Psychologie du Poker – La Stratégie de la Tension

Psychologie du Poker – La Stratégie de la Tension 0001

Un certain nombre d'articles traitent du poker et des affaires, du poker et de la bourse, du poker et des autres sports, voire même du poker et du relationnel. Tout le monde connaît ces titres : «Le coup de poker de poker» de tel ou tel homme d'affaire, «Grosse augmentation : comme bluffer son patron» et vous verrez bientôt : «Votre femme vous demande si sa robe la grossit : garder la poker face».

La terminologie du poker est partout. La plupart du temps, le rapprochement entre le poker et les choses de la vie tient de la nature humaine. Nous ne sommes que des hommes, et nous avons tendance à utiliser ce qui fonctionne dans une partie de notre vie dans d'autres domaines de notre existence. C'est assez simple, si le marteau marche sur un clou, il marchera probablement sur le loquet gelé, le volant coincé ou le bac à glaçons.

Lors de ma prochaine série d'articles, je vais m'intéresserai à quelques concepts qui trouvent leur origine hors des salles de jeux, des casinos et des parties de poker.

Commençons ici par le terrorisme.

La stratégie de la tension (de l'italien : «strategia della tensione») est un moyen de contrôler et de manipuler l'opinion publique en utilisant la peur, la propagande, la désinformation, la guerre psychologique, les agents provocateurs, les fausses alertes terroristes et les actions de réelle terreur (Wikipedia). D'après Daniele Ganser, « c'est une tactique qui consiste à poser des bombes et à en attribuer la faute aux autres. » C'est la création intentionnelle de la tension dans le but d'influencer autrui à accepter votre idée ou votre solution pour soulager cette tension ou pour éviter d'avantage de tension et de gêne.

Il existe une tendance naturelle chez nous à éviter la tension et la gêne. Au poker, si quelqu'un pouvait créer une tension à la table de poker et pousser un joueur à éviter plus de tension, il pourrait effectivement être capable de manipuler les autres joueurs grâce à cette stratégie de la tension. Je vais vous donner un exemple.

Il y a plusieurs années, je suivais un tournoi quand j'ai vu un joueur professionnel de poker très respecté utiliser la stratégie de la tension. A ce moment là, je n'avais pas bien saisi le processus qui se déroulait devant mes yeux, mais comme je l'ai vu faire plusieurs fois, je suis sésormais convaincu que c'est une tactique consciente de sa part. Je ne vais pas le nommer, vous comprendrez pourquoi un peu plus loin, appelons-le Len.

Len était à une table finale relativement dure, environ 2 heures de jeu et encore 6 joueurs en course. Len commence à poser quelques questions au personnel. Rien de bien méchant, mais il se plaint clairement de choses très mineures. Ensuite, je remarque qu'il commence à regarder le croupier de très près, recherchant la moindre erreur. Enfin, lorsque le croupier oublie de bouger le bouton avant la donne, Len sort : « Où est le bouton ? »

Le personnel arrive et s'assure que l'erreur est corrigée, mais Len ne s'arrête pas. Il continue à se plaindre bruyamment : « Nous jouons beaucoup d'argent là. » Il chipote sur chaque point : les blinds, le pot; il est impitoyable et alterne entre une plainte bruyante et un silence profond, implacable, prêt à exploser. Len avait créé une situation très tendue à la table finale.

Pourquoi ?

Auriez-vous tendance à sur-relancer un joueur en colère ? Un joueur professionnel en colère que vous avez vu à la télé ? Un joueur professionnel en colère que le personnel a appelé par son nom, a écouté et essayé de calmer ?

Notez que Len n'a jamais attaqué un autre joueur, il est resté focalisé sur le staff de salle et sur les croupiers. Malgré tout, il a créé une situation très tendue et l'a ensuite tournée à son avantage. Ces trois dernières années, j'ai vu Len le faire plusieurs fois; à chaque fois avec des joueurs amateurs à la table qui pourraient réellement être intimidés par ce comportement.

Lors d'un tournoi où il y avait eu une altercation physique entre Len et un autre joueur, je me trouvais à coté de la table comptant les jetons alors qu'il y avait une pause. Len m'a regardé et a grogné : «Tu n'as pas besoin de compter mes jetons.» J'ai rétorqué : « Len, il n'y a aucun joueur autour; tu peux arrêter de jouer l'homme en colère avec moi.» Il m'a regardé, il a souri et, avec un clin d'œil, il a dit: « Ne le répétez surtout pas. »

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?