sportifs va reprendre peu à peu avec la reprise des championnats de football comme la Bundesliga en Allemagne ou la Liga en Espagne.

Comment convaincre les nouveaux joueurs que la situation qu'ils ont connue n'était pas la normale et les faire revenir ou rester ? Alors que l'industrie est en déclin depuis des années, le défi s'annonce immense. Le monde d'après arrive aussi très vite dans le poker !

Data par GameIntel pour pokerindustrypro.com

Covid .com
Reproduction interdite sans abonnement à pokerindustrypro.com
Partagez moi
  • La fréquentation est en baisse en Europe... mais le trafic reste supérieur à ce qu'il était fin mai 2019.

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

Big Data: Après un pic, le trafic du poker en ligne se tasse Big Data: Après un pic, le trafic du poker en ligne se tasse