Tournois Live 1

Accusé de tricherie, Bryn Kenney lance son site de poker

bryn kenney 4poker poker

Bryn Kenney connait une année 2022 agitée. A la lutte avec Justin Bonomo pour la première place de la All Time Money List, l'Américain est dans la tourmente depuis qu'il s'est fait accuser de tricherie massive par un double vainqueur WSOP.

Malgré une défense peu convaincante, Bryn Kenney a disputé quelques tournois des World Series Of Poker... et il vient d'annoncer qu'il lançait un site de poker en ligne appelé 4Poker.

Dans un article de Poker.org, Simon Young explique qu'il n'y a pas encore de date officielle pour le lancement mais que la plateforme devrait arriver durant ce dernier trimestre de 2022.

Directeur du poker pour 4Poker, Heath Cram soutient son champion et porte-étendard. "Je sais que Bryn a de bonnes relations avec la communauté du poker high-stakes, des gens comme Jason Koon, il est donc dans une bonne positon pour nous aider, aussi ironique que cela puisse paraître à certains", a-t-il indiqué à Poker.org.

"J'ai été choqué (par les révélations de Zamani, ndlr) mais je gardais une ouverture d'esprit en prenant cela pour ce que c'était, une attaque sur les réseaux sociaux par quelqu'un dont la crédibilité est questionnable à mes yeux", a poursuivi Cram lors de cet entretien.

Ancien membre de l'écurie de Kenney, Zamani jouait pour lui online et l'a accusé d'utiliser des logiciels d'aide à la prise de décision (RTA) mais aussi de ghosting (reprendre en main le compte d'un poulain en cas de deep-run, jouer sur des comptes tiers etc etc) et de collusion lors d'un podcast épique avec Doug Polk.

Zamani avait ensuite partagé 3 années de conversation entre Kenney et son poulain George Wolff, un document donnant un peu plus de crédit aux accusations de Zamani.

PokerNews a analysé cette longue discussion sur Telegram et il y a peu de preuves formelles d'une collusion à grande échelle. Néanmoins, certains commentaires ne laissent pas planer le doute sur des pratiques interdites au poker.

Dans ce screenshort, Kenney indique ainsi que Wolff va assister Zamani lors d'un tournoi de Pot Limit Omaha, une variante dont Zamani n'est pas spécialiste.

bryn kenney poker cheater

George Wolff a confirmé que cette conversation était authentique. Zamani a admis avoir été un tricheur et devant les évidences des copies d'écran, Bryn Kenney n'a pas cherché à nier. Il a détourné l'attention et simplement tenté d'attaquer Zamani sur son caractère et ses erreurs passées.

Cram n'est lui pas convaincu. "Je ne suis pas naïf par rapport aux joueurs [...] La vérité c'est que je me fait ma propre idée des gens et durant les dernières semaines j'ai eu le plaisir de passer du temps avec Bryn et les autres investisseurs, j'ai rencontré sa famille et ses proches. Je n'ai pas passé du temps avec quelqu'un d'aussi passionné de poker depuis que j'ai travaillé avec les fondateurs de PokerStars", a poursuivi Cram.

Ancien de la maison PS où il a travaillé de longues années, le directeur des opérations poker de 4Poker s'est vu poser des questions directes à propos de Kenney. "Bryn n'a pas besoin de mon opinion là dessus, ni de l'opinion de quiconque sur les réseaux et pire encore dans les affaires. Ce n'est le rôle de personne de jouer les juges mais aussi le rôle de juré et de bourreau avec ces allégations", a-t-il répondu quand il a été interrogé sur la véracité des accusations portées à l'encontre de son associé.

Ces réponses ne vont probablement plaire à une grande partie de la communauté poker. Shaun Deeb a lui un avis bien plus tranché que le nouvel associé de Kenney...

Partagez moi
  • Bryn Kenney fait partie du groupe de fondateurs du site 4Poker. L'opérateur va-t-il proposer le RTA intégré?

Name Surname
Jon Sofen

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus

LE CHOIX DE POKERNEWS

[VIDEO] Bryn Kenney nie la triche [VIDEO] Bryn Kenney nie la triche