EN DIRECT Marrakech Poker Open

La psychologie au poker

La psychologie au poker 0001

Nous ouvrons un dossier sur la psychologie et le poker. Dans ce premier article, nous explorerons deux questions basiques : qu'est ce que la psychologie ? Qu'est ce que la psychologie du poker ?

Les prochains articles poseront et répondront à la question inverse : Comment utiliser la psychologie du poker à son avantage en donnant des informations inverses à son profit? Nous prendrons à ce titre le temps d'analyser la psychologie inverse et son utilisation à la table de poker.

Qu'est-ce que la psychologie ?

Commençons donc par une question simple: qu'est ce que la psychologie ? Trop souvent, les mots et leur sens sont galvaudés. Xerox est l'exemple type. Toutes les machines ne sont pas des Xerox mais on dit tous chez moi en Grande Bretagne: « Xerox moi ce rapport » au lieu de « Photocopie moi ce dossier ». La psychologie est l'un de ces termes utilisés à tout va.

Soyons très spécifiques à propos de ce qu'est ou de ce que n'est pas la psychologie. Pour une bonne définition de l'ensemble, je me tourne toujours vers l'un des sites les plus géniaux d'Internet : Wikipedia. Voici donc une définition : « La psychologie est une matière fondamentale et appliquée qui comprend l'étude de l'esprit, du cerveau et du comportement chez l'homme. »

Corps et cerveau : cacher et interpréter les comportements

En psychologie et en particulier dans la psychologie du poker, nous tentons de masquer, cacher ou donner de fausses informations au sujet de notre comportement. Nous essayons, dans le même temps, d'interpréter précisément le comportement de nos adversaires. Aussi quand vous êtes confrontés aux termes « esprit » ou « cerveau » utilisés dans un contexte psychologique, rappelez-vous que le corps est inclus dans ces termes généraux. Les réactions psychologiques sont celles de l'esprit, du cerveau et du corps, et si vous le voulez, du cœur et de l'âme. La complexité de la nature humaine est le champ de la psychologie. C'est un ensemble de facteurs que nous essayons de « lire » quand nous utilisons de psychologie au poker.

Continuons sur la définition donnée par Wikipedia : « La psychologie se réfère aussi à l'application de connaissances à diverses sphères de l'activité humaine, comprenant les problèmes des individus dans la vie quotidienne et le traitement des maladies mentales. »

C'est là que la psychologie du poker se heurte à notre culture moderne de la pathologie. Si vous pensez que vous avez un problème avec le jeu, vous pouvez utiliser le service Adictel. Nous ne parlerons pas de maladies mentales ou de problèmes similaires ici, à moins que cela traite du problème de savoir comment faire pour que cette « calling station » au siège quatre se couche sur votre relance d'ouverture avec une paire de Valet.

Nous allons parler des « problèmes de notre vie quotidienne » seulement dans la mesure où ceux-ci ont quelque chose à voir avec le fait de gagner au poker. Le poker n'est pas une maladie bien que certains aimeraient vous le faire croire et les adultes ont tous les droits de jouer au poker, si c'est ce qu'ils veulent faire.

Prolongeons notre réflexion sur la psychologie : « La psychologie diffère de l'anthropologie, de l'économie, des sciences politiques et de la sociologie dans la recherche de l'explication des processus mentaux et le comportement des individus. »

Comment lire son adversaire au poker ?

Si seulement nous pouvions voir chez nos adversaires leur esprit et leur cœur, nous saurions comment nous comporter sur chaque main. Mais ce n'est pas le cas. Alors, comment faire pour mesurer leur comportement, pour le prédire et le reconnaitre quand cela arrive ?

La réponse réside non pas dans le fait de connaitre chaque adversaire individuellement mais plutôt dans la reconnaissance qu'il existe un ensemble fini d'émotions, de pensées, de sensations et de réactions disponibles pour chacun d'entre nous dans chaque situation.

Quand on réfléchit bien, au poker, les actions sont en fait limitées à se coucher, miser, relancer et faire parole. L'objectif de la psychologie du poker est de prendre connaissance des informations sur les processus mentaux de vos adversaires quand ils choisissent l'une de ces actions simples. L'autre facette du problème est de limiter l'information que vous donnez quand vous misez, faites parole ou relancez et même de déformer cette information à votre avantage.

Voila un exercice que vous pouvez essayer lorsque vous regardez une émission de poker à la télévision. Essayez de « lire » les joueurs sans écouter les commentateurs mais en vous basant sur la façon dont les joueurs agissent et communiquent. C'est sûr, c'est plus difficile parce que vous voyez les cartes de chaque joueurs mais… essayez ! Ma première remarque : observez combien de joueurs après une longue réflexion font le mauvais choix quand il s'agit de suivre sur la river.

NDR : découvrez comment utiliser la psychologie en 3D avec une salle ou vous aurez l'impression de jouer en réel, PKR et ses 50$ offerts plus un très gros bonus poker sur votre premier dépôt

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?