Cokkies sur le site Pokernews

Nous utilisons des cookies pour certains services comme l'inscription au site et les votes, nous permettons également à certains médias partenaires de confiance d'analyser le site. Gardez vos cookies actifs pour bénéficier de tous les services du site. En surfant sur Pokernews avec la fonction cookies activée, vous approuvez leur utilisation. Lisez les informations sur les cookies pour en savoir plus.

Continuer à utiliser les cookies
edit

Poker et Cinéma : Pulp Fiction

Le cinéma moderne est un moyen formidable d'apprendre à jouer car il est plus indifférent aux barrières culturelles que la plupart des autres supports éducatifs. Tout ce dont on a besoin, c'est de saisir les conseils glissés entre les lignes du scénario et de comprendre comment les appliquer au poker.

Cela ne veut évidemment pas dire qu'il vous suffit de glisser une réplique des 'Affranchis' à la table de temps en temps, mais que vous devez au contraire saisir les concepts sous-jacents à la réplique en question.

Peu de Méchants de cinéma ressemblent au Marsellus Wallace de Pulp Fiction, interprété par Ving Rhames, à la fois intelligent et brutal. Wallace trempe dans tout ce qui est illégal, y compris les paris de boxe truqués. Pendant qu'il discute avec Butch, le personnage de Bruce Willis, un boxeur en fin de carrière sensé se coucher au cours d'un match prévu plus tard ce soir-là, Marsellus prononce quelques paroles de bon sens qui, appliquées au poker, prennent toute leur force.

"Tu vois, toute cette profession est remplie jusqu'à la gueule de connards qui nagent en plein délire. Des connards qui pensent qu'ils vont vieillir comme du bon vin. Mais ils ne s'améliorent pas avec l'âge, mon pote, ils finissent par pisser du vinaigre". - Marsellus Wallace

Sachez reconnaître quand c'est vous qui devenez la cible

Beaucoup de joueurs de poker ont du mal à bien analyser leur jeu. Quand ils commencent à perdre, ils blâment tout d'abord la chance. Ensuite, ils mettent ça sur le compte de la variance. Après un moment, ils finissent par accuser tout et n'importe quoi mais ne se remettent toujours pas en cause. En fait, ils sont devenus une proie facile parce qu'ils commettent régulièrement des erreurs que leurs adversaires ont appris à exploiter. Lorsqu'ils admettent enfin qu'ils sont devenus des distributeurs de billets sur pattes, ils finissent - parfois - par réaliser qu'ils ont vraiment besoin de corriger les faiblesses de leur jeu. Pour votre propre bien, veillez à ne jamais devenir cette personne.

Tout le monde n'est pas capable de devenir Phil Ivey

Même si vous désirez ardemment devenir un pro vivant du poker aux tables, neuf fois sur dix vous ne serez même pas un joueur gagnant. Ca ne veut pas dire que vous ne gagnerez jamais un tournoi ou que vous ne serez jamais capable de vous faire un petit complément de salaire, mais ça signifie quand même que les cotes ne sont pas de votre côté pour ce qui est de finir gagnant à long terme. Considérez que les pros sont l'élite du jeu. En d'autres termes, si c'était un autre sport, comme le foot ou la basket, ces types disputeraient le Championnat de France ou jouerait en NBA. Et le simple fait que vous puissiez les rencontrer à table ne signifie pas que vous pourrez les battre, sur le long terme notamment. C'est pour ça que le poker est avant tout un jeu d'adresse. Il y a peu de gens au monde qui peuvent se mesurer aux stars de la discipline, alors reconnaissez vos faiblesses plutôt que de finir ruiné pour avoir chassé un mirage.

L'une des clés du succès est de bien choisir son moment

Il y a des moments où il faut rester à une table et d'autres où il faut savoir s'abstenir. Si vous avez déjà fait une longue session et que plusieurs joueurs "frais" viennent d'arriver à la table, la simple logique vous suggère de prendre vos bénéfices et d'aller dormir, parce que vous êtes susceptible de commettre des erreurs de fatigue dont les nouveaux joueurs à la table vont profiter. Il y aura toujours une autre partie. Les vrais vainqueurs connaissent leurs limites et savent que, s'ils veulent gagner, ils doivent apprendre à choisir soigneusement leurs spots pour profiter de leurs points forts. Les joueurs perdants, par contre, commettent des erreurs compulsives qui en font des cibles faciles pour les vrais requins. Savoir reconnaître quand vous avez perdu votre avantage à la table est sans doute l'une des leçons les plus importantes au poker. Rappelez-vous qu'il vous est toujours possible d'opérer une retraite stratégique et de revenir vous battre un autre jour.

> Plus de tournois de poker gratuit

> Plus de Satellites tournois live

> Plus de News

> Plus de Stratégie

Bande-annonce de Pulp Fiction

Commentaires

Pas de commentaires. Postez le votre.

Qu'en pensez-vous ?
Inscrivez-vous pour publier un commentaire ou connectez-vous avec facebook

Plus lu cette semaine