WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Le coverage du PSF Lille

Stratégie Poker - Le Squeeze

Stratégie Poker - Le Squeeze 0001

Le poker est un jeu fantastique puisque vous jouez contre de véritables adversaires, et non contre un casino par exemple. C'est pourquoi, vous n'avez pas à élaborer une stratégie prédéfinie avant de vous installer à la table. Néanmoins, vous devez vous ajuster au style de jeu de vos adversaires. Vous jouez contre des personnes, et ces personnes là aiment mentir de temps en temps. C'est souvent grâce à un bluff que vous pouvez vous adjuger un pot qui n'était pas destiné à vous si vous aviez à faire un showdown.

L'un de mes bluffs préférés est le squeeze. Ce genre de technique s'opère lorsque l'on effectue une sur-relance après que deux joueurs soient rentrés dans le coup, dont l'une a relancé et l'autre simplement payé. Le relanceur initial est alors coincé entre vous et le joueur qui a s'est contenté de juste payer. Ce type de "move" est appelé un squeeze.

Le relanceur initial peut éventuellement avoir la cote, ce qui le poussera à vous suivre, mais le fait qu'un autre joueur doit encore parler derrière lui et le fait qu'il n'ait aucune idée de ce qu'il va faire, le poussera à coucher sa main. Suite à cela, le deuxième joueur pensait tout d'abord qu'il avait une assez bonne main pour suivre une relance en position, mais maintenant qu'il doit faire face à une sur-relance, il pensera que sa main n'est plus aussi bonne. Il jettera alors sa main et vous remporterez le pot.

Si votre squeeze se passe comme prévu, cela vous procurera un merveilleux sentiment. Avec cette technique, vous pourrez remporter de nombreux pots, surtout si les blindes sont hautes. Néanmoins, vous devez prendre en compte de nombreux détails afin que votre squeeze se déroule parfaitement.

1. Premièrement, vous devez être persuadé que le relanceur initial n'ai pas une assez bonne main pour payer votre sur-relance. Un tell sur ce joueur vous sera d'une grande aide, mais dans la plupart des cas, une simple observation des joueurs de la table vous permettra de repérer les agresseurs qui relancent avec des mains marginales.

2. Le second joueur doit payer votre sur-relance. S'il vous sur-relance , vous pouvez être sur qu'il possède une belle main et vous aurez plus qu'à coucher votre main. S'il paye simplement votre relance, il pourrait alors posséder une grande variété de mains à tirage qu'il souhaite jouer contre un seul joueur.

3. Vous devez avoir une image très solide, l'image d'un joueur très tight. Donc, n'essayez pas cette technique après avoir été attrapé sur un bluff sur le coup d'avant.

4. Ne tentez pas de faire ce genre de move à deux reprises dans une même session car votre jeu va alors être démasqué.

Si vous arrivez à effectuer un squeeze avec succès, vous pourriez gagner énormément de jetons. voici un exemple de squeeze qui s'est déroulé durant les WSOP 2004:

Nous sommes à la table finale, il reste 7 joueurs à la table.

Petite blinde: Glen Hughes 2.375.000 en jetons

Grosse blinde David Williams 3.250.000 {a-Hearts}{q-Clubs}

1. Josh Arieh 3.890.000 {k-Hearts}{9-Spades}

2. Al Krux 2.175.000

3. Greg Raymer 7.920.000 {a-Clubs}{3-Clubs}

4 Matt Dean 3.435.000

5. Dan Harrington 2.320.000 {6-Hearts}{2-Diamonds}

Les blindes sont de 40.000/80.000 avec 10.000 d'ante. Donc le pot est d'ores et déjà de 190.000.

Josh Arieh ouvre avec une relance à 225.000, ce qui représente un petit peu moins de 3 grosses blindes. Il est sans aucun doute l'un des joueurs les plus actifs de la table.

Al Krux couche sa main.

Greg Raymer n'a pas eu une main depuis un bon bout de temps et décide de payer avec {a-Clubs}{3-Clubs}.

Matt Dean couche sa main.

Dan Harrington pouvait très bien coucher son {6-Hearts}{2-Diamonds} mais le fait que Greg Raymer ait payé a crée le scénario idyllique pour effectuer un squeeze. La table jouait assez large et les joueurs étaient tentés de payer une relance afin de voir un flop. Une relance standard de 500.000 n'allait pas être suffisante dans cette situation. Ainsi, Harrington décide de relancer à 1.200.000.

Glen Hughes couche sa main.

David Williams a alors la meilleure main de la table avec AQ, mais face à une relance, un call puis une grosse sur-relance, il ne pouvait pas se permettre de jouer cette main. Il décide alors de la coucher.

Josh Arieh ne se sentait pas de jouer son K-9 avec deux joueurs derrière lui, donc il décide de jeter sa main.

Greg Raymer doit alors se dire qu'il est face à un as avec un meilleure kicker, ou face à une paire moyenne. Il jette alors sa main.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?