EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Stratégie - Pourquoi éviter de "sous-jouer" le turn

Stratégie - Pourquoi éviter de "sous-jouer" le turn 0001

Pour ceux qui l'ignorent encore, "sous-jouer" (slowplay), c'est jouer passivement durant les tours de mises pour masquer la valeur de votre main. De ce fait, vos adversaires vont se découvrir dans les tours suivants. En effet, soit leur main s'améliore à la carte suivante et de ce fait, ils ouvrent au pot, soit ils estiment que leur main moyenne voire médiocre sera gagnante puisque vous avez dit "parole" au tour de mise précédent.

Sous-jouer le turn en général

Sous-jouer une main se révèle très éfficace au Flop. En revanche, pour des raisons logiques, il y a beaucoup moins d'intérêt à sous jouer au Turn. Sauf à la rivière si vous êtes face à un joueur qui ne lâche pas le pot avec "parole", après vous à la rivière.

En sous-jouant le turn (4éme carte ouverte) vous sacrifiez une bonne occasion de prendre des jetons supplémentaires, aussi il est préférable d'attaquer pour optimiser votre main. Mais si celle-ci est excellente et que vous sentez que votre adversaire avec une main plutôt médiocre se couchera au turn, si vous misez, il est préférable à ce moment là de dire "parole" pour lui prendre sa mise à la rivière. Un jeton vaut mieux que 0 !

C'est une bonne tactique, mais de nombreux joueurs sous-jouent une bombe au turn pour privilégier une bonne relance à la rivière. La technique est inefficace dans laplupart des cas. Ces joueurs focalisent plus sur le plaisir d'un "je relance" que sur l'optimisation de leur main. Ils perdent de ce fait l'occasion de ramasser les jetons de leurs adversaires.

Dans le but de relancer à la rivière, ils sous-jouent le turn en oubliant une opportunité de se faire de prendre des jetons à plusieurs adversaires. A la rivière, ils se retrouveront en tête à tête avec un joueur qui suivra ou non la dernière relance, tandis que les autres auront jeté leurs cartes.

Ne soyez pas obnubilé par la relance à la rivière, votre esprit doit se concentrer sur la construction progressive du pot en ne négligeant aucune opportunité. N'oubliez jamais que sous-jouer à mauvais escient peut également coûter gros !

Maintenant, nous allons évoquer les situations où vous ne devez absolument pas sous-jouer votre main à moins d'une excellente raison.

Lorsque votre adversaire va forcément suivre dans un pot à peu de joueurs (short-handed pot)

Comme nous l'avons vu plus haut, il est plus intéressant de sous-jouer un pot avec peu de joueurs lorsque votre adversaire se couchera si vous misez. Mais si vous savez qu'il suivra au turn, il n'y aucun intéret à sous-jouer puisqu'il est probable qu'il vous suivra aussi à la rivière. Imaginons : je suis une relance préflop avec As -10s (pique).

Le flop est Ks-9s-3h. Mon adversaire mise et je relance en espérant obtenir une carte gratuite au turn, si je ne touche pas de pique. Mon adversaire me sur-relance et je paye. Le turn est un parfait 6 de pique. Il dit "parole". Dans cette situation, il n'est quasiment jamais bon de dire "parole" après lui en sous-jouant votre couleur max. Beaucoup sont tentés de le faire, pensant ainsi obtenir une relance à la rivière.

D'abord, si mon adversaire a été agressif au flop, je peux vous garantir qu'ensuite il suivra au turn même s'il est certain à 90 % que j'ai une couleur. Dans ce cas, à quoi bon dire "parole" ? De la même façon, la rivière peut donner un 4éme pique. Si c'est le cas, votre adversaire ne misera pas sans un pique en main et il ne vous suivra pas non plus. Ainsi en sous-jouant dans cette situation, vous finissez le tour sans obtenir le moindre jeton pour votre main.

Les pots à plusieurs joueurs (multi-way pots)

Ne sous-jouez jamais dans un pot à plusieurs joueurs. Le turn est très probablement la carte la plus importante au Hold'em et tout particulièrement dans un pot à beaucoup de joueurs. Les mises sont deux fois plus importantes mais vos adversaires seront toujours prêts à vous suivre s'ils ont l'opportunité d'améliorer leur main. Vous devez tirer avantage de cette situation lorsque vous avez une très bonne main.

Par exemple vous avez 10-10 et le board est Qd-10c-3d-3s. Vous avez donc un full au turn. Voici les 11 variétés de mains avec lesquelles vos adversaires peuvent suivre au turn: A-K, A-J, J-9, K-J, Q-X, 10-X, 3-X, Xd-Xd, J-J, K-K, A-A. Dans un pot à plusieurs joueurs, il y a beaucoup de chances que vous soyez face à ce type de main. Si la rivière est un 5 de coeur, vous ne serez suivi que par 5 variétés de mains : Q-X, 3-X, A-A, K-K, voir J-J. La probabilité qu'un de vos adversaires détienne une main suffisante pour vous payer à la rivière diminue considérablement.

Donc dans un pot à plusieurs joueurs, soyez toujours agressif au turn avec une bonne main. Il y a de bonnes chances que deux joueurs, voire plus, suivent avec des mains sur lesquelles on ne peut pas vraiment miser, mais avec lesquelles il est intéressant de suivre. A la rivière, ils ne sont plus en mesure de vous payer avec un tirage suite qui a échoué ! Donc pourquoi ne pas les faire payer lorsqu'ils tirent déjà pour rien (drawing dead) ? Existe-t-il une meilleure posture au Hold'em ?

Encore une fois, ne soyez pas obsédé à sous-jouer le turn dans l'espoir de relancer à la rivière. En général vous n'allez obtenir que 2 mises d'un seul joueur à la rivière et manquez l'occasion de ramasser 4 mises d'autres joueurs au turn ainsi que l'opportunité de prendre une mise supplémentaire, peut-être même deux à la rivière.

Les semi-bluffs qui s'améliorent

J'évoque ce sujet parce que j'ai vu de nombreux adversaires faire des semi-bluffs au flop pour gagner des cartes gratuites et qui ont ensuite sous-joué leurs mains. Par exemple, un joueur, parole en dernier, tient : As -10s. Le flop est Ks-Qs-3d. Tout le monde dit "parole" jusqu'à lui et il ouvre au pot en semi-bluff. Trois adversaires le suivent. Au turn un 7 de pique tombe. A nouveau tout le monde dit "parole", que fait-il ? Il dit "parole" pour sous-jouer sa couleur max ! C'est ridicule. Si vous misez sur un tirage couleur et que vous touchez cette couleur, une mise dans ce cas ne révèlera pas nécessairement votre main. Il est vrai que votre adversaire peut suspecter une couleur, mais cela ne signifie pas qu'il ne vous suivra pas si vous misez au turn. Vous avez la meilleure main et vous êtes virtuellement imbattable. Pourquoi arrêter de miser ? Pour pouvoir faire une relance glorieuse à la rivière ? Oubliez cela et laissez simplement le pot grossir lorsque vous pouvez le faire.

N'arrétez pas de miser sous prétexte que votre main devient de plus en plus forte

Nous vaons tous été confrontés à des situations étranges au Hold'em, en voici un exemple assez rare. 6-6 avant le flop et le flop est A-10-6. Vous misez et deux joueurs vous suivent. Le turn est un 6. Le plus important est de ne pas espérer un carré de 6. Imaginons que vous avez la main sur un adversaire qui a A-8. Il n'a pas la main, donc il ne va probablement pas miser au turn ou à la rivière. Il dira simplement "parole" et paiera. Si vous sous-jouez le turn, cet adversaire ne va jamais s'aventurer à envoyer des relances à tout va... ! Ainsi, continuez vos mises au turn sans penser à votre amélioration. En tous cas, il ne vous attend pas sur un carré de 6. Donc pourquoi ne pas obtenir quelques mises au turn ? Ne vous arrétez pas de miser, et ne sous-jouez jamais avec automatisme une main très puissante.

Gardez en tête que vous ne révélez pas forcément votre main en misant. Je me souviens une main : j'ai 3-4 sur un flop 4-4-9. J'ouvre en premier parole parce que je sens que mes adversaires vont me suivre. Tout se passe comme prévu et je touche un autre 4 au turn. Je continue à miser et deux adversaires me suivent. Un As tombe à la river. Je mise à nouveau et un adversaire me relance. Voici un parfait exemple qui démontre que miser dans ce cas ne révèle pas forcément votre main. Il pensait certainement que j'avais un 9.

De même, n'oubliez pas qu'un autre joueur essaie de sous-jouer sa main au flop en espérant ouvrir au turn. Une autre main : j'ai A-Q sur un flop A-A-9. Je mise et beaucoup de joueurs me suivent. Au turn je touche une Q qui me fait un full et un de mes adversaires me fait un "check-raise" au turn avec A-J. Parce que je n'ai pas sous-joué le turn, jai réussi à obtenir quatre mises avec ma main. Si j'avais commencé à sous-jouer, je n'aurais remporté que deux mises face à un adversaire qui détient une main avec laquelle il est capable de me donner beaucoup plus !!!

NDR: déposez 50$ sur Everest poker et recevez 50$ en extra !

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?