Légendes du Poker: Lyle Berman

Légendes du Poker: Lyle Berman 0001

Lyle Berman. Ce nom prend un tour différent selon l'endroit où l'on se trouve. Aux Etats-Unis, particulièrement dans le Midwest, on pense au PDG de Lakes Entertainment Inc, une société de gestion de casinos. Ailleurs sur la planète, Lyle Berman est connu pour être le président du conseil d'administration du "World Poker Tour". A Las Vegas, il passe pour être le meilleur joueur de poker amateur "no-limit". Que dire de plus ?

Evidemment, on peut toujours en dire un peu plus sur Lyle Berman. Lyle est né à Minneapolis dans l'Etat du Minnesota le 6 août 1941. Il était encore un gamin lorsqu'Hubert Humphrey, alors en lice pour l'élection du maire de Minneapolis, fit campagne au début des années 40 pour "nettoyer la ville". Quand Humphrey devint maire en 1945, la plupart des clubs de la ville avaient été fermés et la pègre locale s'était déplacée à Las Vegas, particulièrement aux casinos "Las Vegas Club", "Golden Nugget" et "El Cortez".

Lyle grandit dans un endroit où seuls les jeux de charité étaient autorisés : du temps où il jouait au poker à l'école et au collège, on comprendra qu'il s'agissait donc bien plus que d'un passe-temps que d'une éventuelle profession. Lyle entra à l'université du Minnesota, il en sorti en 1964 avec un diplôme d'administration d'entreprises. Les siens le vouaient aux affaires au sein de l'entreprise familiale "Berman Buckskin", ce qu'il fit sans rechigner. Lyle se maria en 1967 (avec au passage une lune de miel à Las Vegas) et devint un père de famille classique et sérieux (il eut quatre enfants). Par la suite, les deux magasins familiaux spécialisés dans le cuir issu des réserves indiennes se développèrent jusqu'à devenir une chaîne de 200 magasins.

En 1979, la chaîne fut vendue à W. R. Grace, mais Berman en resta PDG. L'entreprise fut par la suite vendue à la "Melville Corporation" et rebaptisée "Wilsons The Leather Experts Inc". Lyle resta encore une fois aux commandes. Parallèlement, une nouvelle loi adoptée en 1988 ouvra la porte à de nouvelles opportunités pour Berman : la "National Indian Gaming Regulatory" entrait en vigueur.

La loi sur le jeu, qui permettait aux casinos de gérer leurs activités dans les réserves indiennes américaines, tombait à pic pour Lyle qui fit son entrée dans l'industrie du poker. Bien qu'il ait joué durant plusieurs années des parties de poker de gros calibre à Las Vegas et rencontré un certain nombre de responsables de casinos, il disposait somme toute de peu d'expérience dans la gestion de casinos. Il possédait toutefois l'avantage d'avoir entretenu pendant des années des relations avec les tribus indiennes: il comprenait leur culture et leurs besoins.

Comme fondateur et président du "Grand Casinos Inc." (d'octobre 1991 à décembre 1998), Berman signa une série de contrats avec plusieurs tribus indiennes. Le "Grand Casino Mille Lacs" ouvrit ses portes au mois d'avril 1991. D'autres casinos suivirent et "Grand Casinos Inc." regroupait alors un total de huit casinos dans quatre Etats lorsqu'il fusionna en 1998 avec les "Hilton Hotels". Le groupe fut réorganisé pour devenir "Lakes Gaming", puis l'actuel "Lakes Entertainment". Depuis 1999, Berman est directeur de "Lakes", structure détenant majoritairement le World Poker Tour via sa filiale "Lakes Poker Tour, LLC".

Pour tout dire, Lyle n'est pas tellement inquiet lorsqu'il joue des parties à fortes sommes d'argent face à Barry Greenstein, Doyle Brunson ou Chip Reese. Mais le fait qu'il soit effectivement très à l'aise financièrement ne doit pas faire oublier qu'il reste un excellent joueur de poker.

Sa première réussite aux championnats du monde de Poker ("limit Omaha") fut de remporter un bracelet. Deux semaines plus tard, au tournoi 1989 de Binion, Lyle pris la cinquième place au tournoi à 10.000$ l'inscription.

En 1992, Lyle gagna un autre bracelet en or, remportant 192.000$ au tournoi "No-Limit Hold'em" 2.500$. Lyle ne joue pas énormément de tournois et il ne gagnera probablement plus jamais un autre tournoi "limit" : il considère que le poker "limit" est son point noir sur la planète poker.

Il reste que Berman continue de plutôt bien jouer dans les tournois de poker "no-limit". En 1994, il gagne le tournoi "2-7 no-limit" à 5.000$, et prend la seconde place en 1997 dans le même tournoi.

Barry Greenstein considère que le jeu convenant le mieux au style de Lyle est le "pot-limit Omaha". Barry raconte par ailleurs que Lyle "travaille énormément pour améliorer son jeu au "limit" et à mesure que son jeu progresse dans ce domaine, sa férocité au "no-limit" décline. Quoiqu'il en soit, il tient toujours le haut du pavé lors des plus grands événements, à l'exception du fait que les petits enjeux l'ennuient".

Pour cette raison, je crois que je n'aurai pas la chance de jouer contre Lyle, mais j'ai adoré le voir dans le récent tournoi "Heads-Up" retransmis à la télévision. Il avait fini cinquième (remportant 75.000 $), mettant K.O. Freddie Deeb, Jennifer Harmon et Carlos Mortensen avant de rencontrer Phil Hellmuth, qui gagna le tournoi.

Berman a été intronisé en 2002 au Hall of Fame, pour sa capacité à jouer contre les meilleurs joueurs du monde. Il sort bientôt un livre : "I'm all In, Lyle Berman and the birth of the World Poker Tour" consacré notamment à la naissance du "World Poker Tour". Ce sera un plaisir de le lire, j'en suis certain.

PLUS D'ARTICLES

Joueurs

Qu'en pensez-vous ?