WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker

Psy du Poker : la lecture du jeu ou le partitionnement

Psy du Poker : la lecture du jeu ou le partitionnement 0001

Tout le monde veut pouvoir lire un adversaire à la table.

Qu'est ce que cela veut bien dire lorsque ce joueur tripote ses jetons ? Pourquoi a-t-elle souri après avoir misé sur le turn ? Ce tic nerveux est-il réellement un « tell » ? Et si c'est le cas, est-ce que cela veut-il dire qu'il a une bonne main ? Ou bien qu'il bluffe ?

Quoiqu'il en soit, vous disposerez peut-être dans votre recherche tout simplement de bien plus d'informations qu'il n'en faut pour prendre une décision. En effet : chaque joueur essaie de donner le moins de prise à la lecture que font les autres joueurs, mais beaucoup d'entre eux, particulièrement ceux qui parlent, vous donnent en fait bien plus d'informations que vous ne pouvez traiter.

Plutôt que de séparer les informations inutiles de celles qui vous seront utiles, vous devriez peut-être rechercher un groupe de signes qui vont tous dans la même direction.

Le fait de détecter des éléments semblables ayant la même signification s'appelle le « partitionnement » (« clustering »). Autrement dit, qu'en serait-il si plutôt que de deviner si ce tic nerveux équivaut à une main énorme, vous recherchiez quelques « tells » vous amenant vers cette même conclusion ?

L'établissement d'un partitionnement (on dit souvent établir un « partitionnement de données ») est la classification d'objets au sein de divers groupes. Plus précisément, c'est le classement d'un groupe de données en paquets (« clusters ») pour que les données de chaque sous-groupe aient un trait commun (définition donnée sur Wikipedia).

Tous les signes corporels, les façons de parler, les tics ou les « tells » doivent être évalués en tant que parties et non pas en tant qu'événement non liés. Un signe unique peut tout simplement être une habitude nerveuse sans autre signification.

Commençons par examiner le joueur qui a une forte main.

Profil d'évaluation positive

Tout d'abord, nous voudrions bien voir des signes de confiance ou de force. Cela s'appelle un profil d'évaluation positive. L'évalutation positive peut être matérialisé à l'aide des signes suivants:

- Penché en avant (le signe le plus courant d'une énorme main);

- La tête légèrement inclinée (le cou a tendance à être un peu rigide et droit lorsqu'on ment ou qu'on a peur);

- Les mains libres reposant sur la table (mais ce doit être en rupture avec un comportement normal);

- Les jambes non croisées (seulement face à un nouveau comportement);

- Les pupilles dilatées (c'est la raison pour laquelle les joueurs ont des lunettes à la table).

Notez qu'un joueur confiant pourrait avoir tort, il pourrait être un joueur de faible qualité. Il reste que la confiance devrait vous en dire beaucoup au sujet de la façon dont ils jouera sa main.

Voici les signes de confiance d'un joueur :

- Penché en arrière avec les mains derrière la tête (c'est le signe le plus facile à lire au poker) ;

- Les mains liées pour former un triangle (vous avez vu cela des milliers de fois dans des films) ;

- Les mains sur les hanches ou, de façon surprenante, dans les poches même assis.

Profil d'évaluation négative

De l'autre côté du spectre se trouve le profil d'évaluation négative, ce joueur n'est pas à l'aise avec sa main et montrera ses signes :

- Penché en arrière de la table;

- Les jambes croisées (seulement en cas de changement de comportement);

- La tête inclinée (le signe le plus simple à simuler);

- Corps tourné loin de la table (cela ne comprend pas le fait de parler à la serveuse);

- Les pupilles rétrécies (vous devriez acheter des lunettes !);

- Un bras libre placé en travers de la poitrine comme une barrière, ou les deux bras croisés sur la poitrine (le premier signe que j'ai du apprendre à déchiffrer);

- Une main libre sur le menton soutenant la tête ; souvent avec un doigt sur la bouche (un autre signe que les joueurs simulent) ;

- Un mouvement lent des yeux (tout mouvement des yeux est un signe de faiblesse).

Profil d'hésitation

Si un joueur n'est pas sûr de son jeu, alors le contraire du profil de confiance est le profil d'hésitation :

- Les mains fermées voire même avec les points serrés;

- Se caresser le menton (attention, quelques personnes le font quand ils réfléchissent)

- Se frotter les oreilles ou le cou sous ou derrière l'oreille;

- Se frotter le dessus ou le derrière du crâne (mais pas le nez ou le front).

La clé pour bien utiliser le partitionnement et lire vos adversaires est d'acquérir de la connaissance et de la vérifier en trouvant divers maniérismes groupées pour un seul joueur lors d'une seule main. La collecte d'un unique signe est risqué, deux c'est mieux, et trois pourrait mener à une confirmation !

NDR: Retrouvez le calendrier de l'ensemble des tournois freerolls $5000 Pokernews Cup sur notre page spéciale.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?