Introduction à l'Omaha - Le danger des brelans

Introduction à l'Omaha - Le danger des brelans 0001

Tony est un joueur régulier en ligne et en salle qui vit en Angleterre. Il joue principalement au Texas Hold'Em et à l'Omaha (Hi-Lo également) en limit, pot limit et no limit, en parties d'argent et en tournois.

Introduction

Une des choses les plus coûteuses à un nouveau joueur d'Omaha High et de surestimer le pouvoir d'un brelan, tout particulièrement quand il le touche au flop avec une paire en main.

Beaucoup trop de joueurs qui viennent du Texas Hold'em ont des difficultés à corriger leur façon de raisonner et pensent qu'un brelan est probablement la main gagnante mais c'est une idée fausse dont ils doivent rapidement se débarrasser afin d'éviter de nombreuses pertes douloureuses.

Rechercher le max

Le problème avec un brelan à l'Omaha, c'est qu'il a peut de chance de gagner en lui-même à une table pleine, à moins qu'il ne s'améliore en full ou en carré. Vous avez sept cartes dans le paquet pour gagner après le flop et dix au turn (en considérant que vous n'avez pas amélioré au turn). Ceci étant dit, vous n'avez pas nécessairement de raison de rester dans le coup si vous jouez en pot limit et que vous deviez payer une relance du pot au flop. Votre décision peut tenir compte de la texture du flop, est-ce qu'il aurait permit à votre adversaire de toucher une quinte ou est-ce que votre brelan gagne pour le moment parce que le flop est de différentes couleurs, comme 2p 7k Dt, et que vous avez en main Dk Dc x x ?

Avec cette main, vous auriez la possibilité de sur relancer du pot et de remporter le coup à ce moment là. Cependant, que feriez-vous si vous aviez à la place 7t 7c x x ? Vous pourriez penser au départ que ce flop est une bonne nouvelle mais c'est peut être également un nid de serpents dans lequel vous êtes en train de vous précipiter.

Quel jeu vous bat ? Un joueur ayant D D x x en main. Est-il donc justifié de sur relancer du pot? Quelle main pourrait vous suivre dans ce coup ?

Le plus gros problème serait D D x x. Vous devriez probablement passer uniquement à cause de cette possibilité, à moins que vous ne connaissiez le joueur et sachiez qu'il relance avec n'importe quoi. Les joueurs avec en main D 7 x x ou D 2 x x ou 7 2 x x, qui ont donc deux paires, pourraient vous suivre, mais il y a peu de chance qu'ils payent une sur relance du pot avec ces jeux. Ils pourraient penser que celui qui relance ne peut avoir que A A x x ou R R x x, et dans ces deux cas les deux paires seraient gagnantes. Cependant à l'Omaha vous devez « craindre le max » et ainsi cela devrait être une décision facile pour quiconque à deux paires de passer face à une sur relance du pot.

Donc, avoir 7 7 x x en main au flop D 7 2 de toutes les couleurs peut justifier une relance mais vous vous jetez à l'eau sans bouée de sauvetage. Les mains susceptibles de vous suivre, en considérant que personne n'a D D xx, sont A A et R R ainsi que les mains du genre R V 10 9. Aucune de ces mains n'auraient raison de vous payer car ils ont besoin que les deux cartes du board à venir leur soient favorables pour améliorer.

Si vous êtes dans une partie d'Omaha où les joueurs sont prudents, alors vous pouvez y aller sans problème avec 7 7 x x dans le cas présent. Vous ne serez probablement pas payé par des mains moins fortes mais serez payé par celle qui vous bat. Donc, ne relancez pas. Selon toutes probabilités, vous devriez passer si vous pensez que c'est un joueur solide. Je passerai souvent avec en main D D 9 8 parce qu'elle manque de force et à besoin d'une sérieuse amélioration au flop. Mais combien je serai heureux de voir un flop D 7 2 et qu'un adversaire me relance du pot avant moi alors que j'ai à ce moment là le jeu max !

Je peux dire avec quasi certitude que je passerai à l'avenir avec un brelan intermédiaire si je suis relancé du pot. J'ai souffert d'une lourde perte quand avec V V x x en main, au flop A V 7, car je me suis retrouvé face à A A x x. Il n'y avait pas eu de relance avant le flop. Je pensais donc que personne n'avait A A en main et fut trop confiant alors même que l'on m'avait sur relancé. Je me suis fait attraper par un jeu bien déguisé.

Les autres pièges à éviter

Vous allez donc vous rendre un fier service en ne surestimant pas votre brelan au flop si ce n'est pas le brelan max. Bien sûr, si vous jouez en limit, toucher un brelan vous ouvre certaines perspectives. En limit, il se peut que la majorité des joueurs de la table soient toujours dans le coup et qu'il n'y ait qu'une relance raisonnable à payer. Les probabilités vous disent qu'il est alors justifié de payer une relance, vous avez vos chances si dans une parties $1/$2 vous payez une relance de $2 quand il y a déjà $15 ou plus dans le pot.

Vous avez quelque chose comme 35% de chance de toucher un full ou mieux alors que le pot vous offre bien plus que votre mise de $2. Tout dépend du nombre de mises au turn, il est probablement toujours justifié de payer une autre relance en considérant qu'il n'y pas eut de sur relance avant vous qui pourrait réduire vos chances. Cependant, s'il y a plusieurs relances au flop, votre brelan intermédiaire à peu de chance de gagner.

Jusqu'ici nous avons présumé d'un flop des plus amicales. Quand au flop viennent deux cartes de la même couleur avec des cartes relativement proches les unes des autres, cela devient une histoire de probabilité. Quelles sont vos chances de toucher un full et si vous le toucher sera-t-il le full max au moment de montrer les jeux?

Si votre brelan au flop n'est pas le brelan max, vous vous mettez dans la situation de relancer avec un full inférieur. Par exemple si vous touchez un full 999DD, en utilisant une paire de neuf en main et que le board soit D 9 8 D 5, le ou les joueurs ayant une dame en main ont pu toucher un full supérieur en utilisant une de leurs trois autres cartes en main. Par exemple D V V 5.

Ce scénario est beaucoup plus probable en partie de limit car une main comme D V V 5 au flop D 9 8, ne resterait pas dans le coup après une relance du pot dans une partie de pot limit alors que dans une parties de limit il y a de grandes chances que les joueurs veuillent voir le turn en ayant la plus grosse paire du flop.

Conclusion

Une analyse récente de mon jeu à l'Omaha Pot Limit m'apprit que deux de mes plus grosses pertes eurent lieu alors que j'étais resté dans des coups avec des brelans intermédiaires. Je n'aurais pas dû me mettre dans ces situations mais parfois après avoir passé avant et au flop de nombreux jeux inintéressants, toucher un brelan vous donne tous les espoirs. Tout ce que je peux dire c'est qu'il faut faire très attention de ne pas trop miser avec un brelan.

Pour dire la vérité, vous pourriez faire bien pire que de passer tous les brelans au flop qui ne sont pas les brelans max!

Note: Le présentateur du WPT Mike Sexton représente fièrement Party Poker... Est-ce que l'ambassadeur du poker pourrait se tromper ?

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?