EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Quelles parties dois-je privilégier... et de combien ai-je besoin ? (1e partie)

Quelles parties dois-je privilégier... et de combien ai-je besoin ? (1e partie) 0001

Quand vous avez trouvé un site de jeu en ligne qui vous plaît, ouvert un compte et fait le premier dépôt en argent, vous allez devoir choisir entre les différents jeux qui vous sont proposés (Holdem, Stud, Omaha), les limites d'enchères (Limit, Pot- Limit ou No Limit), les types de parties (Cash games, Tournois, Sit'n'go et Satellites) et les hauteurs d'enjeux ($1-$2, $10 avec rebuys, $100 No Limit, etc). Pour commencer, nous allons nous pencher sur la palette de choix qui vous est proposée, en détailler les inconvénients et les avantages de chacun, puis aborder la question du capital que vous devez mobiliser pour le poker si vous souhaitez jouer à un certain niveau.

Variantes de poker

1. Hold'em

C'est la variante la plus utilisée aujourd'hui grâce à la couverture télévisuelle des grands tournois, qui sont tous en hold'em no limit. Le hold'em a depuis plusieurs années éclipsé le poker fermé et le stud comme étant « le » poker que tout le monde connaît et auquel tout le monde veut jouer. Comme Mike Sexton le dit sur le World Poker Tour, « cela prend une minute à l'apprendre et toute une vie à la maîtriser ». C'est tellement vrai ! Comme tout le monde y joue, c'est effectivement le poker qu'il faut connaître en priorité. Il monopolise presque tous les tournois et, surtout, c'est le jeu auquel s'adonnent en priorité les masses quotidiennes de nouveaux joueurs. C'est pourquoi les bons joueurs de hold'em peuvent venir « cueillir » leur argent frais car ce n'est pas ce qui manque en ce moment.

2. Omaha

Plus populaire en Europe mais joué internationalement dans le circuit du poker en ligne, l'Omaha est identique au hold'em dans sa structure (les deux sont des jeux avec cartes communes) mais il est plus complexe et plus mathématique.

Le plus souvent joué en pot-limit (sauf aux Etats-Unis où on le rencontre aussi en limites fixes), c'est davantage un jeu de « flambe » que le hold'em. S'y retrouvent le plus souvent des joueurs d'expérience et riches qui adorent voir des cartes et de grosses combinaisons, ce qui satisfait leur besoin d'action. Attention cependant : l'Omaha requiert beaucoup d'expérience du jeu et des poches profondes. Joué en ligne, il peut devenir rentable pour un joueur fin car on y retrouve un certain nombre de joueurs inexpérimentés, ce qui leur coûte très vite assez cher.

3. Stud

Le stud a été la forme dominante du poker avant l'ère du « tout hold'em » mais sa popularité n'a cessé de baisser aux Etats-Unis depuis vingt ans. Sa forme la plus populaire, le stud à 7 cartes, est de moins en moins présente dans les festivals de poker au profit d'autres variantes et se retrouve maintenant essentiellement dans les parties de dealer's choice. Surtout joué pot-limit au Royaume-Uni, sa forme la plus courante reste encore les enchères en limites fixes. Il comporte cinq tours d'enchères quand le Hold'em n'en a que quatre, ce qui explique que pour y réussir, les joueurs doivent réunir des qualités importantes et une grande expérience. Si vous démarrez, cela signifie surtout que la plupart des joueurs seront meilleurs que vous (sauf s'ils ont joué toute leur vie sans essayer de s'améliorer) et seuls quelques nouveaux joueurs viennent grandir les rangs des amateurs de ce jeu. L'un dans l'autre, les raisons de choisir le stud à 7 cartes aujourd'hui demeurent limitées.

Structures d'enchères

1. Limites fixes

Comme son l'indique, la limite fixe signifie que le montant des enjeux est défini à l'avance. Donc, dans une partie de hold'em à $1/$2, les blinds sont de $0.50 et $1, les enjeux des deux premiers tours d'enchères sont de $1 et ceux des deux derniers tours d'enchères sont de $2. La plupart des parties admettent un nombre maximum de relances par tour plafonné à trois le plus souvent (soit une ouverture suivie de trois relances maxi). Cela signifie que, pour reprendre l'exemple précédent, au troisième tour d'enchères, les joueurs ne peuvent pas miser plus de 8 dollars chacun (une ouverture à 2 dollars suivie de trois relances à 2 dollars chacune). Par convention, il est admis que le nombre de relances est illimité dès lors qu'il ne reste que deux joueurs en lice.

Comme le montant de votre perte possible est plafonné à chaque coup joué, c'est la structure idéale pour les débutants pour apprendre à peu de frais. Le « prix pour apprendre » est ainsi réduit à sa plus simple expression.

2. Pot-Limit

Le Pot-Limit signifie que vous pouvez enchérir à concurrence de la hauteur du pot. Si vous êtes premier à parler dans une partie de hold'em pot-limit à $1/$2, cela vous coûtera 2 dollars pour suivre le surblind. Mais si vous relancez au maximum, cela vous coûtera 7 dollars. En effet, vous mettez 2 pour suivre et relancez du tout, soit 5 dollars. Et on a 2 + 5 = 7. A mi-chemin entre le limit et le no limit, le pot-limit est considéré comme une des formes les plus complexes d'enchères car vous devez traverser les différents tours d'enchères (sans pouvoir faire allin avant le flop la plupart du temps) mais en terminant le coup avec des enchères qui peuvent devenir dantesques.

3. No Limit

C'est le plus populaire des systèmes d'enchères grâce aux retransmissions télé. Même les cash games en no limit refont leur apparition et le hold'em no limit est de loin le poker qui se prête le mieux à ces enchères. L'émotion y est intense et c'est naturellement que les joueurs de hold'em limit se dirigent vers le no limit , où l'on peut gagner des grosses masses en peu de temps... mais en perdre tout aussi vite ! Attention car les résultats obtenus peuvent connaître de grandes différences autant en positif qu'en négatif. Préparez-vous à des lendemains qui chantent et d'autres qui déchantent car les joueurs fantasques ont parfois leurs jours de chance !

Dans la deuxième partie, nous nous pencherons sur les différents types de parties proposés et sur le capital dont vous allez avoir besoin pour survivre selon les différentes hauteurs d'enjeux.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?