WPT Showdown

Short Stack: 5 conseils pour survivre

Five Tips for Surviving With a Short Stack

La plupart des joueurs commencent le poker live par du cash-game et ils sont un peu perturbés quand ils disputent leurs premiers tournois... où la profondeur n'est pas du tout la même.

20 blindes et parfois moins, les joueurs de MTT sont des équilibristes. Les meilleurs d'entres eux utilisent des listes de mains pour savoir s'il faut pousser son tapis ou rendre ses cartes au croupier avec 14 blindes et {k-Spades}{9-Spades} au CO dans un pot non ouvert mais ces tableaux du poker parfait sont d'une moins grande aide quand votre tapis est compris dans le bloc 20-30 blindes. Il faut de l'expérience et de la malice pour jouer avec ce tapis, la moindre erreur pouvant être fatale.

Ce bloc est compliqué à jouer mais indispensable dans votre arsenal de joueur de tournois, surtout que c'est souvent autour de cette zone qu'est la moyenne d'un tournoi quand arrivent la bulle et les gros sous !

Voici quelques tips pour vous aider à garder votre tapis au-dessus de la ligne de flottaison.

1. On joue les grosses cartes, plus les petites

Plus votre tapis fond, moins vous devriez jouer les petites cartes. Bannissez {4-Diamonds}{5-Diamonds} de votre éventail d'ouverture, jouez les cartes avec des figures. La main citée est sexy et permet de jouer de bons tirages mais il faut que l'investissement soit rentable et vous permette de faire un gros profit pour entrer dans un coup. Vous n'avez plus assez de jetons derrière pour tenter ce genre de coups quand vous êtes short-stack.

Quand vous avez un peu de profondeur, une main comme {k-}{j-} peut vous coûter très cher. Vous n'allez pas toujours pouvoir jouer pour le stack adverse juste quand vous allez faire une paire car peu d'opposant battus par cela vont vous suivre sur trois streets pour une centaine de blindes.

Quand la profondeur n'est plus vraiment au rendez-vous, faire tapis pour 17 blindes avec une paire au flop avec {k-}{j-} semble une meilleure idée que de faire tapis avec {5-Clubs}{4-Clubs} sur {j-Diamonds}{9-Diamonds}{4-Spades}.

2. Utilisez votre range perçue

Quand vous ouvrez en début de parole et que la grosse blinde défend, vous avez un avantage énorme en ce qui concerne la puissance supposée de votre main. Pour cette raison une mise de continuation au flop est très profitable.

Cela est moins vrai quand les tapis effectifs sont moins fournis car il y a pas mal de mains dans votre éventail qui sont bonnes et marginales à la fois car elle ne supporteront pas un check-raise all-in!

Quand vous avez 100 blindes vous pouvez payer plus confortablement ce type de relance, vous ne serez encore pas trop impliqué, pas obligé d'aller au bout comme lorsque vous avez démarré le coup avec 23 blindes.

Pour cette raison, votre éventail de mains qui va effectuer une mise de continuation au flop se réduit à Top Paire Top Kicker et des tirages multiples qui vont assumer un tapis de l'adversaire. On peut aussi ajouter les mains qui vont automatiquement entraîner un fold sur le tapis adverse, les mains du type "tirage ventral" ou 3e paire...

Les tirages faibles, les deuxièmes paires sont de bonnes mains à check-back au flop ou même parfois à payer au tournant. Si cela n'est pas trop onéreux cela permet de réaliser son équité ou d'aller plus fréquemment au showdown.

Vous avez enfin l'option de bluffer à la rivière si vous pensez ne pas gagner à l'abattage, ou de miser en value une fois que vous n'êtes plus inquiet d'un éventuel check-raise.

3. Poussez avec une petite paire

Paire de 2-2 à paire de 7-7 en fin de parole... vous avez souvent la meilleure main mais jouer postflop n'est pas idéal, payer un 3-bet shove et découvrir {8-Diamonds}{9-Diamonds} en face n'est pas non plus génial. Pour ces raisons, et aussi pour faire folder une petite paire qui vous domine, il y a du sens à faire tapis directement avec un bloc de 18-25 blindes. Placer un 3-bet shove avec ce genre de mains quand on a 25-30 blindes sur un joueur craintif peut aussi être profitable...

Ces mains perdent beaucoup de valeur après la mise en place des cartes communes. Devant, vous allez rarement tenir sur le tournant ou la rivière, derrière, vous allez avoir un bluff compliqué avec seulement deux cartes pour améliorer votre main.

Enfin, si vous faites passer {4-}{4-} avec votre shove et une paire de {2-} et que le payeur dévoile une main comme {a-}{k-} ou {a-Spades}{q-Spades}, vous disposez toujours d'une équité raisonnable pour une belle course!

4. Exploitez ceux qui payent en position

Quand vous ouvrez en position moyenne avec un tapis de 25 blindes et que vous êtes payé par un joueur en position, vous allez souvent jouer contre une main du type Broadway. Cela peut vous permettre de choisir quelques bluffs et aussi de mieux repérer quand vous allez pouvoir miser pour valoriser votre main.

Par exemple, quand vous avez ouvert K-Q et que vous trouvez un tableau avec une hauteur {q-}, vous avez frappé un monstre car vous avez amélioré votre main et votre adversaire est susceptible de détenir des mains du type Q-J ou Q-T alors que les {a-}{q-} qui vous battent auront souvent placé un 3-bet préflop.

Sur un tableau hauteur {7-}, vous allez pouvoir miser en bluff car votre adversaire aura peu de main du type {k-Diamonds}{7-Diamonds} ou des paires au dessus. Son éventail de main comprend plus de petites paire et s'il n'a pas frappé de brelan ou de quinte il aura du mal à assumer un deuxième barrel quand les grosses cartes vont sortir.

5. Vous avez le droit de limper

Lors de votre apprentissage du poker, une des premières leçons concerne le limp et l'erreur que cela représente. Si l'abus de cette stratégie n'est pas conseillé, cela peut avoir du mérite dans certaines situations.

L'adaptation est la clé et malgré votre stack de 25 blindes vous pensez que jouer votre {j-Hearts}{9-Hearts} du bouton dans un pot non-ouvert est une bonne idée? Vous craignez de vous prendre un tapis en retour et de devoir payer votre survie? Un limp occasionnel va augmenter votre probabilité de voir un flop et vos adversaires vous placeront souvent sur un monstre si vous ne répétez pas trop souvent la manoeuvre.

Vous pouvez faire cela avec de bonnes mains pour laisser les autres joueurs dans le doute. Il ne faut pas limper contre tous les adversaires non-plus, mais cela reste une arme à détenir dans son arsenal si vous savez comment l'utiliser...

Conclusion

J'ai souvent vu des joueurs décents faire des erreurs critiques avec un tapis entre 20 et 30 blindes. La plupart sont des bons joueurs de cash-game qui n'avaient pas l'expérience nécessaire pour bien jouer ce bloc.

Les autres étaient des joueurs récréatifs qui ont manqué de patience car leur but est de jouer le plus possible, des joueurs qui pensent qu'ils vont provoquer quelque chose postflop sans prendre en considération les contraintes mathématiques du jeu...

Si vous êtes membre actif d'un de ces groupes, j'espère que mes conseils vous permettront d'analyser et de corriger les problèmes les plus communs que l'on rencontre dans les dernières étapes d'un tournoi. Et donc d'améliorer votre poker.

Partagez moi
  • Quelques conseils quand vous avez un tapis entre 20 et 30 blindes...

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus