EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

Le Check Raise : le flop, la turn et la river

Le Check Raise  : le flop, la turn et la river 0001

Le check-raise... Dans cet article, nous allons aborder cette statégie bien connue, le bon moment pour le réaliser et la raison qui pousse à l'utiliser.

Bien que de nombreux auteurs fassent référence à certains types de situations qui recommandent le check-raise, il n'existe jamais vraiment d'explication permettant de justifier un check-raise.

Pour réaliser un check-raise, vous devez être hors de position par rapport à votre adversaire. Ce dernier doit également placer une mise pour que l'on puisse utiliser cette technique.

Bien que cela semble logique, un problème peut tout de même subsister car si vous souhaitez faire un check raise, nous devons anticiper sur le fait que notre adversaire va placer une mise. Cela n'est jamais aussi simple, surtout si vous voulez placer un check-raise sur la turn ou la river puisque vous ne savez pas si votre adversaire va miser ou non. En plus de cela, vous devez être certain de la justesse d'un check-raise contre cet adversaire et dans cette situation précise.

Le check raise au flop

S'il existe bien une situation où les joueurs utilisent le plus la technique du check-raise, c'est bien au flop. Ici, 60% du board final est découvert, et les deux joueurs (nous allons présumer qu'il ne reste plus que deux joueurs dans le coup) souhaitent signifier qu'ils ont touché le flop, et cela, en misant.

Bien sûr, vous n'allez pas croire votre adversaire à tous les coups lorsqu'il misera et vous ne voulez pas vous faire voler le pot. Vous pouvez éviter ce genre de situation, soit en bluffant vous-même en faisant un value bet ou en faisant une relance test.

En principe, vous faites un check-raise avec des mains à fort potentiel (tirage couleur, brelan, ou deux over-cards avec tirage ventral), aussi longtemps que vous n'êtes pas le relanceur initial.

Voici quelques exemples où vous pouvez vous permettre de faire un check-raise:

- 4-4 sur un board Q-T-4,

- K-Q sur un board J-8-2

- {k-Spades}-{10-Spades} sur un board Q-8s-5s

etc...

Gardez à l'esprit que même si vous pouvez opérer un check-raise avec ce type de mains, vous n'êtes pas obligé de TOUJOURS opter pour ce move. Effectuer un check raise sans réelle main à potentiel n'est pas recommandé. C'est pourquoi, il est plus judicieux de jeter votre 4-4 sur un board K-Q-7 car il ne vous reste que quelques outs, vous êtes hors de position et votre adversaire a de grande chance d'avoir touché quelque chose sur ce type de flop.

Je le répète, vous pouvez seulement "check-raiser" avec des mains à potentiel, que ce soit pour faire un semi-bluff ou pour donner de la valeur à votre main. Il est également important (dans beaucoup de cas), de miser la turn si votre adversaire vous paye au flop. Jusqu'à une certaine limite, les joueurs jouent souvent de cette façon avec la politique "je paye une fois pour voir". Cela veut dire que votre adversaire vous payera au flop et se couchera sur une mise à la turn si sa main ne s'est pas améliorée, à moins que vous ne soyez face à une "calling station". Alors dans ce cas précis, je vous recommande de faire un check-call avec vos tirages et de faire un value bet de déjanté lorsque vous touchez votre tirage. Mais contre de bons joueurs, vous devriez avoir tendance à jouer de façon plus agressive, ainsi ils auront plus de facilité à coucher leur main. Vous faites un check-raise pour que votre adversaire ne sache pas si vous avez une main faites ou un main à tirage. Au final, vous arriverez peut-être à faire coucher votre adversaire avec une meilleure main ou à vous faire payer avec votre monstre. Cela semble être une formule gagnant-gagnant.

Bien sûr, ces situations dépendent du style de jeu de votre adversaire. Comme je l'ai déjà mentionné auparavant, je ne recommanderais pas de faire un check-raise contre une calling station. Si, d'un autre côté, vous êtes face à un joueur qui a fait des continuation bet (relance pre-flop et mise au flop) 100% du temps, vous seriez plus tenté de faire un check raise avec 44 sur un flop KQ7. De même, vous pouvez faire un check raise pour donner de la valeur à votre top paire/ top kicker, et vous pouvez faire un semi-bluff si vous avez une main à potentiel et que votre adversaire sache coucher sa main.

Tout cela sous entend que nous ne sommes pas les relanceurs initiaux, mais que nous avons simplement payer une relance pre-flop. Faire un check-raise alors que nous sommes les relanceurs initiaux est plutôt bizarre et cela ne marche que si vous avez une main faite ou un gros tirage contre un adversaire trop agressif. D'habitude, vous devrez simplement faire un continuation bet sans vous soucier du check-raise. A côté de cela, gardez à l'esprit de n'utiliser ce genre de technique qu'avec modération. Si vous finissez par utiliser la technique du check-raise sur chacune de vos mains, votre adversaire s'ajustera à ce fait.

Le check-raise à la Turn

La turn est souvent considéré comme "l'enfant non désiré" pour les fans de stratégie. Bien que l'on puisse faire un check-raise au flop, à la turn ou à la river, je ne l'utilise que très rarement sur la turn. Si la turn est check-raisé, il est plus probable que ce soit un bluff qu'une relance pour donner de la valeur à sa main. Cela est dû au théorème de Beluga qui suppose que si vous misez à la turn et que vous vous faites check-raisé alors que vous avez la top paire (ou moins que cela), cette main n'est souvent pas suffisante pour remporter le coup. La plupart des joueurs semblent le savoir (même si cela n'est inconsciemment), vous ne pouvez pas faire un check pour donner de la valeur à votre main. Une mauvaise main se couchera immédiatement après un tel move, ce qui veut dire que vous ne vous ferez pas beaucoup de jetons en jouant de la sorte.

Prenez l'exemple avec Hero placé en petite blinde:

Les cartes deHero (K-Spades)(Q-Clubs)

** Cartes distribuées **

UTG se couche

MP se couche

CO relance [$3.5] Pot = [$5]

BTN se couche

Hero paye [$3] Pot = [$8]

BB se couche

** Flop **(K-Clubs)(9-Spades)(3-Hearts)

Hero checke

CO mise [$6] Pot = [$14]

Hero paye [$6] Pot = [$20]

** turn** (Q-Diamonds)

Hero checke

CO mise [$14] Pot = [$34]

Hero relance [$44] Pot = [$78]

CO ..

Imaginez que CO, qui est un excellent joueur, détienne KJ dans cette situation; peut -il seulement payer avec cette main? Non! Cela veut dire qu'il est difficile pour Hero de faire un check-raise à la turn pour donner de la valeur à sa main. Tout cela parce qu'il y a un nombre limité de mains inférieures à celle d'Hero et qui peut suivre un check-raise à la turn. En général, si vous souhaitez faire un check-raise sur la turn pour donner de la valeur à votre main, vous devriez mettre votre adversaire au minimum sur deux paires. La main suivante est un bon exemple:

Tapis: 100BB

SB poste la petite blinde [$0.5].

BB poste la grosse blinde [$1].

Cartes distribuées à Hero (7-Spades)(7-Clubs)

Hero relance [$3.5] Pot = [$5]

MP se couche

CO se couche

BTN paye [$3] Pot = [$8]

SB se couche

BB se couche

** Flop ** (A-Diamonds)(Q-Clubs)(7-Hearts)

Hero mise [$6] Pot = [$14]

BTN relance [$19] Pot = [$33]

Hero paye [$13] Pot = [$46]

** Turn ** (5-Spades)

Hero checke = [$46]

BTN mise [$32] Pot = [$78]

Hero fait tapis [$77.5] Pot = [$155.5]

Au flop, notre mise se fait sur-relancer. Vous pouvez vous dire que votre adversaire fait cela avec air ou AQ, ou peut être avec A7. Avec AJ, vous seriez plus tenté de juste payer la mise au flop. Au final, vous pouvez checker la turn puisqu'il est très probable que votre adversaire misera avec ses deux paires ou qu'il continue son bluff s'il ne possède rien du tout, ce qui nous conduira à faire tapis . Ce ligne de conduite bet-call puis check-tapis, est à mon avis, la seule configuration avec laquelle vous pouvez faire un check-raise à la turn et donner de la valeur à votre main.

Cette ligne de conduite peut également être utilisée lorsque vous bluffez. Nous sommes le relanceur initial et faisons un C-bet. Notre adversaire ne se couchera jamais sur un C-bet et ne le fait pas non plus ici. Nous supposons qu'il fasse un flat call avec un grand éventail de main et qu'il misera dès notre check à la turn. Nous checkons la turn, notre adversaire mise, et nous faisons un check-raise en guise de bluff puisque nous assumons que notre adversaire devra coucher un grand nombre de mains dans cette situation.

Il y a également une troisième possibilité pour utiliser un check-raise à la turn en plein bluff, mais elle est un peu complexe et n'est utilisée la plupart du temps qu'en partie High Stakes. Si nous savez que notre adversaire est un joueur agressif post-flop, exploitez ces signes de faiblesse lorsqu'il mise à la turn après laquelle nous ferons un check-raise.

Mais, tel que je l'ai mentionné auparavant, ne jouez ainsi que contre des joueurs maniaques, mais en même temps, qui savent jeter leur main. De préférence, essayez d'utiliser ce check-raise en semi-bluff, ce qui veut dire que vous pouvez toucher un de vos outs pour vous faire une belle main. La main suivante est un bon exemple:

Hero poste la petite blinde [$0.5].

BB poste la grosse blinde[$1].

Cartes distribuées à Hero (Q-Spades)(J-Spades)

UTG se couche

MP se couche

CO relance [$3.5] Pot = [$5]

BTN se couche

Hero paye [$3] Pot = [$8]

BB se couche

** Flop ** (10-Clubs)(8-Spades)(3-Hearts)

Hero checke

CO mise [$6] Pot = [$14]

Hero paye [$6] Pot = [$20]

** Dealing turn**(K-Spades)

Hero checke

CO mise [$14] Pot = [$34]

Hero relance [$44] Pot = [$78]

Malgré le fait que votre call au flop ne soit pas le plus judicieux des moves, nous payons avec un tirage ventral et deux overcards et la turn nous offre un tirage quinte par les deux bout et un tirage couleur. Nous savons également que la turn est une excellente carte à miser pour notre adversaire, c'est pour cela qu'un check-raise à la turn est recommandé.

Un check raise à la turn peut être une excellente carte pour donner de la valeur à notre main ou pour bluffer. Mais ne prenez pas l'habitude de jouer toutes vos mains de cette façon. Souvent, un simple check-call sera la meilleure alternative si vous souhaitez faire grossir le pot.

La meilleure ligne de conduite sur la turn (bet/call le flop et check/raise la river) est très similaire au fait de check-raise la river. Vous pouvez soit bet/call au flop et check la turn pour check/raise la river. Ou, checker le flop, bet/call la turn et check/raise la river. Les deux options vous sont expliquées ci-dessous:

Exemple 1: Bet flop, check the turn, check-raise the river

SB poste la petite blinde [$0.5].

BB poste la grosse blinde [$1].

Cartes distribuées à Hero (K-Spades)(K-Hearts)

Hero relance [$3.5] Pot = [$5]

MP se couche

CO paye [$3.5] Pot = [$8.5]

BTN paye [$3.5] Pot = [$12]

SB se couche

BB paye [$2.5] Pot = [$14.5]

** Flop ** (J-Clubs)(8-Spades)(3-Diamonds)

BB checke

Hero mise [$10] Pot = [$24.5]

CO paye [$10] Pot = [$34.5]

BTN se couche

BB se couche

** Turn ** (6-Spades)

Hero checke

CO checke

** River ** (2-Hearts)

Hero checke

CO mise [$11] Pot = [$45.5]

Hero relance [$39.50] Pot = [$85]

CO paye [$28.5] Pot = [$113.5]

Hero montre (K-Spades)(K-Hearts)

CO montre (Q-Clubs)(J-Spades)

Hero gagne

Pre-flop, vous relancez avec KK et vous vous faites payer par trois joueurs. Le flop donne un valet haut alors que le flop est plutôt sec. Nous faisons alors un C-bet qui se fait payé par le cut-off. Ce joueur s'assoit derrière 53$. Parce que le flop est plutôt sec, sa range de mains est plutôt serrée 'J-x ou peut être T-9). Puisque vous supposez que votre adversaire va miser la turn avec un valet, vous souhaitez faire un check-raise. Néanmoins, il checke derrière vous. La river est une brique et maintenant nous espérons que notre adversaire va miser avec son J-x. Le fait que nous faisions un check-raise ne représente presque rien. Parce nous ne représentons presque rien et que notre adversaire se sent commis, il est très probable qu'il pousse ses derniers jetons.

Si nous avions misé à la river, notre adversaire payera simplement avec son J-x. Donc, nous décidons de faire un check-raise sur la river, lui donnant l'opportunité de bluffer. S'il a effectivement la top paire, il se sentira impliqué dans la main et nous gagnerons son tapis.

Exemple 2: Checker le flop, miser la turn, check-raise la river

SB poste la petite blinde [$0.5].

Hero poste la grosse blinde [$1].

Cartes distribuées à Hero(2-Diamonds)(Q-Spades)

UTG apye [$1] Pot = [$2.5]

MP se couche

CO se couche

BTN paye [$1] Pot = [$3.5]

SB paye [$0.5] Pot = [$4]

Hero checke

** Flop **(Q-Diamonds)(2-Spades)(2-Hearts)

SB checke

Hero checke

UTG checke

BTN checke

** Turn **(3-Diamonds)

SB checke

Hero mise [$3.2] Pot = [$7.2]

UTG paye [$3.2] Pot = [$10.4]

BTN paye [$3.2] Pot = [$13.6]

SB se couche

** River **(6-Diamonds)

Hero checke

UTG checke

BTN mise [$13.6] Pot = [$27.2]

Hero relance [54.4] Pot = [$81.6]

UTG se couche

BTN paye [$40.8] Pot = [$122.4]

Hero montre(2-Diamonds)(Q-Spades)

BTN montre(5-Diamonds)(4-Hearts)

Hero gagne

Notre héro touche un full house ici et même si nous pouvons miser, nous allons tout simplement checker. Le board est très sec et nous avons le jeu maximum. C'est pourquoi, il n'y a aucune raison de faire fuir notre adversaire. La turn apporte un tirage quinte et un tirage couleur. Nous décidons alors d'attaquer et deux joueurs payent. La river est probablement la plus belle carte du paquet puisqu'elle complète plusieurs tirages. Dans cette situation, notre Hero peut aisément faire un check-raise pour en tirer le plus de profit possible. Suite à la mise de notre adversaire, nous décidons de miser le pot. Pousser notre adversaire à tapis serait également une option puisqu'il est peu probable qu'il couche une couleur. Ici, il a touché une suite et n'a pas lâché sa main.

En bref: Vous pouvez faire un check-raise à la river pour gagner plus après avoir déguisé votre main en checkant à deux reprises. Si, dans l'exemple 1, le flop ressemblait à quelque chose comme JT8ss, vous devriez miser la turn pour lui faire payer son tirage. Vous ne devez pas donner de carte gratuite à votre adversaire.

L'exemple 1 est une belle situation pour faire un check-raise à la river, si votre adversaire possède derrière lui 100BB et se trouve être un bon joueur. S'il avait une grosse main, il aurait misé la turn. S'il ne fait pas cela, nous pouvons supposer qu'il possède une main faible et cherchera à donner de la valeur à sa main en misant la river mais qu'il devra coucher sur notre check-raise à la river. C'est pourquoi nous devons remplir deux conditions pour faire un check-raise en plein bluff à la river. Notre adversaire doit tout d'abord savoir coucher ses mains et nous devons savoir que notre adversaire va miser la river. Si vous possédez par exemple 78 et que vous faites un C-bet sur un flop JT5 en étant payé. La turn est une brique et vous checkez tous les deux. La river est une autre brique et vous checkez. Dans cette situation, nous pouvons faire un check raise au lieu de nous coucher. Votre adversaire représentera une main comme QJ ou un tirage manqué et vous auriez pu suivre cette ligne de conduite avec 55. Mais je le répéterai pas assez: ne faites cela que contre un adversaire qui sait coucher des mains telle que QJ ici. Vous pourrez même voir un joueur payé avec une main faible parce qu'il ne vous croira pas.

Une ligne différente: Check-raise au flop, check/tapis à la turn ou check/tapis river est un ligne de conduite très bizarre, mais dans l'exemple suivant cela se justifie. Vous floppez une grosse main sur un flop sec et vous faites un check raise alors que votre adversaire a fait un C-bet et qu'il vous paye. Vous checkez à la turn et à la river en vous disant clairement "j'abandonne mon bluff". Au final, un adversaire misera toujours la river avec une main telle que top paire, sur lequel vous pouvez faire tapis.

Un dernier exemple pour finir:

Hero poste la petite blinde [$0.5].

BB poste la grosse blinde [$1].

Cartes distribuées à Hero (3-Spades)(3-Clubs)

UTG se couche

MP relance [$3.5] Pot = [$5]

CO se couche

BTN se couche

Hero paye [$3] Pot = [$8]

BB se couche

** Flop **(A-Diamonds)(9-Clubs)(3-Hearts)

Hero checks Pot = [$8]

MP mise [$6] Pot = [$14]

Hero relance [$19] Pot = [$33]

MP paye [$13] Pot = [$46]

** Turn **(5-Spades)

Hero checke = [$46]

MP checke = [$46]

** River ** (7-Hearts)

Hero checke Pot = [$46]

MP mise [$32] Pot = [$78]

Hero relance [$77.5] Pot = [$155.5]

MP paye [$45.5] Pot = [$201]

Hero montre(3-Spades)(3-Clubs)

MP montre(A-Clubs)(Q-Clubs)

Hero gagne

Votre adversaire pense: il check-raise au flop, ce qu'il peut faire avec rien ou un brelan. Je décide de payer et voir ce qu'il fait à la turn. A la turn, il checke et je checke derrière pour contrôler le pot et pour miser à la river s'il checke à nouveau. Il fait effectivement check, ce qui veut dire que j'ai probablement la meilleure main, donc je fais un valuebet. Il me check-raise alors à tapis. Il ne représente rien ici et me donne une bonne côte alors je paye. Erreur, j'ai été piégé!

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?