EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Poker Pots odds : maîtriser les cotes du pot

Poker Pots odds : maîtriser les cotes du pot 0001

Voici les principes élémentaires permettant de comprendre les cotes du Pot au poker, les fameux "pot odds" ou cotes financières. Il s'agit d'un calcul de probabilités standard permettant de jouer un poker gagnant aux tables. La connaissance des cotes est très utile pour les joueurs de cash games, notamment pour partir à la chasse aux points.

« Je pense que tu me bats mais je ne peux pas me coucher avec cette côte de pot ». Beaucoup d'entre vous auront déjà entendu cette phrase en regardant du poker à la télévision. Beaucoup auront entendu également un débutant dire : « Pourquoi tu suis si tu sais que tu es derrière ? Tu es fou! » Commentaire erroné ! Les côtes de pot sont très importantes quand vous prenez des décisions au poker. Après avoir lu cet article vous saurez pourquoi.

1. Cotes financières du pot ou "pot odds" : définition

Les côtes de pot, sont une notion absolument fondamentale pour une personne qui joue au poker. Chaque joueur qui aurait la prétention de persévérer devrait savoir comment s'en servir. Beaucoup de joueurs pensent les utiliser correctement, alors qu'en fait ils font complètement l'inverse.

Je vais tout d'abord essayer de mettre fin à certaines fausses bonnes idées. Les joueurs plus expérimentés ajouteront les côtes implicites(très importantes), mais ce n'est pas le sujet de l'article.

Les côtes du pot vous aident à prendre des décisions, la plupart du temps soit pour suivre, soit pour se coucher, relancer peut aussi être une option. C'est un concept avec lequel vous comparez vos chances de gagner, avec votre main, par rapport au montant que vous devrez engager pour jouer le pot.

L'idée derrière ce concept est l'espérance de gains. Nous vous donnons la possibilité de l'appréhender un peu plus loin.

Imaginons par exemple que vous ayez un tirage couleur sur le turn et que votre adversaire mise ses 25 derniers dollars dans un pot de 40 dollars. La côte du pot que vous avez dans cette situation, doit vous dire si il est intéressant pour vous de suivre ou non, hors dans ce cas, ça ne l'est pas.

2. Les cotes et le pourcentage: Déterminer l'occurrence d'un événement

Il existe deux formes de cotations.

La première est la côte, c'est celle la plus souvent utilisée dans les paris sportifs, et également au poker. Par exemple, ce peut être 4:1 (lisez: quatre contre un) ou 2:1 (Lisez: deux contre un). Souvent, ce sera aussi présenté de cette façon: 4 contre 1 ou 2 contre 1.

Ces cotations expriment le nombre de fois où un événement ne va pas se produire face au nombre de fois où cet événement va se produire. 4:1 de chances de gagner veut dire que vous perdrez 4 fois et gagnerez une seule.

Note: Cela veut pas dire que vous gagnerez 1 fois sur 4, mais 1 fois sur 5. Cette notion est primordiale.Vous aurez donc 4 probabilités d'échec sur 1 de réussite sur 5 tirages.

3. Cotation en pourcentage, probabilité de réussite

La deuxième cotation elle, se fait en pourcentage, et est beaucoup plus utilisée en Europe, ou pour ceux qui ont l'habitude de s'en servir (en Mathématiques par exemple). J'utiliserai les deux types de cotations dans cet article, mais nous mettrons l'accent sur les côtes. Cela vous prendra peut être un peu de temps pour vous habituer aux cotations, mais une fois que vous en aurez la maitrise,il sera beaucoup plus simple pour vous de gagner sur les tables de poker.

Convertir les côtes en pourcentages est très simple. Divisez par 100 la somme totale du nombre de droite et de gauche(nombre total de tirages). Par exemple pour une cote de 4:1

Nombre total de tirages : 4:1 = 4+1 = 5

Calcul du pourcentage : 100 /5 = 20%

Pour passer d'un pourcentage à une côte il vous suffit de faire comme suit: Côte = X:1, où X = (100/pourcentage) – 1. Donc 25% est égal à 3:1 car X = (100/25) – 1 = 4 - 1 = 3

4. Le calcul précis des cotes au poker

A chaque fois que c'est à votre tour de jouer dans une main, vous devez pensez aux cotes du pot. Les calculer est très simple.

C'est à votre tour de jouer. Vous devez suivre un certain montant pour rester dans le coup. Comparez le montant que vous avez à payer par rapport à ce qui est déjà dans le pot à cet instant, en cumulant le total des mises présentes.

Exemple: Vous êtes de grosse blinde à une table à 8 joueurs avec des blindes à 1$/2$. Un bon joueur relance en première position à 6$, deux joueurs se couchent, deux joueurs suivent, le joueur au bouton se couche et la petite blinde suit.

Vous devez ajouter 4 dollars pour voir le flop et vous découvrez votre main {10-Hearts}{6-Hearts}. C'est n'est pas spécialement la meilleure des mains pour suivre la relance d'un bon joueur qui l'a effectué en première position, puisque vous êtes très certainement derrière. Mais regardons combien y a t-il déjà dans le pot au moment où vous devez décider entre suivre et vous coucher.

Nous avons 1$+2$ des blindes, une relance à 6$, deux joueurs qui suivent et la petite blinde qui complète pour 5 dollars, ce qui nous amène a un total de 3 + 6 + 6 + 6 + 5 = 26$.

Note: Vos 2 dollars de blindes sont deja au pot, au moment où vous devez prendre votre décision. Cet argent n'est plus le votre. N'oubliez jamais cela durant toute votre carrière de joueur de poker. L'argent avec lequel vous misez, suivez ou relancez et qui fait partie du pot, n'est plus le votre dés cet instant.

Vous devez donc suivre pour 4$ pour voir le flop. Comme je l'ai déjà dit précédemment, nous allons comparer la somme à mettre pour suivre par rapport à la taille du pot.Calculons donc la cote

Pot = 26$, Suivre = 4$. Comment cotez cela? Hé bien, de cette façon : 26 contre

Mise en application

D'abord le Pot, ensuite la mise à Suivre. Mais 26:4 ne nous en dit pas beaucoup. Est-ce bon ou pas? Simplifions cette cotation. Quand on utilise les côtes, il faut toujours essayer d'avoir un 1 sur la partie droite de la cotation, comme dans 4:1 ou 2:1. Donc, comment obtenons nous donc un 1 sur la partie droite de 26:4? Très simplement. On divise juste la partie gauche avec la partie droite. 26/4 = 6,5? Ce qui nous donne 6,5:1 (ou 13%). Ce qui est bien pour une main comme 10h-6h, puisque la contribution demandée est très faible pour un pot de cette taille. De plus cette main peut s'avérer payante si le flop lui est favorable.

Pour appuyer mes propos, je vais vous donner quelques exemples (rappelez vous d'inclure le pari de votre adversaire dans le pot)

Pot = 15$, quelqu'un mise 5$, vous devez mettre 5$ pour suivre (20:5 ou 4:1 soit 20%)

Pot = 40 $, quelqu'un mise 30$, vous devez mettre 30$ pour suivre (70:30 ou 2,33:1 soit 30%)

Pot = 50$, quelqu'un mise 100$, vous devez mettre 100$ pour suivre (150:100 ou 1,5:1 soit 40%)

Pot = 20$, vous misez 10$, quelqu'un vous relance à 30$, vous devez mettre 20$ de plus pour suivre (60:20 ou 3:1 soit 25%)

Maintenant que nous savons comment calculer les côtes, nous devons les comparer avec nos chances de gagner la main, comme cela nous saurons si nous devons suivre ou nous coucher.

5. La cote et l'espérance de gains

L'espérance de gains traduit mathématiquement si nous devons: suivre ou nous coucher. Elle est la pierre angulaire de nos propos.

Exemple: vous avez {8-Hearts}{9-Hearts} et le tableau au tournant est le suivant: {2-Hearts}{7-Hearts}{a-Clubs}{q-Spades}. Le pot est de 40$ et votre adversaire mise 20$. Votre côte est donc de 60:20 ou 3:1 (25%).

Vous pensez que vous ne pouvez gagner cette main que si vous obtenez votre couleur. Il y a encore neuf cartes de cœur dans le jeu sur les 46 restantes. Maintenant nous pouvons encore utiliser les côtes de pot. Avec 9 cartes vous gagnez, et avec les 37 autres vous perdez. Par conséquent, nous avons une côte de 37:9, plus ou moins 4:1 (20%). Vous pouvez aussi diviser 9 par 46, ce qui vous donnera aussi à peu près 20%.

Vos chances de compléter votre couleur sont donc de 4:1 ou 20%. Si vous suivez, vous allez perdre 20$ dans 80% des cas car aucun cœur n'arrivera à la rivière, mais 20% du temps, vous gagnerez 60$ car vous toucherez votre couleur. Si vous suivez ici, votre espérance de gain = (0,20) (60$) + (0,80)(-20$) = - 4$. Comme vous pouvez le voir, ce serait un mauvais « Call » car votre espérance de gains est négative. Mais puisque nous n'avons pas de calculatrice avec nous à une table de poker pour faire ces calculs, nous comparons simplement notre côte du pot avec nos chances de toucher notre couleur, ce qui nous donnera le même résultat.

Notre côte du pot est de 3:1 (25%) et les chances de toucher une couleur à la rivière sont de 4:1 (20%). Vous devez risquer 25% du montant du pot alors que vous ne le gagnerez que 20% du temps. Par conséquent, c'est une situation où vous devez vous coucher. Je vais vous dire maintenant pourquoi pourquoi vous devez le faire.

6. Règles générales pour les cotes

Vous devez suivre (ou peut être relancer) si:

* le nombre de gauche de votre côte du pot est SUPERIEUR au nombre de gauche de vos chances de gain du pot.

* le pourcentage de votre côte du pot est INFERIEUR à celui de vos chances de gagner

Vous devez vous coucher si:

* le nombre de gauche de votre côte du pot est INFERIEUR au nombre de gauche de vos chances de gain du pot

* le pourcentage de votre côte du pot est SUPERIEUR à celui de vos chances de gagner

Exemple 1:

Côte du pot = 4:1 (20%)

Pourcentage de victoire = 2:1 (33%)

Ici vous devez suivre car 4 > 2 (ou 20% < 33%).

Dans cette main, vous avez trop peu à payer comparé à vos chances de gains, ce qui est bon.

Exemple 2:

Côte du pot = 3:1 (25%)

Pourcentage de victoire = 4:1 (20%)

Ici vous devez vous coucher car 3 < 4 (ou 25% > 20%).

Vous devez payer trop cher ici comparé à vos chances de victoire, ce qui est mauvais.

Une Observation très importante: Certains joueurs font des erreurs lors de leurs calculs. Disons qu'ils ont un tirage couleur sur le flop. La chance de toucher la couleur sur le tournant est de 20%, et sur le tournant ou la rivière ensemble de 35%. Si quelqu'un mise sur le flop et que vous suivez pour voir le tournant, vous ne devez pas vous dire que votre pourcentage de victoire est de 35%, puisqu'il est très probable que votre adversaire mise à nouveau sur le tournant si vous ne touchez pas votre couleur à ce moment là. Votre pourcentage de victoire n'est que de 20% soit 4:1, et c'est le NOMBRE que vous devez prendre en compte quand vous calculez votre côte.

Si un joueur mise son tapis au flop, en suivant, vous vous offrez deux cartes en même temps, votre pourcentage de victoire augmente donc puisque vous verrez à coup sur le tournant et la rivière. Pensez toujours au nombre de cartes que vous payez pour voir, et comparez le à votre pourcentage de victoire avec le jeu que vous avez en main.

7. Exemples d'application des cotes

Exemple 1:

Vous avez {a-Hearts}{k-Hearts}. Le tableau au tournant est comme suit: {2-Hearts}{3-Hearts}{5-Diamonds}{q-Spades}. Le pot est de 30$ et votre adversaire mise 20$ , le pot est donc de 30$+20$ = 50$. Votre côte du pot est désormais de 50:20 ou 2,5:1 (28%) Combien d'Outs avez vous? Vous pensez que votre adversaire a une main comme Dame Valet ou Dame 10, vous pouvez donc gagner la main avec un As ou un roi pour une paire supérieure, n'importe quel coeur pour une couleur max ou encore un 4 pour une quinte. Ce qui nous fait trois As, trois Rois, neuf cœurs et trois 4 (le {4-Hearts} étant déjà compté dans les neuf cœurs, nous ne pouvons donc pas le compter deux fois). Ce qui nous fait 3 + 3 + 9 + 3 = 18 Outs. Ce qui nous donne une côte pour gagner de 1,6:1 (38%). Si l'on se réfère à nos règles générales, nous devons suivre (car 2,5 > 1,6 ou 28% < 38%).

Exemple 2:

Nous sommes dans un tournoi où les blindes sont de 200/400. Vous avez un gros tapis et recevez {a-Spades}{j-Spades} en milieu de position, vous relancez à 1600. Le joueur au bouton, relance à tapis pour 3000 et les joueurs de blindes se couchent. Le joueur au bouton dit « J'ai les dames, alors paye moi! ») As Valet assorti contre une paire de dames a environ 33% de chances de victoire contre 67% pour votre adversaire, vous êtes donc derrière à 2:1 pour gagner cette main.

Cela veut dire que votre main est plus faible, et sans connaissance des côtes du pot vous devriez coucher votre maintenant ici. Mais nous en savons plus que çà. Nous avons commencer à compter la taille du pot. 600 des blindes + 1600 de ma relance met le pot à 2200. Rajoutez à cela, la relance à tapis pour 3000 de notre adversaire et nous obtenons un pot de 5200. Vous devez payer 1400 jetons de plus pour suivre. Ce qui nous donne une côte de 5200:1400 ou environ 3,5:1 (22%).

Si l'on se réfère à nos règles générales, c'est un « Call » facile bien que nous soyons légèrement outsider (car 3,5 > 2 ou 22% < 33%).

Exemple 3:

Sur une table de cash-game de NL à 8 joueurs. Vos recevez {j-Hearts}{3-Hearts} en position de petite blinde. Le joueur en première position relance au minimum et tout le monde suit. Le joueur en position de grosse blinde ne semble pas très intéressé par cette main et vous pensez qu'il ne fera que suivre après vous. Le pot maintenant est de 1 + 2 + 4 + 4 + 4 + 4 + 4 + 4 = 27$. Vous devez suivre à hauteur de 3$, vous avez donc une côte de 27:3 ou 9:1. Ce sont des côtes incroyablement bonnes, et bien que vous en sachiez pas quel pourcentage de victoire vous avez, c'est un « Call » instantané avec ce type de côtes.

8. Conclusion

voilà, je pense que ces informations sont suffisantes pour vous donner une bonne idée sur les côtes de pots. Si vous avez des questions ou des commentaires, elles sont plus que bienvenues sur notre forum.

Gardez à l'esprit, que je n'ai absolument rien mentionné sur les très importantes côtes implicites, mais je traiterai ce sujet dans un autre article.

Nous vous conseillons de vous reporter à notre excellent outil pour calculer vos chances et probabilités pré flop, et post flop : Le calculateur de cotes et probabilités

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?