Jeter les Rois avant le flop ?

Darren Elias
Partagez moi
  • Stratégie : jeter les rois préflop en tournois, comment, pourquoi, quand ?

Folder les rois préflop en no-limit hold'em est quelque chose de vraiment rare, tellement que c'est un sujet très peu évoqué dans les discussions stratégiques.

Jeter les Rois avant le flop ? 101
Jackie Glazier, lors des Aussie Millions 2016

Néanmoins, lorsque cela se produit, cela met en avant plusieurs principes fondamentaux du poker, notamment la compréhension de l'importance de la position, l'évaluation des tapis en présence, l'analyse du profil de l'adversaire, de l'historique avec lui, la prise en compte de différentes données inhérentes au tournoi disputé et bien sûr une réelle aptitude pour utiliser toutes ces informations afin de déterminer avec précision la range de l'opposant.

En de nombreuses années passées à couvrir des tournois Martin Harris se rappelle précisément les rares fois où il a vu un joueur jeter ses rois préflop et notamment dans le Main Event des WSOP 2013.

C'était en fin de journée lors du Day 2c, lors du dernier niveau. Les blinds étaient de 600/1 200, avec des antes à 200, lorsque Yevgeniy Timoshenko a relancé à 2 700 du hijack. Chris Tryba a alors surenchéri à 5,700 depuis le cutoff, avant que Jackie Glazier, au bouton n'avance 9,400.

Les trois joueurs avaient plus de 100 000 jetons devant eux, de vraies profondeurs donc. Après le fold des blinds et celui de Timoshenko, Tryba a sereinement surelancé à 22 700. Glazier a décidé d'envoyer 36 000. Tryba a très rapidement poussé 70 000 au milieu plongeant alors sa rivale dans une longue réflexion.

La joueuse a finalement rendu sa main au croupier et Tryba lui a alors élégamment dévoilé {a-Diamonds} {a-Clubs} en lui disant qu'elle avait fait le bon choix. Elle a indiqué avoir foldé les rois, ce dont personne n'a douté une seconde.

Dans une interview accordée par la suite, elle a précisé que c'était la première fois qu'elle jetait une paire de rois avant le flop ! Une décision judicieuse puisque Glazier a signé cette année-là un remarquable deep run jusqu'à la 31e place de l'épreuve.

L'autre souvenir est plus récent puisqu'il a eu lieu lors du dernier PCA dans le le High-Roller à 25 000$,entre Darren Elias et Jeff Gross.

Sur des blinds 1 200/2 400, ante 300, Jean-Pascal Savard avait relancé à 5 600, Gross envoyé 16 400 avant qu'Elias n'annonce 34 500 du bouton. Savard ayant disparu du coup, Gross a cinq-bet à 64 000.

A cet instant, il restait 87 500 à Elias, qu'il a choisi de préserver après une longue réflexion en se couchant après avoir retourné brièvement {k-}{k-}. Gross n'a pour sa part par révélé sa main, indiquant juste "j'avais un as."

Elias est revenu au micro de Sarah Herring sur ce fold dans la vidéo ci-dessous :

A noter que lorsque Elias mentionne qu'avec seulement 50 blinds (en réalité moins), il pense que c'est la première fois qu'il foldait les rois avec une aussi faible profondeur, suggérant ainsi l'avoir déjà fait dans le passé.

Et vous avez-vous déjà jeté une paire de rois avant le flop dans un tournoi ? Et quelles ont été les circonstances vous ayant poussé à folder la deuxième main la plus forte du poker ?

Qu'en pensez-vous ?

PLUS D'ARTICLES

En savoir plus