Barry Carter - Le poker nuit-il à la santé ?

Barry Carter - Le poker nuit-il à la santé ? 0001

Nous sommes ravis d'accueillir sur nos pages Barry Carter, contributeur régulier du magazine du World Poker Tour (WPT) et joueur de poker régulier en Angleterre. Toutes les semaines, Barry approfondira le rapport existant entre le poker et la santé des joueurs. Voici sa première contribution :

"Chronologiquement, mes années d'adulte pourraient probablement être résumées à l'aide des trois mots suivants :

Gros - Mince - Poker

Lors de mon adolescence, et à la vingtaine, on pourrait dire que j'étais obèse. A mon maximum, je pesais 109 kg (je ne pas sûr du chiffre exact, car j'évitais de me peser quand j'étais énorme). J'aurais aimé dire que c'était hormonal, mais tout ce que je faisais se résumait à trop de grignotage, de télé et de jeux sur ordinateur.

La deuxième étape arriva lorsque j'ai débuté la fac. Je n'ai pas particulièrement apprécié la vie de campus. Tout spécialement à l'instant où l'un de mes colocataires a choisi d'épingler un mot sur le tableau des messages, non loin du téléphone commun, indiquant que la clinique de liposuccion m'avait appelé quand j'étais absent.

Cela m'a bien fait rire, après tout. Nous, les gros, étions joyeux. Mais intérieurement, j'étais détruit et je décidai de changer ma vie. J'ai rejoins la salle de gym de la fac et j'ai commencé à étudier la diététique et la nutrition. Cela m'a pris du temps, mais je suis descendu à 78 kg.

J'avais complètement transformé ma vie. Non seulement j'étais en forme, mais j'étais aussi un expert total sur le sujet. J'ai couru quelques marathons, battu mes amis au bras de fer et même mis en place quelques programmes de contrôle du poids avec succès pour les amis et la famille. Le plus gros changement (et si je suis honnête, l'unique motivation pour un homme) était l'attention que me portaient les femmes. C'est ce qui m'a permis de rester mince et actif. J'ai même eu un rendez-vous avec mon amour de jeunesse du secondaire. Et comme dans les bons sitcoms américains, il s'est avéré qu'elle n'était pas si bien que ca après tout.

Ensuite, il y a environ 2 ans, j'ai rencontré ma superbe petite amie Gina (« Salut Smoochy xxx ») et j'ai commencé à prendre le poker au sérieux. Gina est également une grande fan de poker, ce qui m'a aidé à poursuivre l'intérêt que j'y portais. Je crois que je dois à Gina beaucoup du succès au poker et je pense que notre relation doit beaucoup au poker. Etant donné que j'étais dans une relation amoureuse, je n'ai plus ressenti le besoin d'attirer les femmes comme je le faisais. Ma plus grande motivation pour aller à la gym était partie (de plus, Gina m'aime enrobé). Le poker est désormais le lieu de ma stimulation mentale, et je n'étudie plus ni enregistre les détails de ma forme ou de ma nutrition.

Je pèse maintenant 92 kg. Je suis toujours plutôt bien et je suis toujours en forme, mais rien à voir avec ce que j'étais. Je vais toujours à la gym mais je n'ai pas de programme défini, j'ai tendance à faire ce que je veux, c'est à dire bien souvent pas grand chose. Mon régime n'est pas brillant, quoique de meilleure qualité que lorsque j'étais très gros. Je succombe toujours au grignotage et, un peu trop souvent, je ne prends pas de petit déjeuner. Je suis relativement heureux de mon poids, même si je suis à nouveau repassé du medium au large en taille de vêtements.

Mais certaines choses se sont passées le mois dernier, des événements qui m'ont fait me poser des questions sur ma santé depuis que je suis devenu un joueur de poker.

Premièrement, j'ai été malade il y a environ un mois, juste un petit rhume. Je me suis senti mieux, et 3 jours après, j'étais à nouveau malade. Je suis tombé malade trois fois en 5 semaines, ce qui pose certaines questions sur mon système immunitaire. Je me sentais aussi très fatigué le soir, ce qui m'a fait perdre de l'argent car je deviens un joueur très "loose" quand j'ai sommeil. J'ai récemment joué dans un casino une session qui a commencé à 20h pour se finir à 4h du matin. J'étais crevé durant des jours. Alors que lorsque j'étais en forme (c'était aussi l'époque de mes années boîtes de nuit) je réussissais très bien avec un minimum de sommeil.

Le poker a-t-il ruiné ma santé ?

Il n'y a pas de doute qu'être continuellement assis n'aide pas à bruler des calories. Mais est-ce pire que cela ? Quel effet cette situation peut-elle bien faire à mon dos ? Que subissent mes yeux lorsque je regarde quatre tables de "cash" simultanément sur Pokerstars durant des heures ? Qu'en est-il de ma santé mentale ? Les mauvais coups me stressent-ils « à mort » et suis-je en train de négliger ma santé émotionnelle avec la solitude qui accompagne parfois le poker ?

Ou bien :

Ma santé a-t-elle ruiné mon poker ? Mon régime m'a-t-il rendu paresseux et me fait-il perdre ma concentration ? Ai-je besoin d'être plus en forme pour continuer à jouer de longues sessions avec succès ? Dois-je me séparer de quelque chose dans ma vie personnelle pour me vider l'esprit afin de jouer ? Y-a-t-il de la nourriture ou des suppléments que je pourrais prendre pour améliorer ma concentration ?

En cette fin d'année, je vais rechercher le lien qui existe entre la santé et le poker en me servant de moi-même comme cobaye. Je vais étudier des domaines comme le régime, l'exercice, le sommeil, la dépression, le stress et quelques tentations de la vie (boisson, cigarette, sexe et drogues) pour savoir si elles aident ou non le joueur de poker. A la fin de ma quête, j'essaierai de répondre aux questions suivantes :

Le poker est-il mauvais pour votre santé ?

Que peut-on faire pour aller mieux ?

Peut-on s'améliorer en tant que joueur si on adopte un style de vie plus sain ?

Si quelqu'un veut m'aider dans ce voyage de n'importe façon, vous pouvez me laisser une note en anglais ici. Je serai ravi de lire des pensées, des commentaires, des histoires ou des suggestions sur de tout ce qui pourrait être relié à la santé d'un joueur de poker."

Barry Carter
92 kg

NDR : gardez votre bankroll en forme avec 50$ offerts sur Titan Poker lors de votre inscription

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?