WSOP 2017 EN DIRECT
2017 World Series Of Poker Triton Super High Roller Series Montenegro Le coverage du PSF Lille

Poker online - Les satellites : les différentes phases du tournoi

Poker online - Les satellites : les différentes phases du tournoi 0001

Retrouvez chaque mardi, les conseils stratégie de Thomas Fougeron, dit "Furious French Man" ou "Fougan".

Ma toute première grande émotion de joueur on-line fut de me qualifier en 2004 pour le "Five Diamond Classic", un tournoi WPT qui se déroule au Bellagio courant décembre aux Etats-Unis à Las Vegas. Avec une inscription qui s'élève à 15 000 $. Impossible de dormir après 8 heures de jeu, l'idée de partir à Las Vegas jouer un tournoi majeur et y affronter les plus grands me rendait trop euphorique pour trouver sommeil. Je réalisai mon rêve et je le perpétuerai à plusieurs reprises les mois suivants.

J'ai donc pu accéder à mes premiers grands tournois par le biais de ces satellites on-line, aux buy-ins élevés. Généralement 5 à 10 % des joueurs y sont récompensés de leurs efforts. Par cet article, et lors les prochains, je vais vous proposer la bonne stratégie gagnante.

La règle d'or : ajuster sa stratégie

Tout d'abord, il ne faut jamais perdre de l'esprit qu'un tournoi satellite est un tournoi de poker particulier, il se termine à l'éclatement de la bulle. Peu importe le nombre de jetons de votre stack à ce moment, un seul suffit !!! Le meilleur indice sur lequel s'appuyer est la moyenne, elle est très facile mathématiquement à calculer. Si 10% des joueurs sont récompensés pour un départ de 2.000 jetons, votre objectif sera alors 20.000, la moyenne des jetons des gagnants. La règle d'or est donc de savoir ajuster sa stratégie tout au long du tournoi en fonction de l'évolution de votre tapis par rapport à ce chiffre.

Jouer votre poker en début de tournoi

La stratégie des premiers stages est identique à celle d'un tournoi classique. Jusqu'au 2/3 du tournoi, jouez votre satellite, votre meilleur poker régulier. N'y changez rien, c'est celui où vous êtes à l'aise, la moyenne n'est pas encore le but ultime, mais il est intéressant de garder un œil sur l'évolution de celle-ci. Il n'y a pas pour l'instant à jouer plus serré, ou plus conservateur qu'à l'accoutumée.

A l'approche de la bulle un nouveau tournoi commence

Quand reste seulement 1/3 et moins de joueurs engagés, un nouveau tournoi commence. Un joueur sur trois gagnera, il est temps de commencer à ajuster son jeu en fonction de son tapis et de la moyenne calculée des gagnants. Savoir juger la valeur de son tapis est essentiel.

A l'entrée de la bulle, le jeu ralentit d'autant plus en tournoi satellite qu'en tournoi régulier. En effet, les joueurs ont différents buts dans une stratégie classique, beaucoup serrent leur jeu pour accéder aux places payées. Tandis que les plus aguerris ne jouent que la gagne et profitent de l'occasion pour agresser ces joueurs qui défendront relativement moins leurs blinds. En satellite tout est différent, seul l'accès aux places payées importe.

Les comportements sont modifiés

Les joueurs ayant atteint la moyenne théorique de la gagne, vont s'accrocher à celle-ci et ne vont pas mettre en danger une grosse partie de leurs jetons, ils joueront de manière plus timorée, attaquant par des "bets" faibles préflop. Ils seront même parfois capables de jeter de très grosses mains au moindre danger au risque de

se laisser mourir sous les coups succéssifs des mises obligatoires.

Les joueurs ayant un gros tapis n'engageront pas leurs jetons contre des tapis moyens, de peur de retomber sous la barre de l'"average". Ils s'engageront moins facilement avec des mains plus marginales dans certains coups, ils auront plutôt tendance à patienter, espérant tenir leurs tapis jusqu'aux packages tant espérés.

Les petits tapis deviendront plus agressifs, ils sentent le ralentissement du jeu et envoient tapis préflop pour accumuler les blinds si précieuses à leur survie.

L'action s'arrête donc plus ou moins, le temps est à l'observation, à la stratégie. Certains scrutent les différentes tables, repèrent les gros et petits tapis. Les joueurs peu habitués des satellites sont décontenancés et en perdent un peu leur latin. Il est vital de les repérer, ce sont les maillons faibles.

Lors des prochains articles, nous nous attarderons donc sur les différentes stratégies à appliquer en fin de tournoi, en fonction de la valeur de son tapis. Nous y apprendrons à jouer la survie, on ne joue plus un coup pour gagner des jetons mais pour en perdre le moins possible. Les erreurs adverses sont bien plus vitales que nos qualités de jeu. La patience est de rigueur !

NDR : téléchargez Poker770 pour retrouver Fougan et pour participer aux freerolls PokerNews mensuels 1.000$ et Pokernews Cup 5.000$

Voir également nos articles stratégie poker

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?