EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Razz Poker - Règles de base : la third street

Razz Poker - Règles de base : la third street 0001

Dans la première partie de cette série, je vous ai expliqué que la stratégie complète de ce jeu pouvait être étudiée dans le livre de David Sklansky « Sklansky on Poker ». Je vous ai également expliqué que la plupart des parties de Razz, dans des parties de rotation comme le HORSE et online, avec beaucoup de joueurs faibles, peuvent être gagnées avec une stratégie bien plus simple. J'ai promis de vous expliquer cette stratégie. Débutons avec la « third street ».

Leçon 1 : « Third Street »

Règle 1 : un jeu serré est généralement un bon choix. Se coucher même avec une seule mauvaise carte.

Le moment le plus simple à jouer et le plus importante est la « third street ». Vous avez trois cartes et vous devez prendre une décision de base sur la manière de jouer votre main.

En général, vous vous couchez sur la « third street » sauf si vous avez trois cartes inferieures ou égales à 8. Il y a des exceptions à cela ; parfois, vous jouerez avec un 9 ou un 10 ou même sur un bluff avec une figure ou, bien sûr, lorsque vous payez le « bring-in ». D'autres fois, vous vous coucherez avec un 8 ou même un 7. Mais la plupart du temps, vous devrez jouer avec trois cartes inferieures ou égales à 8.

Il existe beaucoup de joueurs qui ne suivent pas cette règle générale. Ils suivront souvent une relance avec deux cartes basses et une forte – comme (J-6)A. D'autres suivront même avec deux cartes basses et une haute lorsque cette dernière est découverte comme (6-A)J. Ils relanceront fréquemment de n'importe quelle position juste avec une carte basse découverte.- même avec une ou deux cartes hautes fermées. Leur attitude semble être qu'ils ne se soucient que de leur tableau – et parfois ils ne s'en soucient même pas.

Il est parfois tentant de jouer un peu comme ce type de joueurs ultra lâches – de copier leur jeu. Ma foi, s'ils relancent avec une carte basse et deux hautes peut être devriez-vous sur-relancer avec une main que vous pensez un peu meilleure. Ils relancent avec un 3 ? Vous avez (9-6)8 ? Pourquoi ne pas les sur-relancer? Ils semi-bluffent probablement avec une figure cachée. Un écrivain a écrit quelque part que la meilleure défense contre un semi-bluff est de relancer. Alors pourquoi ne pas relancer ?

Faux ! Dans ces parties, vous prendrez l'argent des joueurs mauvais, sauvages au jeu lâche qui suivent et relancent avec des poubelles. Mais vous ne ferez pas de l'argent en jouant vaguement serré. Vous vous ferez de l'argent en prenant rarement votre chance – sachant que vous n'avez pas besoin de beaucoup de tentatives pour prendre leur argent. Ils relancent avec un 8. Vous avez (2-9)8 ou (2-J)7 ou (Q-3)6 ? Couchez-vous. C'est vrai, vous pouvez être devant eux. Mais pourquoi prendre un risque quand les antes sont basses par rapport à la mise comme ils le sont typiquement dans les parties de Razz à faible enjeu que vous trouverez online et dans les parties de rotation.

Attendez d'avoir trois cartes en dessous de 8 ou un « smooth 8 » (main max basse avec un 8) ou bien un 8 caché. Si vous avez trois cartes en dessous du 8, allez-y et relancez les. Ne soyez pas gentil en essayant de les attirer. Ils vous suivront sûrement de toutes les façons. Zut, ils font ce mouvement quand vous avez une grosse carte fermée. Donc ils peuvent très bien suspecter que vous les relancez juste pour les bloquer. Pendant ce temps, vous éliminez tous les autres joueurs qui pourraient avoir suivi la simple relance. Et c'est ce que vous voulez – être en face à face contre le pauvre joueur lâche qui pourrait bien vous suivre – même s'il a une figure fermée.

Certains joueurs à ce niveau, convaincus par quelques coups gagnants que l'agression est la clé pour gagner en Razz, relanceront avec leur 8. Si vous les sur-relancez avec un 7 par exemple, ils pensent que vous essayez donc de les bloquer. Alors ils suivent. J'ai même été sur-relancé. Ils pensent pouvoir gagner sur la prochaine carte si vous en tirez une mauvaise et eux une bonne. Vous savez cela et ils ont raison. Ils gagneront sûrement dans ces situations si vous tirez une paire de 7 ou si vous attrapez une figure et eux une carte basse.

Mais voici ce qu'ils ne savent pas ou ce dont ils ne se soucient pas. Cela n'arrivera, en moyenne, que 25% du temps. 75% du temps, soit vous tirerez tous les deux une mauvaise carte, ou tous les deux une bonne, ou bien vous tirerez une bonne carte et eux une mauvaise. C'est du 3:1 contre eux. J'aime ces cotes. De plus, lorsqu'ils tireront une bonne carte et vous une mauvaise, vous vous coucherez lorsqu'ils miseront… Vous renforcerez leur croyance que le fait d'avoir suivi votre relance ou leur sur-relance était un bon coup. Alors allez-y !

Donc ce que vous ne surtout voulez pas, c'est de suivre leur relance si vous avez une main meilleure que la leur. Bien sûr, la tromperie a sa place. Et si vous commencez à apprendre les styles des joueurs contre lesquels vous jouez et étiquetez quelqu'un comme un joueur serré, vous pouvez avec certitude essayer de suivre de façon trompeuse sur la « third street » lorsque vous avez la main maitre. Mais en général, particulièrement lorsque vous commencez face à des adversaires inconnus, vous préférerez prendre une voie sûre. Relancer les mains sur lesquelles vous avez le dessus, n'encouragez pas les joueurs qui se seraient couchés après votre sur-relance à suivre et à tirer derrière vous, et faites payer le relanceur pour son erreur – même s'il peut se coucher après votre sur-relance. Les joueurs serrés et agressifs sont ceux qui gagnent de l'argent dans ces parties.

De la même façon, si vous vous retrouvez avec un carte inférieure ou égale au 7 sur la « third street », vous devez relancer si le pot n'a pas déjà été relancé. C'est vrai, les joueurs après vous ayant de plus faibles cartes peuvent en avoir une plus basse. Mais vous ne pouvez pas jouer en Razz et être toujours soucieux de cela. Une « 7 low or better » est une très forte main, particulièrement avec le 7 couvert. Si vous l'avez, vous devriez en général relancer pour chasser ceux qui seraient heureux de jouer un « smooth 8 » ou plus haut pour une seule mise.

Il existe bien entendu des exceptions. Si vous êtes en position précoce dans l'action avec un « rough 7 » (main basse -non max- avec un 7) et beaucoup de cartes visibles chez les autres joueurs qui amélioreraient votre main, alors, généralement, vous devriez vous coucher. Disons, par exemple, que vous voyez apparaître ce qui suit autour de la table dans le sens des aiguilles d'une montre avec un Roi immédiatement à votre droite.

K

(56)7

4

4

A

8

3

Q

Couchez votre 7 ! Les autres peuvent très bien être devant. Et, ils ont les cartes dont vous avez besoin pour faire un « low ». Attendez une meilleure opportunité.

Vous ne devez pas jouer super serré. Si une « upcard » (carte visible) plus faible que la votre relance avant que ce ne soit à vous de parler, vous pouvez suivre avec un « smooth 8 » (ou un 8 avec deux cartes à 5 ou moins) pourvu que les cartes dont vous avez besoin soient relativement vivantes – et particulièrement si vos cartes basses sont dupliquées ailleurs.

Donc, par exemple, si vous voyez :

K

4

4

A

(48)A

7

Q

T

et un des 4 relance devant vous, allez-y et suivez avec votre 8. Si votre 8 était découvert, ou bien si les deux 4 étaient un 5 et un 6, vous vous coucheriez – étant donné que certaines cartes dont vous aviez besoin seraient dehors et que vous auriez un plus faible tableau.

Cela suffit pour cette fois. La prochaine fois nous verrons la « fourth street ».

NDR : découvrez le Razz sur Pokerstars

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?