Erik Seidel - L'ouragan silencieux du Poker

Erik Seidel - L'ouragan  silencieux du Poker 0001

La personnalité calme et modeste d'Erik Seidel aux tables de poker ne permettrait pas d'imaginer qu'il est l'une des forces du poker d'aujourd'hui. Avec son attitude stoïque et son analyse silencieuse et presque invisible des parties, Seidel attire très peu l'attention sur lui et sur son jeu. Il ne faudrait cependant pas se méprendre !

Seidel naquit et grandit à New York et vit actuellement à Las Vegas. Il possédait d'immenses facilités pour les jeux dès l'enfance et pendant huit ans, fut l'un des joueurs les plus redoutés des tournois de backgammon, ce qu'il a d'une certaine façon préparé à son avenir au poker. Il fut également capable de vivre en tant qu'agent de change à Wall Street. Mais en 1985, la vie d'Erik changea.

Cette année-là, il fit la découverte du Mayfair Club, le club de poker légendaire de New York où se distinguèrent des grands du poker comme Dan Harrington et Howard Lederer, entre autres. Comme le backgammon n'était pas une profession très rentable, Seidel se mit au poker et fut capable d'apprendre le jeu très rapidement. Trois petites années après ses débuts, Erik vécut un moment dont tout le monde se souvient.

En 1988, un nouveau visage faisait son apparition au Main Event des World Series of Poker, en tête à tête contre le champion en titre Johnny "L'Orient Express" Chan. Sur un coup immortalisé par le film "Les Joueurs", Seidel se fait avoir par le jeu expert de Chan qui joua sa quinte en douceur réussissant à faire miser son tapis à Erik, remportant ainsi le championnat. Seidel admet aujourd'hui que sa jeunesse et son inexpérience lui coûtèrent ce tournoi. Il a depuis pratiquement réussit à faire oublier ce terrible jour !

Depuis, Erik remporta sept championnats des World Series, avec au début des années 90 trois années consécutives où il remportait au moins un bracelet à chaque édition, et acquit une ultime victoire cette année au no limit hold'em à $2000. Avec ses sept bracelets il se place juste derrière Brunson, Moss, Hellmuth et (encore lui !) Chan. Ses cinquante places payées lui permettent également de se situer sixième de la liste derrière les champions du monde, Berry Johnson, Chris "Jesus" Ferguson, Phil Hellmuth et les grands joueurs T. J. Cloutier et Men "Le Maître" Nguyen.

Au début du 21e siècle, cet expert des parties d'argent se concentra sur les tournois ce dont tout le monde a pu se rendre compte. Il finit dans les places payées de cinquante sept tournois à travers le monde et fut également très présent au World Poker Tour. Alors que Seidel n'a fait qu'une seule table de finale au cours des quatre années du WPT, il participa à de nombreux tournois, en finissant juste avant la finale télévisée.

Le plus déconcertant chez Erik est peut-être son style de jeu difficile à définir. Il considère comme un compliment le fait qu'un joueur à une table pense de lui que c'est un « maniaque » alors qu'un autre le verra comme un « rock ». Au travers de ses intrigues et de son jeu habile, Seidel est capable de diriger une table et de remporter tous les coups. Il exprime également très peu d'émotions à table et parle très rarement, laissant ses cartes et ses relances s'exprimer à sa place, ne laissant transparaître que très peu d'informations sur son jeu à ses adversaires. Grâce à tout cela, Erik est devenu l'un des meilleurs joueurs de poker de tournoi d'aujourd'hui.

Dire qu'Erik Seidel a laissé son empreinte dans le monde du poker serait définitivement un euphémisme! Il continue d'être une force à la fois dans le monde « réel » du poker mais également dans le monde du poker sur Internet, où quiconque peut l'affronter sur FullTiltPoker. Erik a encore de nombreuses et belles années devant lui et peut-être fera-t-il complètement oublier le Main Event des WSOP 1988 des mémoires en remportant lui-même le Championnat du Monde !

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?