Stratégie : leçons de Stud pour joueurs de Hold'Em (II)

Stratégie : leçons de Stud pour joueurs de Hold'Em (II) 0001

La première partie de ce dossier consacrée à la prise en main du Stud par les joueurs de Hold'em était une introduction sur la façon de jouer les trois premières cartes. Voici la seconde partie de ce dossier : nous allons voir comment jouer de façon générale les quatre tours de mises restants et comment ils diffèrent du Hold'Em.

La « Third Street »

Si vous êtes un joueur sélectif sur la "Third Street", vous continuerez généralement à miser vos paires premium, même si elles ne s'améliorent pas, sauf si vous voyez que vos adversaires semblent avoir surpassé votre main. D'un autre côté, si vous allez vers une suite ou une couleur avec un tirage, vous opterez en général pour parole ou pour suivre, en misant peu jusqu'à ce que vous fassiez votre main.

En Stud, contrairement au Hold'Em, les informations supplémentaires dont vous disposez vous aide à déterminer où vous vous trouvez par rapport à vos adversaires, à la fois en terme de valeur de votre main et de ses possibilités d'amélioration. Vous devez vous servir de ces informations.

Vous devez garder un œil sur les cartes dont vous avez besoin pour faire votre main, mais aussi sur les cartes qui peuvent aider les mains de vos adversaires. Le Stud est une partie de cartes vivantes. Si vous voyez beaucoup de cartes de votre couleur ou de votre suite tomber ailleurs, couchez-vous sur la « Fourth » ou la « Fifth Street », avant que le pot devienne énorme. De la même façon, si vous avez une petite paire et un haut « kicker » et que vous ne touchez pas sur votre kicker mais que vous voyez une carte de son rang tomber ailleurs sur la « Fourth », couchez-vous sur une mise. N'allez pas à la chasse avec une chance réduite de faire votre main.

L'autre différence théorique entre le Hold'Em et le Stud est que les trois premières cartes définissent réellement votre main. Chaque tour de mise qui suit, en commençant par la « Fourth Street », vous amène uniquement une carte de plus pour chaque tour supplémentaire de mise. Donc contrairement au Hold'em, où votre main est largement définie sur le flop quand les 5/7èmes de votre main sont faits, sur la « Fourth Street » et les suivantes en Stud seulement 1/7ème de votre main sont déterminés à chaque fois. A la « Third Street », les 3/7èmes de votre main sont faits ce qui déterminera habituellement la méthode générale pour jouer votre main alors qu'elle se développe.

La « Fourth Street »

La « Fourth Street » définira un peu plus votre main pour être sûr, tout comme chaque carte suivante. Donc vous devez être très attentif à ce qu'obtiennent vos adversaires. Mais essentiellement, étant donné que vous jouez en limit, vous aurez tendance à jouer sur la « Fourth Street » si vous étiez dedans sur la « Third Street » et que votre adversaire ne s'est vraisemblablement pas amélioré. Vous mènerez généralement la mise si vous avez relancé sur la « Third ». Mais une simple agression n'est pas votre seule considération.

Vous devez aussi penser défensivement. Si un joueur suit une relance sur la « Third Street » avec un 7 comme carte ouverte par exemple, puis touche un autre 7 pour une paire, il y a de bonnes chances pour qu'il ait obtenu un brelan. Respectez sa mise et ayez tendance à vous coucher sauf si vous pouvez battre un brelan de 7. De la même façon, si un joueur montre un cœur et que peu de cartes à coeur sont dehors, et qu'il touche ensuite deux cœurs ouverts de plus, ayez tendance à lui donner crédit pour une couleur et respectez ses mises en conséquence s'il a juste suivi des mises avant cela et a relancé avec ses trois cœurs par la suite.

La « Fifth Street »

La « Fifth Street » est un autre tour de prise de décision sérieux. C'est à ce moment là, généralement, que les limites doublent. Vous devez sérieusement estimer à nouveau votre main par rapport à celles de vos adversaires. Etes-vous le favori ? Alors misez et relancer de façon agressive. Etes-vous sur un tirage qui promet la meilleure main si elle tombe ? Essayez alors de coller à peu de frais en faisant parole et en suivant. Etes vous derrière avec peu de chances d'améliorer votre main ? La « Fifth Street » est le moment de partir. Ensuite, si vous êtes dedans, à moins que vous ne remarquiez une amélioration des cartes de votre adversaire, ou à moins que sa mise ne semble indiquer qu'il vous bat durement, vous aurez tendance à suivre. C'est sur la « Fifth Street » qu'il faut parfois prendre la difficile décision de se coucher.

Dimension du pot au Stud

Une dernière note, le Stud a un tour de plus de mise que le Hold'em. Les pots de Stud peuvent devenir gros, très gros, à la River. Vous devez alors prendre ceci en considération lorsque vous décidez de suivre sur la River. En général, sauf si vous êtes certain d'être battu vous devriez suivre la mise sur la River.

Il existe des exceptions bien sûr – si quelqu'un mise dans un pot multiple, et que quelqu'un suit la main devant vous, alors si vous n'avez pas une main forte c'est généralement plus sur d'assumer que vous êtes battu. Mais généralement, soyez prêt à commettre la petite erreur de suivre avec une main perdante plutôt que faire l'erreur énorme de jeter une main gagnante. De la même façon, vous devriez généralement miser sur la River avec toute sorte de main. Vous voulez que votre adversaire ait une chance de se coucher, gardant le mystère autour de vos cartes. Et dés lors que les joueurs de Stud suivent souvent sur la River avec des mains en dessous des standards parce que les pots sont si gros, vous prendrez souvent une mise supplémentaire quand votre adversaire suivra votre mise avec une main faible.

NDR : découvrez une nouvelle salle sur notre sélection, VIP Poker et ses 101% de bonus jusqu'à 100$ de dépôt

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?