GB : le nombre de joueuses augmente sans cesse

GB : le nombre de joueuses augmente sans cesse 0001

Beaucoup associent le poker á un jeu pour machos autour d'une table enfumée, distribuant plus de testostérone que de jetons. Toutefois : toujours plus de femmes britanniques jouent aujourd'hui... et plutôt bien !

JoJo Hastie, organisatrice d'événements de bienfaisance, s'est mise á jouer il y a quelques mois. Le pied mis á l'étrier par son compagnon, elle a attrapé le virus du jeu de poker, assez pour se présenter récemment á son premier tournoi. "Je me suis bien éclatée. Je suis arrivée troisième sur vingt joueurs au total. Et j'ai empoche £250" dit-elle.

Et Mme Hastie de continuer : "Beaucoup de mes amies jouent depuis, elles viennent pour l'heure du dîner, nous buvons un ou deux verres de vin et nous sortons les cartes. Le poker est vu comme un jeu masculin, mais aujourd'hui, beaucoup de femmes de la classe moyenne jouent, et pas seulement pour de l'argent, entendons-nous bien, elles peuvent se permettre de perdre et le prix importe peu au final, il s'agit plutôt de rencontres entre des gens".

Mary Caldecott-Smith, 34 ans, vient de jouer dans le même tournoi que JoJo. "Il n'y a pas d'hommes ici, et je trouve ça en fait très bien, c'est très relaxant" dit-elle à l'issue de ce tournoi qui s'est tenu à Chelsea.

Shiobhain Brennan, 35 ans, a également pris part au tournoi. Elle explique que "jouer avec des hommes peut être très intimidant. Trop de testostérone, trop d'ego masculin. Alors qu'ici, il n'y a pas de provocation, pas de roulement de mécanique, pas d'intimidation psychologique de cette sorte".

Et qu'en est-il du poker en ligne ? Comment les femmes abordent-elles le jeu sur un tapis vert virtuel ?

Natasha Ellis gagnait £14,000 par an avec son précèdent travail, journaliste pour guides touristiques. Maintenant, elle dit avoir triplé son revenu en jouant au poker en ligne tout en travaillant quatre á cinq heures par jour.

"Je peux gagner jusqu'à £1,400 par semaine maintenant, et c'est exonéré d'impôt. Je joue beaucoup en ligne mais aussi lors de tournois hors ligne. Je pense que lorsque les femmes se mettent á jouer, elles ne laissent pas leur ego interférer sur leur stratégie, á l'inverse des hommes : ils peuvent mettre tous leurs jetons sur le tapis pour le simple motif qu'un joueur est dans leur collimateur" dit Natasha, de nationalité écossaise.

Responsable marketing Europe chez PokerStars.com, Conrad Brunner, estime á 900,000 le nombre de joueuses actives sur son site. En comparaison avec les 3.5 millions de joueurs que comprend la base de données du site, il est clair que les hommes surpassent encore largement les femmes en nombre, mais ces dernières ont plus d'un tour dans leur sac. « Pour donner une image plus agressive d'elles mêmes, une image plus proche de celles des hommes, elles inventent une identité spécifique. Et lorsqu'un joueur est défait part 'Dark Destroyer', qui utilise une image d'Arnold Schwarzenegger pour logo à l'écran, il se peut qu'il ait perdu contre Madame Smith-Warner, mère de trois enfants, habitant la petite ville de Royal Tunbridge Wells. Vous ne savez jamais à qui vous avez à faire » explique Brunner.

NDR : Les joueuses sont plus que les bienvenues sur Everest Poker avec un bonus de $50.

PLUS D'ARTICLES

Qu'en pensez-vous ?