WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Stratégie Poker - La beauté de la sur-relance à tapis

Stratégie Poker - La beauté de la sur-relance à tapis 0001

Contrairement à ce que nous font croire les émissions de poker à la TV, de nombreux pots sont faciles à prendre en tournoi. Relancer ou prendre les blinds sont des choses vraiment utiles à faire et deviennent de plus en plus importantes lorsque les blinds et les antes augmentent.

Mieux qu'un simple vol de blind, la sur-relance est une façon de voler les blinds. La combinaison des blinds, des antes et de la relance de l'adversaire peut vous faire gagner un gros pot si vous arrivez à faire passer le relanceur.

Le meilleur « move » à faire est de faire une sur-relance à tapis, et vous êtes toujours vivant si votre tapis est suivi. Voyons quelques facteurs qui peuvent vous permettre de sur-relancer à tapis :

- Bien sûr, il y a une grande chance que votre adversaire passe. Les conditions n'ont pas besoin d'être parfaites, mais doivent être proches des conditions idéales – un adversaire agressif, qui relance beaucoup de pots, qui relance dans les dernières positions. Vous avez non seulement besoin d'un adversaire agressif, mais également un adversaire capable de faire passer des mains décentes.

- Votre image à la table doit être assez solide afin que vos adversaires ne vous mettent pas sur un vol pur et simple de blinds.

- La chose la plus importante est que votre stack ne doit pas être ni trop petit ni trop imposant. Si vous faites tapis avec très peu de jetons, votre adversaire vous suivra même s'il pense qu'il est derrière, puisque la côte le lui permettra.

Disons que vous avez 6000 en jetons, vous faites un vol de blinds avec {q-Spades}{10-Spades}, et votre adversaire relance les blinds de 300/600 à 2000. Vous n'avez pas assez pour faire un move. Votre adversaire devra vous suivre puisqu'il pourra gagner 12 900 en rajoutant seulement 4000.

En fait, votre stack doit être plus gros, dans ces conditions, un stack de 10 000 vous permettra de faire un move.

Si votre stack est trop gros, disons 20 000 ou plus, dans ces conditions, votre adversaire pourra toujours vous suivre avec le même type de main, et vous risquez toujours trop pour gagner très peu.

- Il est vraiment important de choisir ses mains pour faire un move. Bien sûr, une main comme {j-Diamonds}{j-Hearts} ou {a-Spades}{k-Spades} sont parfaites, mais cela n'est pas un vol de blinds à proprement dit.

Limitons nous à des mains moyennes et évaluons ce qui est le mieux. Le point crucial est de se dire que notre main est importante seulement lorsque nous sommes suivis. Les mains typiques pour nous suivre sont les plus grosses paires {9-Hearts}{9-Clubs} jusqu'à {a-Diamonds}{a-Clubs}, {a-Spades}{k-Hearts},{a-Spades}{q-Hearts} et pourquoi pas {a-Diamonds}{j-Spades}.

C'est pourquoi, notre vol de blinds doit avoir les meilleures chances possible de survivre, donc une main comme {9-Spades}{10-Spades} est meilleure que {a-Diamonds}{6-Clubs}.

Les petites paires telles que {4-Diamonds}{4-Clubs} sont des mains à risques, et sont en bonne position contre deux grosses cartes, mais peuvent être battues par une over-pair. Elles peuvent être utilisées si vous suspectez votre adversaire de joueur plus des mains comme {k-Spades}{q-Diamonds} que {7-Hearts}{7-Diamonds}.

- La position que vous avez lorsque vous voulez voler les blinds est un autre facteur intéressant. La plupart du temps, vous verrez « le sur-vol » des blinds être fait dans les blinds. Un move depuis les blinds a l'avantage qu'il ne sera presque jamais suivi que par le relanceur.

Dans un jeu très psychologique, la meilleure position pour faire un move est d'être au bouton. Un bon joueur vous mettra sur une bonne main. Mais le revers de la médaille est que vous dépendez des deux autres blinds. Si vous avez une bonne lecture, vous avez plus de chance de faire des profits car un des deux joueurs ne sera pas intéressé par sa main.

« Le Squeeze »

Le Squeeze est devenu de plus en plus populaire dans les tournois de poker, et utilise le même principe qu'une sur-relance à tapis. Le principe est de faire tapis lorsqu'une ou plusieurs personnes ont juste callé, ou qu'une personne a relancé et a trouvé un ou plusieurs payeurs. C'est une technique très risquée mais très profitable lorsque ça marche. Voyons les facteurs qui permettent de faire un « squeeze ».

- Un joueur agressif a relancé, et joue une large gamme de cartes.

- Tout payeur doit jouer avec une main marginale. Ils posséderont plus des mains comme {a-Diamonds}{10-Hearts}, {7-Spades}{8-Spades} ou {3-Diamonds}{3-Clubs}.

- Vous devez être sûr que les payeurs ne vous piègent pas avec une grosse main, et que vous n'allez pas être confronté à une paire d'as ou de rois. Idéalement, vous savez qu'un honnête joueur relance toujours avec une grosse main.

Si vous pensez que vous allez trouver ces conditions, il est bon de trouver l'opportunité de faire un « squeeze » plutôt qu'un tapis.

En fait, la situation idéale est de faire un move sur 3 ou 4 joueurs, puisque les mains deviennent de plus en plus faibles.

Exemple :

Disons que vous avez un tapis de 25 000 en position de big blind. Le joueur en 3ème position mise 2000 avec {a-Diamonds}{j-Diamonds}, le joueur suivant suit avec {7-Spades}{7-Clubs}, le bouton paye aussi avec {10-Spades}{8-Spades}, et la petite blind ne peut pas résister de payer avec {q-Hearts}{8-Hearts}.

Maintenant, vous avez la possibilité de remporter 9000 gratuitement en faisant tapis à 25 000 avec {q-Clubs}{9-Clubs}, et chaque joueur est en mauvaise position pour vous suivre.

Le joueur le plus susceptible de vous suivre est celui qui possède {a-Diamonds}{j-Diamonds}, mais il sait très bien que ce n'est pas une main jouable face à une mise aussi énorme, et qu'il reste des joueurs encore derrière. Vous verrez ensuite les joueurs suivants, coucher leurs mains. Alors, faire un « squeeze » est un move très efficace quand il est bien utilisé.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?