EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Stratégie de base pour le Holdem no limit

Stratégie de base pour le Holdem no limit 0001

Quand on a l'habitude de (bien) jouer au hold'em limit et que l'on y a pris des réflexes, il est temps de passer à la version « no limit » du jeu et d'en atteindre les sommets émotionnels tels qu'on peut les ressentir dans les tournois télévisés.

Vous pouvez très bien le faire en cash games en ligne, mais une meilleure façon d'apprendre à peu de frais, ce sont les sit & go, ou tournois à une seule table. Vous recevez un nombre déterminé de jetons dès le départ et vous vous embarquez dans une confrontation qui va beaucoup vous apprendre. Nous allons nous concentrer ici sur la stratégie de base de ces tournois.

Vous allez commencer par choisir un prix de buy-in qui vous convienne et un capital qui convienne à ce prix. Par exemple, 100 dollars de capital si vous jouez des tournois à 5 dollars. Mais si vous jouez à des cash-games à 25 dollars de cave, un capital de 500 dollars est recommandé. Dans les deux cas, comptez 20 fois le buy-in ou la cave.

Quand vous commencez à jouer au no limit, vous remarquerez immédiatement des différences avec le limit. Vous jouez toujours contre des joueurs fantasques et des amateurs mais ils ont brisé leurs chaînes grâce au no limit. Certains sont prêts à exploser leurs adversaires sur tous les coups mais ils vont vite s'apercevoir que ce sont eux-mêmes qu'ils vont exploser.

En comparaison, d'autres au contraire jouent plus serré parce qu'ils craignent les attaques forcenées, tandis que d'autres encore pratiquent un jeu passif et docile. Ceux qui restent essaient de mélanger un peu ces comportements pour en tirer une stratégie gagnante qui peut être appelée « serréeagressive » avec divers degrés de succès. Comme vous avez appris les bases du hold'em dans le cadre des limites fixes d'enchères, vous devez commencer par examiner les différents types de joueurs et les jouer en conséquence tout en vous familiarisant avec la structure d'enchères. Les types de joueurs cités ci-dessus sont les principaux que vous rencontrerez et vous pourrez les approcher de la façon suivante :

Serré-aggressif - c'est le type de joueur que vous devriez être vous-même, qui joue relativement peu de mains mais qui les joue durement. Astucieux et difficiles à décrypter, de tels joueurs peuvent ouvrir avec une main forte, une main moyenne, un tirage ou rien du tout, et sont généralement sophistiqués dans leur compréhension de tous les aspects du jeu. Quand vous identifiez de tels joueurs, évitez de vous confronter à eux à moins d'avoir une forte main. En revanche, observez-les bien et apprenez.

Large et agressif - c'est le fantasque typique, qui adore voir des cartes et « pousser les jetons » souvent pour bluffer, relancer plutôt que de miser pour gagner. Peut-être s'inspirentils de styles vus à la télé, peut-être sont-ils buveurs ou tout simplement cherchent-ils à s'amuser. En tout cas, si ces joueurs réussissent rarement au final, ils sont dangereux pour votre tapis et plus encore pour le leur. N'essayez jamais de les bluffer ni de vous embarquer dans des situations trop délicates contre eux. Au contraire, jouez davantage de coups spéculatifs grâce à des tirages qui vous permettront de leur prendre leurs jetons en suivant leurs ouvertures quand ils essaient de bluffer.

Large et passif - c'est ce que l'on appelle aussi une « calling station ». C'est comme une grosse masse qui ne bouge pas mais qui se laisse ballotter : ils suivent avec des mains médiocres, se marient souvent avec leur main et n'exploitent jamais à fond leurs bonnes cartes car ils ne savent quasiment pas relancer. Pourquoi ? C'est peut-être de l'ignorance aveugle ou enraciné dans leur personnalité, mais c'est bon pour vous car vous avez trouvé ici le type de joueur le plus facile à affronter. Tout ce que vous avez à faire est de jouer un poker sans fioriture, en poussant vos bonnes mains et en jetant vos mauvaises. Ne commettez pas l'erreur de bluffer contre eux puisqu'ils ne comprendront pas que vous cherchez à leur faire quitter le coup. Serré et passif - c'est le « rock ». Il est connu pour jouer tellement peu de mains que, quand il entre dans un coup ou, pire, quand il relance, il a forcément les As ou les Rois ! Faites bien attention dans leurs différences de comportement entre la main moyenne et la main forte et vous verrez qu'il sera très facile de les affronter. Tout ce que vous avez à faire est de les bluffer car ils n'auront pas de main suffisante la plupart du temps pour vous payer, et de vous enfuir en courant quand ils ouvriront ou relanceront.

Maintenant que vous avez une idée des bases du hold'em no limit et que vous comprenez l'élément psychologique, les seules autres choses à ajouter pour créer une « formule gagnante » sont une introduction aux modèles d'enchères de base et cotes en hold'em no limit, et comment jouer les mains différentes que vous recevez.

Nous aborderons les probabilités plus tard en détails. Concernant les montants des enchères et les valeurs de vos mains, vous devez vous souvenir qu'avant le flop, du fait des montants grandissants que vous allez gagner otentiellement si vous faites une bonne main finale (cote potentielle), vous pouvez jouer davantage de tirages avec profit dans davantage de positions, même si vous devez faire le tri entre ceux qui vous permettent de faire des mains fortes ou des tirages forts au flop, chose vitale quand tous vos jetons peuvent être en jeu.

De même, la liberté d'enchères signifie que le camouflage de votre main permet des gains massifs, aussi vous pouvez vraiment relancer avec les cartes consécutives assorties ou de petites paires en fin de parole, suivre avec des quasi consécutives assorties comme 8-6 à coeur et utiliser l'avantage de la position pour bluffer ou relancer les autres pour les éjecter du coup.

En comparaison, avec de grosses mains de départ il est important de défendre vos cartes contre les tirages en les relançant et faire payer les joueurs à des cotes énormes pour entrer. Cela peut être fait en relançant le surblind de 3 à 5 fois avant le flop et en ouvrant autour de la hauteur du pot à partir du flop.

Vous sûr, vous devez avoir une bonne « lecture » des cartes adverses pour situer à peu près la combinaison qu'ils possèdent et vous devez baisser un peu les enchères si vous pensez que vous avez intérêt à les maintenir sur le coup alors qu'ils ont une main faible, voire à les pousser à faire une relance de bluff.

Travailler ces différents pans du jeu et prendre la bonne décision au bon moment, voilà le challenge que vous propose le poker. En no limit, les décisions les plus épineuses que vous devrez prendre seront souvent les plus coûteuses si vous faites les mauvais choix. Souvenez-vous que cela fait partie du plaisir de jouer et avec l'expérience, vous apprendrez à faire payer les adversaires pour les « leçons » que vous leur donnerez en les battant !

En apprendre toujours plus dans notre section Stratégie Poker

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?