2020 GGPoker WSOP Bracelet Events

Après 6 années de bataille, Phil Ivey deale avec le Borgata

Phil Ivey may finally have faded Borgata's wrath.

Après de longues procédures judiciaires, Phil Ivey et le casino du Borgata auraient trouvé un accord pour résoudre leur différent portant sur les 10 millions de dollars gagnés par le joueur de poker au baccarat en 2012.

Selon un article de NJ Online Gambling, Phil Ivey aurait signé un document le 2 juillet, citant une source de la Cour d'appel du Third Circuit.

Les termes de l'accord n'ont pas été révélés.

La partenaire d'Ivey, la joueuse Cheung Yin “Kelly” Sun était aussi visée par la procédure lancée en 2014 par le Borgata pour 9,6 millions de dollars. C'est la fin d'un feuilleton incroyablement long.

"Ce n'est pas une surprise de voir ce litige ce régler de cette manière, surtout à ce stade de l'affaire ou chacun à pu s'exprimer et que le coût financier pour continuer pourrait bien dépasser ce que chaque camp peut encore espérer", a commenté Mac VerStandig, avocat spécialisé dans le gaming. "Normalement cela se calme plus rapidement (et il y a une transaction, ndlr) mais ce n'est pas une surprise de voir un accord", a-t-il ajouté.

Fin 2016 le juge en charge de l'affaire avait indiqué qu'Ivey et Sun devaient plus de 10 millions au Borgata (Les gains du baccarat plus quelques gains supplémentaires au craps, ndlr). Le duo avait fait appel dès janvier 2017 avant que la justice ne penche de plus en plus en faveur du casino. En octobre 2018, Ivey était condamné à rendre l'argent et l'établissement obtenait même le feu vert pour se servir directement dans les actifs du champion localisés dans le Nevada dès février 2019.

Le casino n'avait ensuite pas hésité à faire saisir les gains d'Ivey sur le WSOP 2019 Poker Players Championship à 50.000$ l'entrée .

Phil Ivey
Ivey

Alors que chaque décision judiciaire semblait de plus en plus contre le joueur de poker, le champion continuait à ne rien lâcher et à grinder quelques blindes. Phil Ivey et son équipe légale n'ont pas manqué de remarquer que les chambres d'appel n'ont jamais dit que le champion avait triché ni marqué les cartes.

Au centre de l'affaire, c'est un défaut des cartes qui a permis au duo d'avoir un avantage sur la maison et de raser des millions, les cartes n'ont pu être examinées par la justice. La destruction des cartes par l'établissement a toujours été une faille et Ivey pouvait encore espérer tout gagner en appel. Selon NJ Online Gambling, le joueur US était favori en appel, un sentiment partagé par l'avocat consultant de PokerNews, VerStanding.

En cas de victoire en appel, l'affaire se serait poursuivie et aurait été examinée de nouveau. Le Borgata aurait du retourner les 124 410$ déjà saisis et et les deux camps auraient du continuer à payer des frais de justice durant des mois. La conclusion par un accord privé n'est donc pas surprenante.

Cela d'autant plus que les actifs du champion dans le New Jersey sont nuls. Ivey ne joue plus aux USA pour éviter toute saisie à la source et ses actifs semblent hors d'atteinte du casino. Une victoire finale du Borgata pourrait aussi faire une très mauvaise publicité au groupe MGM Resorts International, envoyant le message qu'on ne gagne pas contre cette maison.

"Le dossier du Borgata a toujours été vulnérable. Le Borgata a probablement raison de prendre ce qu'il y a à prendre et de ne pas risquer de s'exposer à une poursuite du dossier", termine VerStandig. Reste une question... Combien de millions Phil Ivey a-t-il lâché ?

Partagez moi
  • Les contours de l'accord sont inconnus...

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

Borgata : Phil Ivey va devoir payer les 10 millions rapidement Borgata : Phil Ivey va devoir payer les 10 millions rapidement