Introduction à l'Omaha - Retour aux bases

Introduction à l'Omaha - Retour aux bases 0001

Tony est un joueur régulier en ligne et en salle, qui habite en Angleterre. Il joue principalement au Texas Hold'Em et à l'Omaha (Hi-Lo également) que ce soit en limit, Pot Limit ou No Limit, à la fois en tournois et en parties d'argent.

Introduction

Au cours des semaines passées, j'ai cherché des situations spécifiques qui peuvent survenir au cours d'une partie typique d'Omaha ou d'Omaha Hi-Lo. J'ai écrit ces articles en gardant à l'esprit que les lecteurs qui ont suivies les tournois en ont relevé certaines idées.

C'est très bien, mais je prends également en considération le fait qu'il y a sans cesse de nouveaux lecteurs de Pokernews.com et que beaucoup d'entre eux ne connaissent pas l'Omaha. Ils pourraient trouver les articles suivant un peu difficiles à saisir sans avoir lu les précédents. Je pense donc utile de faire un petit récapitulatif des règles de base, idées et concepts dont tout nouveau joueur à besoin si il veut s'asseoir à une table d'Omaha. Ceux-ci furent présentés de façon plus détaillée aux cours des premiers articles de cette série, mais ce qui suit vous donnera déjà un aperçu et vous encouragera à consulter les articles précédents.

Si vous vous remettez à l'Omaha, vous devriez toujours jouer dans des parties peu chères et ce qui suit, suppose que c'est le cas.

Souvenez-vous du nombre de cartes en main qui jouent Je suis sûr que vous savez qu'au Texas Hold'em, on vous distribue deux cartes. Suit le flop de trois cartes, le turn et enfin la rivière, pour composer un ensemble de cinq cartes qui servent pour tout le monde (que j'appellerai « le board »), ce qui fait sept cartes en tout avec celles que vous avez en main. Vous savez également que n'importe quelle combinaison de cinq cartes sur les sept fera une main, que vous utilisiez vos deux cartes en main et trois du board, une de votre main et quatre du board, ou encore les cinq cartes du board.

Ce qui est comparable ou diffère à l'Omaha. A l'Omaha, on vous distribue quatre cartes. Les cartes du board sont les mêmes qu'au Texas Hold'Em(flop, turn, rivière), ce qui fait neuf cartes en tout avec lesquels vous faites une main. Maintenant, le point crucial ! A l'Omaha, vous ne pouvez pas faire une main de cinq cartes en choisissant n'importe les quelles des neufs cartes. Vous devez utiliser obligatoirement deux cartes de votre main et obligatoirement trois cartes du board. Il n'y a pas d'exception à cette règle !

Souvenez-vous de ceci: A l'Omaha, 2+3=5. C'est deux cartes de la main et trois cartes du board. Sinon, vous vous retrouverez en train de relancer croyant avoir un full alors que tout ce que vous aurez sera un brelan !

Entrez bien armé dans la bataille

Les nouveaux joueurs d'Omaha se font régulièrement avoir par un faux sentiment de sécurité lié aux quatre cartes qu'ils ont en main. Ce qui aura pour conséquence de les tenter à voir le flop, parce qu'il est susceptible d'être en rapport avec aux moins certaines des cartes qu'ils ont en main, mais c'est une mauvaise façon de voir les choses. En aucun cas vous ne devez rentrez dans un coup à moins d'avoir des chances réalistes de toucher quelque chose. Par réaliste, je veux dire plus qu'une très petite chance. Avoir quatre cartes en main ne va pas, en soit, vous aider, car rappelez-vous que vos adversaires ont également quatre cartes en main. Ce qui veut dire qu'ils ont autant de chance de gagner, ou de perdre, que vous, si on retournait des boards au hasard.

Bien que, comme il est dit précédemment, vous ne puissiez utiliser que deux cartes de la main pour faire une combinaison de cinq cartes, cela vous aidera énormément si la plupart des combinaisons de deux cartes (celles que vous avez en main) sont fortes ou si elles ont un rapport les unes avec les autres.

A l'Omaha (high), des bonnes mains de départ sont:

-Des mains avec des cartes qui sont liés les unes aux autres comme D V 10 9 et 10 9 8 6, car elles permettent de nombreuses possibilités de quinte sur un flop approprié. Prenez D V 10 9. Avec un flop comme V 8 6, vous aurez besoin d'utiliser n'importe quelle combinaison des cartes que vous avez en main D, 10, 9 ou 7 (cela fait treize cartes dans le paquet avec encore deux à venir au board) pour faire une quinte, ce qui est le tirage maximum pour l'instant, avec beaucoup de possibilité d'améliorer. Cette main est encore plus forte si vous avez des tirages couleurs (deux cartes en main de la même couleur).

-Des combinaisons de cartes fortes avec deux couleurs comme Ap Ac Vp 10c. Ce qui est important dans ce cas, c'est que deux cartes sont d'une même couleur et deux cartes d'une autre. Ce qui augmente au maximum les possibilités de toucher une couleur, et dans ce cas, les deux couleurs seraient max, car à l'as. La paire d'as et le fait que les cartes se suivent de peu, ajoutent la possibilité de toucher une quinte max. Méfiez-vous des mains A A x x, où les cartes, autres que les as, sont dépareillés et ne vous permettent aucun tirage couleur. Par exemple Ap Ac 9k 5t est une main plutôt faible. Il n'y a pas vraiment de tirages quintes évidents ou de couleurs. Les deux as peuvent être considéré comme la plus forte main uniquement avant le flop. A l'Omaha, il est rare de gagner un coup avec une seule paire et il y a de grandes chances que vous ayez du mal à toucher quoi que ce soit, à moins que vous trouviez un as au flop. Mais même dans ce cas, cela peut ne pas suffire si il y a des tirages quintes ou couleur au board.

Finalement, si vos mains de départ ne répondent pas aux critères précédents, et si en plus vous n'avez pas une bonne position, vous feriez mieux de jeter vos cartes.

Lire le board

Une fois que vous avez acquis la discipline de ne plus jouer que des mains de départs fortes, vous devez prendre une décision au flop, au turn et à la rivière, restez-vous dans le coup avec une chance raisonnable de le gagner ? L'Omaha est un jeu qui favorise souvent les mains à tirage plus que les jeux que l'on touche au départ, particulièrement si vous avez été sélectif dans le choix de votre main au départ. Plus vous avez de combinaisons possibles de quintes, de couleur ou de full, plus vous avez de chances de gagner.

Il y a certains signes auxquels vous devez faire attention au fur et à mesure que les cartes apparaissent au board. Tenez compte de ces signes par rapport au type de main avec lequel vous jouez, et n'ayez pas peur de jeter une quinte, une couleur ou même un full dans certaines circonstances !

Voici les signes qui doivent vous alerter :

1. Aucun joueur ne peut avoir un full si IL N'Y A PAS DE PAIRE au board. Si vous avez la couleur max et qu'il n'y a pas de paire au board, vous êtes pratiquement certain de gagner le coup (la seule exception si les cartes de même couleur se suivent, c'est qu'un joueur touche une quinte flush, mais c'est peu probable). Donc, si il y a une paire au flop, méfiez-vous du full!

2. Aucun joueur n'aura touché de couleur si il n'y a pas AU MOINS TROIS CARTES de la même couleur au board. Si vous avez la quinte max, et qu'il n'y a pas trois cartes de la même couleur ou une paire au board, vous êtes certains de gagner. Donc, si il y a trois cartes de la même couleur au board faites attention à la couleur! Mais, gardez en tête la règle suivante....

3. Aucun joueur n'aura touché de couleur si il n'a pas AU MOINS DEUX CARTES de la même couleur en main. Si vous avez la quinte max, vous pouvez toujours relancer en restant confiant quand il y a quatre cartes de la même couleur au board parce que votre adversaire aura toujours besoin de deux autres cartes de sa main de la même couleur (Ici s'applique toujours la règle du 2+3=5 !). Quatre cartes de la même couleur sur le board réduisent les possibilités que cela soit le cas, ce qui doit figurer dans vos calculs de probabilités.

4. Quand trois cartes identiques (un brelan) apparaissent au board, il n'y a généralement plus aucune relance. Toutes les mains, comme les quintes ou les couleurs, sont probablement déjà battus car il y a de grandes chances pour qu'un joueur ait une paire en main, et qu'il ait ainsi touché un full. Et même dans ce cas, les joueurs se méfient du carré. Donc, quand un brelan apparaît au flop, méfiez-vous d'un très probable full- même si tout le monde a checké!

5. Si vous touchez un full (quand il n'y a qu'une paire au board pas un brelan) et que la valeur de votre brelan est plus faible que celle de votre paire, méfiez-vous d'un full plus fort! Par exemple, vous avez touché 9 9 9 D D, car vous avez en main 9 9 x x, et le board est D 9 x x D. Il y a deux autres dames qui ne sont pas visibles. Il est fort probable qu'à une table pleine, au moins un joueur en ait une en main. Si ce joueur est encore dans le coup, il a trois autres cartes en main qui peuvent lui permettre de toucher un full supérieur au vôtre D D D x x. Dans ces situations, un joueur qui vous sur relance, cela peut être le signe de gros soucis.

Conclusion

Ces quelques règles à garder à l'esprit en jouant à l'Omaha (High) devraient encourager les nouveaux lecteurs de Pokernews.com à débuter avec confiance grâce sur de bonnes bases et à parcourir mes articles précédents. Je vous souhaite de gagner aux tables, et un peu de chance. Souvenez-vous de réduire la part de chance au minimum en ne jouant pas avec des mains qui en auraient beaucoup besoin !

La semaine prochaine, je ferai un récapitulatif similaire concernant les aspects fondamentaux de l'Omaha Hi-Lo.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?