EN DIRECTEvents
PokerStars Championship Prague
888poker
New poker experience at 888poker

Join now to get $88 FREE (no deposit needed)

Join now
PokerStars
Double your first deposit up to $400

New players can use bonus code 'STARS400'

Join now
partypoker
partypoker Cashback

Get up to 40% back every week!

Join now
Unibet
€200 progressive bonus

+ a FREE Unibet Open Qualifier ticket

Join now

European Poker Tour: Dans les Cordes

European Poker Tour: Dans les Cordes 0001

J'étais très intéressé de voir le légendaire Vic dont tant de mes amis européens m'avaient parlé. Beaucoup des casinos européens où je me suis rendu étaient loin des images que j'en avais. Le Vic fut certes impressionnant, je dois l'admettre, mais la salle de poker (dont j'avais bien sûr entendu parlé) ne fut pas aussi impressionnante que je me l'imaginais. Apparemment, ils ont de grands projets pour une nouvelle salle de poker du dernier cri, qui sera finit pour les prochains London Masters de l'année prochaine. Le casino est cependant très actif, avec de nombreuses tables de jeux, et beaucoup moins de machines à sous que je ne pensais...ce qui est un agréable changement par rapport aux casinos américains, avec leurs centaines (ou milliers) de machines bruyantes et clignotantes qui s'étendent à perte de vue.

Je suis venu pour les London Masters, après m'être qualifié sur Poker Stars. Je ne joue plus beaucoup, j'étais donc heureux de gagner mon inscription (et une deuxième, merci beaucoup) en tentant ma chance lors de trois satellites en ligne.

Le personnel du Vic a été vraiment fantastique, et après quelques difficultés pour s'inscrire, ils étaient visiblement en sous effectifs, le tournoi se déroula sans problème. En fait, je dois dire que j'ai assisté à quelques plaintes et réclamations, et des décisions de chefs de salle auxquelles que je n'avais encore jamais vu dans un tournoi.

Je découvris en arrivant que le tournoi se déroulerait sur deux premières journées. Nous avons tiré nos places à 14h, et ceux qui jouaient la première journée, commencèrent le même jour à 16h, alors que les autres joueurs devaient revenir le lendemain à 15h. J'ai eu assez de chance en tirant le deuxième jour, car je ne souhaitais pas jouer une journée puis avoir un jour de repos le lendemain. Les deux groupes d'environ 120 joueurs jouèrent jusqu'à n'être plus que douze, et ces deux groupes de douze joueurs, soit 24 joueurs, se retrouvèrent pour jouer jusqu'à ce qu'il n'en resta plus qu'un. Les 24 derniers joueurs étaient payés, et la finale à neuf joueurs fut filmée par la télévision. Le premier prix était de £280 000, soit environ $500 000.

J'étais heureux d'appartenir au deuxième groupe, et ne reconnut qu'un seul joueur à ma table, Luca Pagano, un grand joueur italien qui était sur ma droite. Ironiquement, Luca fut celui qui me sortit du tournoi de l'EPT en France plus tôt cette année, je cherchais donc à mieux le connaître, et si possible lui rendre son hommage.

Parmi les grands joueurs qui participèrent au tournoi il y eut Greg Raymer, Chris Moneymaker, Isabelle Mercier, Kathy Liebert, Ram Vaswani, Tony G, Kirill Gerasimov, Willie Tann, Noah Boeken, Stewart Nash, et beaucoup d'autres.

Ma table était plutôt timide, ce qui ne permettait pas vraiment de monter un tapis monstrueux, mais tout de même de gagner quelques jetons. Peu de temps après le début du tournoi je me suis retrouvé avec 5 000 de jetons devant moi (la cave de départ était de 10 000), après avoir essayer de piéger un joueur en relançant de petite blind, la carte qui m'avait permis de toucher une deuxième paire à la rivière lui donna un brelan.

Après ce coup, je réussis à remonter plutôt rapidement. J'ai eus une paire d'as en main, et gagnais le coup. Je décidais ensuite de miser mon tapis avec une paire de dame en main (le gars qui me relança était le seule de la table dont le tapis changer tout le temps, je pensais donc qu'il avait une plus petite paire), et la première carte du flop fut une dame. Avec désormais 25 000, je sortis le précédemment cité, Mr Pagano, avec AR, je pensais alors qu'il essayait de voler le coup avec sa position. Ce qui était effectivement le cas, il retourna A 4, et je n'eus pas la malchance qu'un quatre sorte au flop.

Je vais vous raconter un coup décisif. Il y avait ce jeune joueur tchèque qui était assis à notre table avec relativement peu de jetons...il avait peut-être 6000 devant lui. Il misait tous les trois ou quatre coups, et nous nous regardions tous les uns les autres l'air de dire « OK, qui va lui régler son sort ? ». Jac Arama relança 3000, et le joueur tchèque fit tapis environ 10 000 (Jac avait environ 20 000 devant lui). Je regardais ma main, AR de la même couleur, sachant que le petit jeune tentait de voler le coup, j'espérais que Jac n'avait pas une main gigantesque. Je fis tapis, ce qui était beaucoup plus que le tapis de Jac. Il réfléchit un long moment et finalement passa. Ce fut une bonne chose, car un roi à la rivière (le jeune avait 8 10, et toucha un huit au flop) aurait donné à Jac une couleur, mais fut également la carte qui me permit de sortir le tchèque. J'avais donc devant moi environ 45 000, et j'étais de loin le plus gros tapis de la table. Et juste au moment où j'aurais pu prendre l'avantage de la table, ils nous amenèrent un joueur avec une montagne de jetons (et bien sûr, à ma gauche). J'avais environ 55 000 devant moi avec 30 joueurs restant encore dans le tournoi...et c'est alors que je vis si peu de jeu, que dans l'histoire du Vic, on n'avait pas vu ça depuis longtemps (bon d'accord, j'exagère). J'ai vu une paire, et aucun as pendant les trois dernières heures du tournoi. Je pense que j'ai eu beaucoup de chance. J'essayais d'être « créatif » en misant avec des mains comme 8 10 de la même couleur et eus la chance de ne pas tomber contre une bonne main.

Je réussis à arriver en finale, très énervé, j'avais le 22e tapis sur les 24 joueurs restant.

J'arrivais pour la troisième journée, mon deuxième jour de jeu, avec très peu d'espoir. Je misais tout sur un coup. Avec seulement 4 grosses blinds devant moi, je fis tapis dés que je vis un as (A4 en réalité) et tombais face à une paire de dames. Pas d'as miraculeux pour moi, et je finis à la 23e place, mais remportais quand même £4000 (un peu plus de $7000) pour me récompenser de mes efforts. Ce résultat fut très décevant pour moi, car j'avais réussi à monter un très gros tapis mais pas à le maintenir.

En fin de compte, ce fut un voyage très agréable, et le personnel du Vic et les gens de Poker Stars peuvent être félicités pour ce très beau tournoi. A Bientôt, je vous raconterai le prochain tournoi auquel je vais participer.

Note : Poker Stars est en tête de notre classement des tournois, découvrez pourquoi.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?