Les paires moyennes avant et après le flop

Les paires moyennes avant et après le flop 0001

La plupart des joueurs admettent que les paires moyennes sont les mains les plus vicieuses à jouer. Et en général, je trouve que mes adversaires font deux erreurs avec ces paires moyennes.

D'abord, je trouve que la plupart de ces joueurs prennent des décisions incorrectes avant le flop. Ensuite et surtout, la plupart des joueurs prennent de mauvaises décisions alors qu'il y a une carte supérieure à leur paire apparaît sur le board.

Remporter le pot avec ces mains revient pour vous en général à deviner la main de vos adversaires. Cependant, même si vous avez du mal à lire vos adversaires, votre position et le nombre d'adversaires dans le pot sont des facteurs décisifs dans votre prise de décision.

Petite rappel : les paires moyennes sont les paires comprises entre 8 et valets. Cependant, la discussion peut largement s'étendre à la paire de 7 et à la paire de dames.

Quand jeter une paire moyenne avant le flop?

Soyez simple! Les paires moyennes doivent être jetées avant le flop lorsqu'il est évident que vous êtes face à une paire supérieure. Je comprend que certains joueurs aient la crainte de faire une erreur de lecture en voyant leur adversdaire sur une paire de rois pour découvrir finalement qu'ils ont jeté une paire de 9 face à un A-Q dépareillé. Ne vous en voulez pas!

Tous les joueurs, même les meilleurs des meilleurs, ont parfois une mauvaise lecture de la situation et jettent la meilleure main. A mon humble avis, jeter accidentellement la meilleure main montre que vous êtes un joueur discipliné qui est prêt à agir en fonction de la lecture du jeu d'un autre joueur. De plus, lorsque je jette une paire de 10 avant le flop parce que mon adversaire m'a fait croire à une main très forte pour finalement découvrir qu'il détient un A-K assorti, je ne suis que très faiblement favori de toute façon.

En résumé, s'il y a beaucoup de relances avant le flop avec trois joueurs ou plus dans le pot ou que le relanceur est un joueur très serré ou timide avec des relances très prévisibles, jeter votre paire est la meilleure des solutions.

Quand relancer avec une paire moyenne avant le flop?

La plupart des joueurs font l'erreur de relancer automatiquement avec des paires moyennes tout simplement parce qu'ils ont une paire. Relancer avec J-J ou 10-10 avant le flop doit être réservé aux situations où vous êtes en mesure de "faire le ménage". Ces paires sont en général très fortes contre un ou deux adversaires. Mais dès qu'il y a plus de trois joueurs dans le pot, les paires moyennes remportent rarement le pot sans s'améliorer.

Si vous êtes en premier de parole et que personne n'a suivi, vous devez absolument relancer. De la même façon, si vous êtes en milieu de parole ou en dernier de parole et qu'il n'y a qu'un joueur mis à part celui à la big blind qui a suivi, vous devez relancer pour tenter de vous retrouver en tête à tête ou au maximum à trois.

Si vous êtes en position où une relance peut vous mettre en tête à tête, il faut relancer. Cepedant si vous relancez et que deux adversaires vous suivent, soyez prudent au flop.

En d'autres termes, vous devez relancer dans un seul but: réduire le nombre d'adversaires dans le pot. Si votre relance échoue dans cette tâche, surtout lorsque vous êtes en premier de parole, vous devez jouer la règle après le flop et soyez prêt à jeter votre main.

Quand suivre avec une paire moyenne avant le flop?

Si une relance ne vous permet pas de réduire le nombre de joueurs ou qu'il y a déjà deux joueurs dans le pot, suivez seulement. Considérez que suivre avec une paire moyenne peut s'avérer être un coup terrifiant lorsque vous touchez un brelan ("set" en anglais) au flop dans un pot à plusieurs, parce que si c'est le cas vous êtes quasiment imbattable.

Lorsque plusieurs joueurs viennent dans le pot, votre côte diminue très sensiblement. Si vous suivez sans relancer et que le flop contient une carte supérieure à votre paire, vous pouvez vous coucher pour peu cher. Beaucoup de joueurs relancent et sur-relancent avec des mains aussi médiocres que 8-8. Leur relance préflop les engage dans le pot alors qu'il est très souvent évident qu'ils ne sont pas du tout favoris. Ils attendent un miraculeux 8 au turn qui n'arrive que très rarement.

Beaucoup de joueurs pensent que vous devez relancer avant le flop en dernier de parole avec une paire moyenne même si deux joueurs sont déjà entrés dans le pot avant vous. Il y a de bons arguments dans ce sens. Cependant, je pense qu'une relance ne permet quasiment jamais de sortir des joueurs qui ont déjà payés. Puisqu'ils n'ont pas relancé eux-même, je présume qu'il détiennent des mains raisonnables mais qu'ils veulent voir le flop sans trop débourser d'argent.

Par exemple, si les deux joueurs détiennnent respectivement Q-10 et A-9 assortis et que je détiens 10-10, voici les côtes préflop de chacune des mains:

Q-10 gagne 25% du temps, A-9 assortis gagne 31% du temps et ma paire de 10 gagne 44% du temps.

J'ai donc une côte très correcte dans cette situation mais collectivement mes adversaires remporteront plus souvent le flop que moi (56% contre mes 44 %). Si je relance dans cette situation, je suis en train de faire augmenter la valeur d'un pot que je vais perdre plus souvent que je ne vais gagner. Si j'ai trois adversaires dans le coup, je passe de 44% à 33% même si ce troisième joueur détient deux cartes inférieures à ma paire.

Payez seulement le flop si vous êtes beaucoup dans le coup. Gardez votre agression pour un flop favorable et jetez sans trop de perte lorsque le flop n'est pas en votre faveur.

Gardez en tête que payer juste vous permet de conserver le pot peu élevé. Si vous payez seulement avec 9-9 et que votre adversaire a A-J, il considérera facilement le fait de se coucher sur un flop 4-6-7 si vous ouvrez au pot. Même s'il vous suit jusqu'au turn, il va sérieusement penser à jeter ses cartes s'il n'améliore pas. Cependant si vous relancez avant le flop, cet adversaire vous suivra jusqu'à la river pour essayer de vous battre. Pourquoi? Parce que votre relance préflop a, par inadvertance, engagé votre adversaire dans ce pot et vous ne voulez absolument pas qu'un joueur vous suive jusqu'à la river avec deux "overcards" (cartes supérieures).

Il y a un autre avantage à juste payer avant le flop s'il y a déjà deux joueurs avec vous: vous poussez vos adversaires à jouer avec évidence leus mains. Dans la même situation que précédemment, si je suis avec les deux joueurs et que le flop est A-6-3, le joueur qui détient A-9 assortis va probablement ouvrir puisqu'il n'y a pas eu de relance préflop. De cette façon vous avez immédiatement la force de leur main et vous pouvez jeter pour peu cher. A l'inverse, si vous relancez préflop, le joueur avec A-9 va faire "parole" et va vous suivre si vous ouvrez. Au final vous n'obtenez donc aucune information sur la force de leurs mains si vous avez relancez.

Il est don préférable de suivre avant le flop et de laissez votre adversaire vous donner les informations dont vous avez besoin.

Le Flop

S'il n'y a pas eu de relance avant le flop, jouer le flop est un procédé mécanique. Si une carte supérieure tombe au flop et qu'un joueur mise avant moi, il est en train de me dire qu'il a touché sa carte et que ma paire de 10 n'a plus que 9% de chance de gagner le coup. Dans ce cas, je jette immédiatement. De la même façon s'il y a eu une mise et qu'un joueur paye la mise avant que je parle, je jette également. Evidemment si le flop contient deux cartes supérieures alors je jette en vitesse ma main. Attendez de meilleures opportunités.

Cependant si j'ai la position et que personne n'a ouvert au pot alors j'ouvre au pot malgré la carte supérieure sur le board dans l'objectif de faire "parole" au turn et à la river si quelqu'un me suit.

Si le flop ne contient que des cartes inférieures, comme 2-6-8, je vais ouvrir et relancer pour définir ma main et construire un pot convenable pendant que je suis encore devant. J'espère qu'une mise au flop va faire sortir un joueur ou plus qui détient une carte supérieure à ma paire. Comme je l'ai mentionné au-dessus, mes adversaires seront plus aptes à se coucher s'ils ne sont pas engagés dans le pot après une relance préflop.

Le vrai problème est de savoir gérer une carte supérieure au flop lorsqu'il y a eu une relance avant le flop.

Il faut savoir lire vos adversaires et être agressif.

Si j'ai 10-10 et que le flop est Q-7-4 et que le relanceur préflop ouvre au pot, voici la première question que je me pose: à quelle fréquence ce joueur en particulier ouvre au flop après avoir relancé avant le flop même lorsqu'il ne touche rien au flop?

Je trouve que beaucoup de joueurs qui détiennent par exemple A-K misent automatiquement sur un flop Q-7-4 s'ils ont relancé au préalable. Est-ce que mon adversaire est ce genre de joueur? Si c'est le cas, sur un flop Q-7-4 vous êtes favori à 75% face à A-K, donc vous devez absolument faire sortir les autres joueurs et isolez ce joueur. Dans le cas où il a la position sur vous et que vous êtes en tête à tête au flop, il faut faire un "check-raise"(parole puis relance).

Cependant si vous relancez et qu'un autre joueur paye sans hésiter vous pouvez être sûr qu'il a une dame, voir au-dessus. En conséquence vous devez opter pour "parole", et vous couchez au turn. Souvent ma relance au flop est suivie par deux adversaires, mais grâce à cela, je peut voir le turn et la river gratuitement, et parfois même le "showdown", ce qui est plutôt bien joué même si vous perdez.

En d'autres termes, vous ne devez pas suivre seulement face à un joueur qui a relancé si vous pensez être devant et qu'il y a une possibilité de faire sortir du coup d'autres adversaires. Si vous payez juste et qu'un troisiéme joueur vient s'intercaler vous ne savez pas où vous vous situez. Si quelqu'un vous suit froidement au flop, vous avez toutes les informations requises. Evidemment, si un grand nombre de joueurs payent votre relance au flop dans cette situation, vous devez accepter que l'un d'entre eux a touché sa carte supérieure et jetez votre main à la prochaine opportunité.

Le turn

S'il n'y a pas de cartes supérieurs jusqu'au turn, continuez à miser. S'il y a une carte supérieure ET que vous êtes en tête à tête ET que vous voyez votre adversaire sur deux cartes supérieures qui n'ont pas amélioré (A-K par exemple), misez au turn et s'il suit, faites "parole" à la river.

Si deux joueurs ou plus suivent votre relance au flop, faites "parole" et couchez votre main s'il y a une mise au turn. De la même façon, vous devez faire "parole" et jeter votre main si une nouvelle carte supérieure arrive et que vous êtes face à une mise au turn. Ne soyez pas trop fantaisiste dans ce genre de situation!

Si vous avez la position, que vous avez relancez au flop et que deux joueurs voir plus ont suivi, vos adversaires vont en général faire "parole" au turn. Faites de même et espérez un "showdown" gratuit à la river.

En gros, s'il n'y a aucune mise au turn, je veux être celui qui ouvre. Si quelqu'un d'autre mise au turn, je jette en général. Si vous décidez pour une raison ou une autre que miser au turn est nécessaire mais que vous vous faites relancer, jetez immédiatement.

La river

La river est simple. Si le board ne contient que des cartes inférieures à votre paire, vous devez miser. Cependant, si la carte la plus haute sur le board se répéte ou qu'une suite potentielle est possible, vous devez faire "parole" et suivre sans relancer.

Si quelqu'un mise à la river et qu'il y a une carte supérieure, c'est qu'il est capable de battre une paire de 10. Idéalement, vous devez faire "parole" et espérer un "showdown" gratuit dans la plupart des cas. Si quelqu'un a touché une carte supérieure à votre paire, il y a peu de chances qu'une mise de votre part suffise à les coucher. S'il y a deux cartes supérieures sur le board à la river, il sera difficile de miser ou de suivre une mise adverse.

Pour conclure : s'il y a une carte supérieure au flop et que vous misez ou que vous relancez au flop mais que vous faites "parole" au turn, payer à la river est délicat. Si un joueur ouvre à la river, c'est qu'il a touché une paire supérieure à la votre.

Si vous avez fait "parole" au turn, votre adversaire sera plus apte à tenter de vous bluffer à la river même avec une paire moyenne comme vous mais que vous pouvez battre. Vous devez en général vous coucher à la river, mais suivez votre intuition si vous sentez que votre adversaire est sur un vol de pot.

NDR : joueuses et joueurs, téléchargez Poker Stars et qualifiez vous pour les WCOOP 2006

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?