EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Stratégie poker – La sélection des mains en No Limit Hold'em

Stratégie poker – La sélection des mains en No Limit Hold'em 0001

50$ offerts sur Titan Poker

Si vous avez débuté le poker il y a longtemps, vous avez normalement dû choisir les jeux en limit ou fermé. Le Pot et No Limit n'étaient, il y a quelques années, qu'une exception à la règle. Ces types de jeu étaient proposés en annexe des tournois.

Le jeune professionnel d'alors devait se lancer dans le poker fermé ou limit pour jouer au poker. C'est à cette époque que j'ai commencé à joueur sérieusement au poker. Beaucoup d'américains pensent que les européens pratiquent seulement le jeu en version Pot ou No Limit. Mais là où je vis, à Amsterdam, ou encore à Vienne, ma seconde maison, on joue pratiquement exclusivement en Limit. C'est donc par le limit que je suis venu au poker.

Aujourd'hui, la diffusion des tournois du World Poker Tour à la télévision a largement contribué à l'explosion actuelle du No Limit Hold'em. Sur Internet, la majorité des jeunes joueurs pratiquent uniquement le No Limit. Si vous êtes principalement un joueur de Limit (ce qui est le cas de la plupart des joueurs « old-school » comme moi – et je n'aurais jamais imaginé tombé dans cette catégorie), il n'est pas facile d'adapter avec succès sa manière de penser le jeu au No Limit. Inversement, les joueurs ayant débuté le poker au No Limit ont autant de peine à s'adapter au Limit. Les joueurs de Limit devront retourner à leurs fondamentaux et apprendre qu'une seule mise peut coûter beaucoup d'argent et qu'ils peuvent jouer peu de mise pour gagner au No Limit.

Je voudrais parler ici des différences notoires qui opposent le limit et le no-limit afin de pouvoir passer de l'une à l'autre des variantes du jeu, et ce sous l'un des angles le plus important du no-limit Hold'em : la sélection des mains de départ.

Le limit Hold'em est considéré comme un jeu pour les cartes hautes, y compris AK/AQ/AJ/KQ dépareillés, alors qu'en No Limit, ces dernières peuvent poser d'importants problèmes avant et après le flop. En Limit Hold'em, il est assez rare qu'un joueur couche une main comme AQ sur le flop. Je connais des joueurs de limit raisonnablement bons qui ne couchent jamais AK et AQ. Au contraire, il faut de temps en temps coucher ces mains en No Limit. Si vous jouez un flop agressivement, vous pouvez rencontrer des situations délicates avec les grosses mains en No Limit. Si vous faîtes un all in à l'aveugle avec AK et que vous êtes suivi, ne vous attendez pas à être favori – bien que vous ayez une main dont la valeur est forte.

En No Limit Hold'em, les plus gros pots sont souvent gagnés par les joueurs qui ont une petite paire ou des cartes qui se suivent contre des joueurs qui avaient une top paire avec le meilleur kicker, voir une paire au dessus du tableau. Cette situation désastreuse arrive souvent aux joueurs qui aiment pousser avec AK ou une main forte et qui ne rencontrent par leur flop.

Nous pouvons en déduire que :

• les paires et les cartes qui se suivent sont très précieuses en Limit comme en No Limit

• les paires et les cartes connectées, dans certaines circonstances, sont plus utiles en No Limit qu'en Limit

• les mains comme AK et semi-fortes (AQ, AJ, KQ) ne sont pas toujours précieuses en No Limit, ces mains peuvent apporter plus de déconvenues que l'on ne pense. Cette observation vaut d'autant plus que la profondeur des tapis est grande et permet de jouer plus de mains.

Mais tout n'a pas été dit. Pour être gagnant en No Limit, vous devez faire un usage habile de la faiblesse de vos adversaires. Cela implique de suivre ou même de relancer plus souvent qu'en Limit contre les joueurs faibles, alors que vous jetterez de très bonnes mains contre des joueurs ayant niveau de jeu plus élevé. Tout dépend également donc du calibre de l'opposition et de la profondeur des tapis dans la gestion de vos mains de départ.

Enfin, en No Limit Hod'em, la position des joueurs à la table est très importante. En position tardive, c'est-à-dire lorsque vous êtes dans les derniers à parler, vous pouvez vous permettre de relancer ou de suivre avec des mains plus marginales, car vous aurez plus d'information sur le risque de vous faire attaquer. Si vous êtes assis à un table avec de gros tapis, il faut éviter de joueur des mains marginales dans une mauvaise position, en premier de parole, et contre des joueurs plus forts.

Conclusion :

En No Limit Hold'em, les erreurs les plus chères se paient avec des mains marginales et dans une mauvaise position. De surcroît : il existe à mon avis bien de plus de mains marginales que la plupart des joueurs ne le pensent…

50$ offerts sur Titan Poker

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?